Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 172 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 827
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CRYPTIC VISION - Moments of Clarity
/ paru le 26-05-2004 /

Cryptic Vision est un de ces nouveaux groupes de rock progressif qui nous vient des Etats-Unis, plus exactement de Floride. Même s'il semble mené par Rick Duncan, à la fois batteur, claviériste, guitariste et bassiste (excusez du peu!), le groupe est comprend également Todd Plant au chant et Robert Van Dyne aux claviers et à la guitare. Quelques musiciens ont aussi été appelés en renfort pour le projet mais ne font pas partie du band.

L'album est concu comme un concept sur lequel tous les titres s'enchaînent. Après la superbe introduction instrumentale "Introspective" qui nous montre un rock progressif plutôt typé anglais (on pense à IQ) où les claviers sont les maîtres de la danse, le groupe nous propose "New Perspective" avec lequel ils montrent bien leurs origines américaines. Avec "Contemplation", c'est la basse qui débute en douceur avant l'arrivée d'une narration tel un certain Gary Brooker au sein de Procol Harum. Du plus bel effet ! Ensuite, le morceau démarre vraiment et la guitare s'impose dans son solo mélodique. "Grand Design" cultive une ambiance symphonique à la Yes. Les voix n'y sont d'ailleurs pas pour rien. Mais, musicalement, le titre comprend aussi des arrangements plus sophistiqués allant de Yes à King Crimson.

"Angeline" a un côté plus pop qui nous séduit moins. Il semble un peu daté. Viennent ensuite deux courts titres. Le premier, "Losing Faith" est mené par la voix sur des arrangements très simples et acoustiques. Le second est un splendide instrumental aux improvisations vocales tel Procol Harum dans "Grand Hotel". "Colored Leaf" nous dévoile une nouvelle face de Cryptic Vision, un peu comme un Pink Floyd de Roger Waters. La voix de Todd Plant est parfaite dans le rôle et le solo de guitare transcendant.

S'il fallait sortir un single de cet opus, ce serait sans aucun doute "Shock Value". Il possède tous les atouts. Son refrain est particulièrement accrocheur. Impossible de ne pas faire le rapprochement avec les grands succès de Asia. Puis vient l'épique "Moments of Clarity" qui du haut de ses plus de 12 minutes est une pièce en quatre actes aux nombreux changements de tableaux pour notre plus grand bonheur. Il cultive les ambiances et vous prend aux tripes. Un moment fort de l'album ! Le concept se termine alors avec "Ascension" au chant et aux arrangements mélodiques, mais à la section rythmique sacadée.

S'il fallait résumer, les points forts de cet opus sont sans doute "Grand Design", "Colored Leaf" et "Moments of Clarity", le faible "Angeline". C'est en tout cas un excellent album de rock progressif puisant ses références dans les meilleurs Yes, King Crimson, Procol Harum, Pink Floyd, Asia et IQ.

JPL
Pays: US
Progrock Records
Sortie: 2003


Lu: 1848
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium