Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 158 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 471 290
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ETRON - A world of nerds
/ paru le 11-12-2009 /

Voici un projet pour le moins original. Peut-être, comme Etron le dit lui-même, le meilleur groupe du monde. Si l’indépendance d’esprit et le refus des systèmes sont les critères principaux pour évaluer la qualité d’un groupe rock, alors Etron se place incontestablement dans les sommets.

Avant de parler de "A world of nerds", le nouvel album d’Etron, quelques présentations s’imposent. Ce duo vient de Bruxelles et se compose de Suzy Cumshot (guitare et chant) et Billy Jr. (basse et chant). Il existe depuis 2000 et a à son actif pas moins de treize albums, tous sortis sous le manteau dans l’indifférence la plus totale. Etron a sillonné les routes d’Europe dans des tournées balkanique, espagnole, roumaine ou baltique, préférant se montrer dans des pays lointains plutôt qu’en Belgique. Autre originalité : leur site Internet nous informe qu’il est possible de recourir gratuitement à leurs services pour tout concert privé, fête d’anniversaire, enterrement ou bar-mitsva.

Lorsqu’on écoute le dernier album d’Etron, ça donne d’ailleurs envie de les avoir à soi tout seul dans son garage. Car "A world of nerds" se révèle tout à fait convaincant, d’autant plus qu’il a été produit par le légendaire Steve Albini. Oui, Steve Albini himself, producteur de Nirvana, des Pixies, P.J. Harvey, sommité absolue du rock indépendant, a daigné se pencher sur la musique d’Etron qui, en l’occurrence, ne mérite pas son nom.

Voici une trentaine de minutes de rock nerveux, écorché, rappelant les temps lointains de la New Wave et des Stranglers en particulier ("Mama drinks", "Farmer man"), aussi un peu des Pixies ("Handicap", "Brainleak"). Mélodies décalées, paroles parfois en français et qui en disent long ("Nation burn" parle de la Belgique), ambiances énervées et frustrées, tous ces aspects font de ce disque un agréable moment, un retour à un rock simple et provocateur typique du rock indépendant des années 80 et 90. On oubliera donc la pochette horrible et le packaging un peu fauché parce que ce n’est vraiment pas ce qui compte. Etron se concentre sur sa musique, son univers, et sa sincérité est convaincante. On peut se procurer cet album via le site www.hysterias.com.

François Becquart
Pays: BE
Dark Dog Records DDR 013
Sortie: 2009/11


Lu: 2642
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 86
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium