Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Kris Kristofferson (1936)
  • Peter Asher (1944)
  • Howard Kaylan (1947)
  • Todd Rundgren (1948)
  • Gary Moffat (1949)
  • Alan Osmond (1949)
  • Cyndi Lauper (1953)
  • Derek Forbes (1956)
  • Green Gartside (1956)
  • Garry Beers (1957)
  • Alan Anton (1959)
  • Jimmy Somerville (1961)
  • Stephen Vaughan (1962)
  • Ruby Turner (1962)
  • Bobby Gillespie (1964)
  • Tom Cunningham (1965)
  • †Frances Gumm (1969)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 143 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 514 446
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AHKMED - Distance
/ paru le 05-07-2009 /

"Distance" est le premier LP d'Ahkmed, un trio australien originaire de Melbourne, faisant suite à quatre mini-albums. L'art cover du disque est assez basique, la couverture représentant un iris (humain?), ce qui laisse présupposer qu'il s'agit d'une musique introspective qui nous invite à un voyage intérieur.

Le périple commence avec Strega dont la durée avoisine les dix minutes. Le morceau démarre avec une rythmique tribale sur fond de guitare psychédélique, avant de converger vers une explosion sonore en passant par des passages plus calmes. Le final constitue une sorte d'orgasme musical où basse, guitare et batterie viennent copuler dans une ambiance de messe noire. Fort heureusement, les gars d'Ahkmed savent se reposer, ce qui est une aubaine car ce disque n'est pas à proprement parler d'une écoute facile. Visiblement, ces australopithèques ont tété du Pink Floyd période "Ummagumma" et "Meddle" quand ils étaient petits. Les audiophiles chevelus, aidés par quelques substances psychotropes, devraient y trouver leur compte.

Dans quel genre ranger Ahkmed? Du rock spatial, un genre qui pouvait s'apprécier à une époque où l'audio portable n'existait pas et où les audiophiles achetaient des casques fort coûteux et encombrants pour profiter de la richesse du son de leur ampli analogique. Aujourd'hui on appellerait cela du stoner, même si le tempo est beaucoup trop lent pour coller avec notre époque. Alors que la quasi-totalité des titres instrumentaux nous plonge dans un cosmos sans fin, la voix du chanteur/batteur se fait entendre sur "Iemanja" comme un rappel que l'humanité est bien présente dans cette galaxie musicale traversée par des comètes sonores tourmentées.

Olivier Dahon
Pays: AU
Elektrohash Records EH130
Sortie: 2009/06/30


Lu: 1520
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 95
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium