Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Screamin' Jay Hawkins (1929)
  • Papa Dee Allen (1931)
  • Brian Auger (1939)
  • Martha Reeves (1941)
  • Lonnie Mack (1941)
  • Robin McDonald (1943)
  • Danny McCulloch (1945)
  • Tim Lynch (1946)
  • Phil Harris (1948)
  • Wally Bryson (1949)
  • Cesar Zuiderwijk (1950)
  • Richard Branson (1950)
  • Glenn Hughes (1950)
  • Terry Chambers (1955)
  • Nigel Twist (1958)
  • Jack Irons (1962)
  • †Bobby Fuller (1966)
  • †Christa Paffgen (Nico) (1988)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 173 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 979 071
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DIFFERENCE (The) - When Light Uncovers Grey
/ paru le 03-03-2010 /

The Difference nous a fortement impressionnés à l’occasion de sa prestation au "Alcatraz Metal Festival" en août dernier. Aussi sommes-nous plutôt excités à l’idée de jeter une oreille sur sa nouvelle offrande discographique.

Pour débuter, révisons un peu notre géographie. The Difference est originaire de Meetjeland, c'est-à-dire une région située au nord-ouest de la Flandre Orientale et dont la ville principale est Eeklo. Pour être plus clair : quelque part entre Gand et Bruges. C’est donc avec une très grande fierté que nous pouvons proclamer : oui, The Difference est un groupe belge ! Et non, il n’a rien à envier aux formations étrangères.

Loin d’être un groupe débutant, The Difference dispose d’une solide expérience scénique et discographique acquise depuis sa formation en 1996. Bien que pas encore énormément connu au sud du pays, le quintette nordique se targue d’avoir trois démos et deux LPs à son actif. Après d’innombrables écoutes attentives, c’est sans crainte et avec une fierté chauvine que nous osons affirmer que "When Light Uncovers Grey", son second opus paru il y a quelques mois, est probablement l’un des meilleurs albums métal belges sorti ces dernières années et peut-être même l’un des meilleurs albums métal belges tout court.

Dans leur biographie, les "Meetjelandais" affirment pratiquer un mélange musical inédit de métal mélodique et de progressif. Cependant, il ne faut pas en déduire que nous avons affaire à une nouvelle resucée de Dream Theater ou de Symphony X, car si influence progressive il y a, c’est plutôt du côté de formations plus anciennes telles que Fates Warning (première époque avec John Arch au chant) ou plus encore Crimson Glory qu’il faut aller la chercher. Au power metal mélodique et alambiqué de ces deux formations, il faut aussi ajouter une bonne dose de métal sombre et lyrique, à la limite du doom, tel que le pratiquent les Américains de Solitude Aeturnus.

Si nous portons "When Light Uncovers Grey" en aussi haute estime, c’est qu’avant toutes choses, il est l’œuvre de cinq musiciens d’envergure. Mention spéciale à Gerd Hanssens dont l’organe vocal, à la fois puissant et mélodique, rappelle tour à tour certains grands du genre comme Bruce Dickinson, John Arch ou Robert Lowe et qui n’hésite pas, quand le besoin s’en fait sentir, à faire une utilisation parcimonieuse de quelques grunts sombres et caverneux. Un autre coup de chapeau pour l’incroyable paire de guitaristes formée par Steven Van Hyfte et Bram Van De Moortel qui, tout au long de l’opus, distillent mélodies sombres et parties lead sinueuses dignes de véritables virtuoses de la six cordes métallique. Cet éloge serait bien incomplet si nous ne mentionnions pas la section rythmique composée de Steven Mervielde à la basse et d’Edward Timmerman à la batterie et qui est on ne peut plus parfaite lorsqu’il s’agit d’entretenir la lourdeur ou la puissance du propos musical.

Toutefois, une telle excellence instrumentale serait bien inutile si elle n’était pas mise au service de compositions qui tiennent la route. Heureusement, c’est le cas chez The Difference et c’est même à de la pure classe métallique que nous avons affaire tout au long de "When Light Uncovers Grey". Une introduction instrumentale ("Confused"), des titres puissants aux refrains accrocheurs ("Into The Cold", "The Attic"), un titre qui semble avoir été écrit conjointement par Bruce Dickinson et Katatonia ("Dolor Aeturnus"), d’autres qui évoquent aussi bien le doom de Solitude Aeturnus que le death gothique des débuts de Paradise Lost ou le power metal épique des premiers Fates Warning ("Caught In The Middle", "The Awakening"), un instrumental épique et technique ("Inner Turbulence"), un titre accrocheur aux lyriques corrosifs ("Delirius"). Si nous devions mettre un bémol à cet excellent disque, il ne concernerait que l’instrumental "Contemplation", joué à la guitare et au violon uniquement et dont on pourrait se demander si il avait bien sa place ici.

En mêlant les éléments disparates du métal classique et moderne et en n’oubliant pas que, même dans ce style musical, la mélodie doit toujours primer sur la violence, The Difference est parvenu à se créer un style unique, homogène et assez différent des autres pour justifier son patronyme.

Ajoutons pour terminer que l’artwork, très réussi, est signé par l’artiste brésilien Gustavo Sazes (responsable de certaines pochettes de Kamelot et Arch Enemy).

A découvrir d’urgence.

Michel Serry
Pays: BE
Battle Cat Productions BCP 001
Sortie: 2009/10/31


Lu: 1804
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 34
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium