Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 201 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 021 531
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEAD MAN'S BONES - Dead Man's Bones
/ paru le 16-10-2009 /

A la base de Dead Man's Bones, il y a la rencontre à Toronto en 2005 entre Ryan Gosling et Zach Shields. Ils se sont découvert des passions communes et ont décidé de mettre tout cela en musique. Comme ils voulaient tout faire eux-mêmes, ils ont appris à jouer de divers instruments. Ils voulaient aussi des choeurs afin de donner une touche particulière à leurs morceaux. Ils choisissent une chorale d'enfants, la L.A.'s Silverlake Conservatory Childrens Choir.

L'album commence de manière énigmatique et semble suivre les traces à la fois d'Arcade Fire et de Grizzly Bear, avec une bonne dose de mystère en plus. La musique est dépouillée, souvent un peu de guitare, de piano, des voix et des choeurs.

Parmi les titres révélateurs de ce premier opus, notons "Dead Hearts" qui fait battre notre coeur accompagné d'un jeu de voix et de vocalises aériennes légères. Il y a aussi "Buried in Water" avec ses airs mélancoliques à la Nick Cave pour une chanson piano/voix. L'exubérance et l'ambiance théâtrale de "My Body's a Zombie for You" est baignée d'Arcade Fire. C'est un superbe moment enivrant qui captivera tous vos sens. Etonnant ce "Paper Ships" rappelant parfois les groupes vocaux des sixties. Avec "Lose Your Soul", on frappe dans les mains pendant que le chant nous captive, accompagné de choeurs imposants. Encore un moment très fort de cette rondelle. Quant à "Werewolf Heart", il nous séduit par son côté conteur d'histoire sur fond cinématographique et hurlements de loups sur la fin.

Si vous aimez Arcade Fire, Grizzly Bear et Nick Cave, voilà un nouveau groupe à suivre. Au fil des écoutes, il vous étonnera toujours plus. L'ambiance mélancolique et triste qui baigne le chant et les mélodies est relevée par une chorale joyeuse, des opposés qui se marient à merveille. Par contre, il sera sans doute plus difficile pour le duo Gosling/Shields de reproduire tout cela en live. Pourtant, une tournée est prévue. A suivre donc avec curiosité.

JPL
Pays: US
Anti- Records 7047-2A
Sortie: 2009/10/05


Lu: 1630
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 62
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium