Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 165 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 224
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BIG BIG TRAIN - The Underfall Yard
/ paru le 29-11-2009 /

Big Big Train a été fondé en 1990 par Andy Poole et Greg Spawton. Après deux albums pour le label GEP, ils fondent le leur. Trois albums suivent avec comme point culminant "The Difference Machine" sorti en 2007. Aujourd'hui, Big Big Train revient. Un grand changement toutefois, le chanteur Sean Filkins est parti. Il a été remplacé par David Longdon. Qui est ce David Longdon me direz-vous ? Dans les années 90, il avait un groupe nommé The Gifthouse. Mais c'est l'année 1996 qu'il faut surtout expliquer pour cerner les qualités du bonhomme. C'est à ce moment que Genesis est un peu perdu. Phil Collins est parti. La paire Banks/Rutherford doit se trouver une nouvelle voix. Ils travaillent pendant six mois avec Longdon, mais aussi avec Ray Wilson. Ils finiront pas choisir Wilson. Mal leur en prit. L'album "Calling All Stations" et sa tournée sont une catastrophe. Le bateau coule.

Pas de doute en écoutant cet opus, Longdon avait la voix qu'il fallait pour Genesis. Banks et Rutherford ont fait le mauvais choix en 1996. D'un autre côté, c'est tant mieux pour Big Big Train qui accueille en son sein un fameux vocaliste, qui de plus joue de la flûte, de la mandoline, des claviers, et compose. Hasard ou pas, la batterie est tenue par Nick D'Virgilio, chanteur et batteur de Spock's Beard, mais également batteur de Genesis sur "Calling All Stations". Les qualités de Nick ne sont plus à démonter. Mais cela Big Big Train le savait puisqu'il était déjà présent sur l'album précédent.

"The Underfall Yard" n'est pas un concept à proprement parler, mais certains titres s'enchaînent. De sa voix chaude et expressive, David Longdon nous conte des histoires de l'époque victorienne. Il fait passer à merveille les lamentations des villages côtiers abandonnés à la mer et aux tempêtes. Il nous parle aussi de bâtisseurs de châteaux, et nous conte l'histoire incroyable d'un homme qui sauva une cathédrale menacée par une inondation en plongeant afin de consolider les fondations. Le chant se développe avec beaucoup de feeling. Pour peu, on se croirait plongé dans cette vieille Angleterre victorienne. A titre d'exemple, il suffit d'écouter "Victorian Brickwork" pour ressentir les sentiments et la mélancolie que fait passer Longdon.

Les compositions sont construites comme les grands titres de Genesis. Les envolées nous émerveillent. La rythmique se développe complexe. Les choeurs sont utilisés à bon escient. Les mélodies sont fortes. L'épique morceau titulaire est très élaboré. Il offre un panel complet des capacités de Big Big Train.

Côté design, le groupe apporte un soin particulier au livret, lequel contient les paroles et les intervenants morceaux par morceaux, ainsi qu'au packaging. Tout est conçu en rapport avec le contenu.

Une chose est certaine, Big Big Train fait avec cet album son entrée dans la cour des grands du rock progressif. Ce "The Underfall Yard" est sans aucun doute un des meilleurs albums du genre de cette année 2009. Si vous êtes fans de Genesis ou de Marillion, vous allez adorer. Et ne vous y trompez pas, il ne s'agit nullement d'un ersatz supplémentaire. Big Big Train a son cachet personnel. Foncez vite acheter cette rondelle magique !

JPL
Pays: GB
English Electric Recordings EERCD005
Sortie: 2009/12/15


Lu: 4668
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 13
Auditorium
Big Big Train
The Underfall Yard
The Underfall Yard (audio)--high
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium