Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Phil Everly (1939)
  • Janis Joplin (1943)
  • Joe Butler (1943)
  • Rod Evans (1945)
  • Dolly Parton (1946)
  • Harvey Hinsley (1948)
  • Robert Palmer (1949)
  • Francis Buchholz (1950)
  • Dewey Bunnell (1951)
  • Mickey Virtue (1957)
  • Caron Wheeler (1963)
  • †Carl Perkins (1998)
  • †Joe Stubbs (1998)
  • †Wilson Pickett (2006)
  • †Denny Doherty (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 183 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 692 101
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DE PORTABLES - John Terra
/ paru le 01-12-2009 /

Actif depuis le milieu des années 90, De Portables est un groupe originaire des environs de Gand qui n’est pas du genre à se prendre au sérieux. En effet, la simple lecture de la biographie permet de se faire une idée par rapport au degré humoristique du quintette, composé de Jürgen De Blonde, Ingwio D’Hespeel, Hans Gruyaert, Bertrand Lafontaine et Hendrik Dacquin (je vous passe les pseudos tous plus folkloriques les uns que les autres). Cela dit, le groupe arrive aujourd’hui avec un septième album intitulé "John Terra", du nom d’un chanteur de charme du nord du pays (genre de Frank Michael néerlandophone), preuve supplémentaire du sens de la dérision du groupe.

Car la plage titulaire, qui ouvre la plaque, n’a absolument rien à voir avec un quelconque slow crapuleux dont les paroles dégoulinantes font frémir les grand-mères au passage d’un crooner de kermesse. Il s’agit plutôt d’un instrumental qui lorgne vers le post rock tout en étant bien plus chaleureux et moins extrême. L’occasion de se rendre compte que l’on n’est pas en présence de manchots, comme le démontre également "This Time Of Year", que l’on chantonne dès la deuxième écoute. "The Bay Of The White Purifying Bed" et "Camper" auraient pu être interprétés par les Girls In Hawaii en référence tant aux mélodies travaillées qu’à la voix chargée en émotion, si ce n’est que le second nommé prend une tournure plus expérimentale sur la fin.

"Angela vs Neil" nous emmène vers des contrées planantes à la Radiohead ou Pink Floyd, avec ça et là des crissements de pneus dont on a bien du mal à saisir l’utilité. L’imprononçable instrumental "Spøgelseshavn" poursuit dans le même trip lancinant alors que l’humour fait de nouveau son apparition sur le tout doux "It’s Better To Turnhout Than To Fade Away". "Honourable Man" clôture l’album de manière assez bizarre, comme si le Velvet Underground avait pris une extra dose de LSD, et que Lou Reed avait appris à bidouiller sur des machines. Un univers particulier, certes, mais mis en place par des musiciens qui maîtrisent leurs instruments. L’un dans l’autre, leurs prestations scéniques doivent être assez intéressantes à vivre…

Olivier Wouters
Pays: BE
Vlas Vegas Records VVR015
Sortie: 2009/11/02


Lu: 1423
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 99
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium