Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • George Clinton (1940)
  • Rick Davies (1944)
  • Estelle Bennett (1944)
  • Don Henley (1947)
  • Al Di Meola (1954)
  • Mick Pointer (1956)
  • Keith Sweat (1961)
  • Emily Saliers (1963)
  • William Calhoun (1964)
  • Pat Badger (1967)
  • Chris Helme (1971)
  • Daniel Jones (1973)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 164 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 058 432
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ARCHIVE - Controlling Crowds Part IV
/ paru le 03-11-2009 /

Quand ils ont sorti "Controlling Crowds" au mois de mars dernier, on ne pensait pas qu'à peine sept mois plus tard ils nous gratifieraient d'un nouvel album. En fait, il s'agit de la suite du précédent. Nous avions pu écouter les trois premières parties du concept fin mars, voici maintenant la quatrième partie.

La suite est évidente. Les deux albums présentent une cohérence complète de bout en bout. Ils auraient d'ailleurs pu le sortir en version double, et on se demande pourquoi ils ne l'ont pas fait. Le concept de manipulation de foule nous livre ici ses derniers émois. La statue aux yeux bandés qui se trouve dans le livret nous montre l'absurdité de la manipulation. Nous ne sommes alors plus que des pantins, ce qui est aussi très bien illustré. Vous l'aurez compris, le livret vaut aussi le détour.

Tout au long de l'écoute de cet opus, les Londoniens nous gratifient d'ambiances diverses. Cela va de la grande intensité délivrée par "Pills" avec Maria Q au chant. Une impression d'auto-flagellation se dégage de "Lines" avec le rappeur Rosko John et des tons pus urbains. "Come On Get High" vous emportera alors que "The Feeling Of Losing Everything" se fera intriguant, comme si nous avions alors perdu notre âme. L'intrigue continue avec "Blood In Numbers", le sang transformé en nombres ou l'inhumanité du monde qu'on nous prépare. Il faut donc veiller au grain. C'est pour cela que la mélancolie règne sur "To The End". "Pictures" évoluera vers une finale lancinante qui marque le retour à une certaine humanité ("Lunar Bender") où les oiseaux chantent encore.

Vous l'aurez compris, cet album d'Archive est indissociable du premier volet "Controlling Crowds". Si vous avez déjà le premier opus, il vous faut celui-ci. Si vous ne l'avez pas encore, il vous faudra acheter les deux. Mais vous ne le regretterez pas si vous aimez le trip-hop hypnotique du groupe anglais lequel nous a accordé une interview lors de son récent passage à Bruxelles.

JPL
Pays: GB
Warner 2564686604
Sortie: 2009/10/16


Lu: 4641
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 12
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium