Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • William "Count" Basie (1904)
  • Kenny Rogers (1937)
  • James Burton (1939)
  • Harold Reid (1939)
  • Tom Coster (1941)
  • Jackie DeShannon (1944)
  • Carl Giammarese (1947)
  • Joe Strummer (1952)
  • Glenn Hughes (1952)
  • Nick Kane (1954)
  • Steve Smith (1954)
  • Budgie (1957)
  • Liam Howlett (1971)
  • †Robert Moog (2005)
  • †Dean Turner (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 687 789
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EMBASSADORS (The) - Coptic Dub
/ paru le 11-01-2010 /

Né en 1975 en Nouvelle-Zélande, le saxophoniste et multi-instrumentiste Hayden Chisholm est l’initiateur de ce projet. Il réside habituellement en Europe, à Barcelone ou à Cologne. Il collabore depuis plusieurs années déjà avec l’Allemand Bernd (Burnt) Friedman, réputé dans le domaine des musiques électroniques actuelles (Drome, Some More Crime, Nonplace Urban Field, Flanger, …), et son label Nonplace.

Dès la première plage, « Coptic Dub » séduit. La qualité de la production, des compositions et de leurs arrangements, ainsi que celle des interprètes se confirment au fil du temps qui passe. Construit à partir d’un Jazz cool élégant, coulé et aérien, hypnotique parfois, il intègre avec bonheur et en priorité diverses musiques électroniques et leurs effets spéciaux, en bonne partie amenés par Burnt Friedman. L’importance de ce dernier dans le ton résolument actuel de l’ensemble paraît évidente. La fusion des genres s’effectue dans la plus parfaite harmonie.

Comme déjà signalé, les parties électroniques sont surtout générées par Burnt Friedman. Hayden Chisholm l’aide un peu dans cette tâche, mais assure surtout le lien avec le reste de la formation, une véritable formation de Jazz. Sa prestation, au saxophone particulièrement, est remarquable. Tout en finesse, tout en légèreté, il mène le jeu, évoluant par phrases relativement courtes lorsque ce n’est pas par petites touches. Seul compte le fil de la composition. Aucune extravagance technique inutile, aucun solo véritable n’entravent sa marche. Les guitares ne s’imposent jamais. Elles se contentent d’enrichir l’ensemble. Et ne vous y trompez pas, ce n’est pas rien. Le bassiste Matt Penman fait frissonner de plaisir. Présence, chaleur, rondeur, justesse, à-propos sont des mots que l’on peut employer dans leur sens le plus fort pour tenter d’exprimer au mieux son jeu ; un nouveau Dave Holland. Quant au batteur Jochen Rückert, son jeu est léger mais sec, d'une étonnante efficacité.

Bien que chaque titre de ce CD soit hautement recommandable, « Iboga Dreamtime » apparaît comme le sommet absolu. Il cumule toute la valeur du CD et du groupe. Les atmosphères y sont feutrées, délicates et spatiales. Quelques touches bien placées de guitare, le saxophone intimiste, une large couverture de claviers un brin obsédante, des effets électroniques et une superbe prestation du duo rythmique, digne de celui de Gateway (Dave Holland et Jack DeJohnette).

En conclusion, « Coptic Dub » est à classer parmi les albums indispensables dans toute discothèque qui se respecte. Les amateurs de Fusions actuelles, sans débordements en solo, mais à base de Jazz, de Jazz-Rock et de musiques électroniques seront ravis.

Les titres (41’41) :

  1. « Sierra Alone » (Chisholm)(5’59)
  2. « Interlude » (Chisholm/Friedman)(1’08)
  3. « Iboga Dreamtime » (Chisholm)(8’24)
  4. « Dagaz Eterna » (Chisholm)(5’32)
  5. « Polar Sexus » (Chisholm)(5’01)
  6. « Albino Maori Dub » (Chisholm/Friedman)(6’15)
  7. « Desdemona Breathes » (Chisholm/Friedman)(3’04)
  8. « Big Amen » (Chisholm)(6’18)
Les interprètes :
  • Hayden Chisholm : Saxophone, Orgue, Steel Drum (4,5,6) & Clarinette (5)
  • Burnt Friedman : Synthétiseurs, Sampler, Effets & Steel Drum (2,7)
  • Matt Penman : Upright Bass
  • Jochen Rückert : Batterie
  • Bruno Müller : Guitare électrique (1, 4, 5, 8)
  • Robert Nacken : Guitare électrique (1, 3, 8)
  • Claudio Bohorquez : Violoncelle (2, 7)

JPS1er
Pays: DE
Nonplace Records Non27
Sortie: 2009/11/20


Lu: 2441
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 4
• Semaines de présence au Top 30: 11
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium