Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 382
7 derniers jours:
News en vrac : volume 380
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • David Ruffin (1941)
  • David Greenslade (1943)
  • Mark Collie (1956)
  • Tom Bailey (1957)
  • Jeremy Healey (1962)
  • Dan Spitz (1963)
  • Jonathan Davis (1971)
  • Crispian Mills (1973)
  • †Kate McGarrigle (2009)
  • †Dallas Taylor (2015)
  • †Glenn Frey (2016)
  • †Mike Killie (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 191 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 661 782
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FLOWER KINGS (The) - The Rainmaker
/ paru le 18-03-2002 /

En entamant l'écriture de cette chronique, je me suis demandé s'il était encore opportun de la faire, car je n'ose croire qu'il y en a encore parmi vous ne possédant pas cet album... Oui? Vous là, qui levez le doigt... Votre nom? Ah bon, vous êtes dans ce cas... De quelle planète venez-vous? Ah, vous vivez sur une île déserte... OK! je m'exécute donc, mais c'est bien parce que c'est vous, hein!

Ainsi donc les insatiables Suédois nous sortent leur nouveau CD, un peu plus d'un an après Space Revolver. Que vais-je bien pouvoir vous raconter d'original sur ce groupe qui n'ait déjà été dit? Qu'il fait partie des toutes grosses pointures du prog contemporain? Ah non, ça, vous le savez déjà! Qu'il n'y a pas de mauvais albums des Flower Kings? Zut, c'était déjà écrit dans notre précédente chronique... Bref, je sens qu'il va pas être coton à écrire, cet article...

Et pourtant, en grattant un peu, Dieu sait s'il y en a des choses à dire sur cet album! En premier lieu, il y a une constante chez les Flower Kings qui se vérifie une fois de plus avec le présent opus.

Après chaque production, on s'imagine que les rois des fleurs ont tout dit et on craint toujours qu'ils aient épuisé toutes leurs sources d'inspiration. Et à chaque fois, c'est pareil, dès qu'un successeur survient, le groupe arrive encore à nous épater par une originalité sans cesse croissante, mais sans non plus jamais renier sa marque de fabrique. Ca sonne toujours Flower Kings, c'est indéniable, mais il y a toujours ce petit quelque chose de nouveau, de frais, de jamais entendu, avec des titres bourrés d'idées et de sonorités originales.

Par contre, une autre constante qui n'est pas à leur avantage cette fois-ci, c'est que si tous les albums ont leurs moments de pur génie, chacun d'eux possède également un ventre mou, composé de trucs qui rallongent inutilement la sauce. On en a l'habitude, on le regrette parfois mais on fait avec... Eh bien ici, ô surprise, point de cela. L'album est d'une remarquable homogénéité et on ne s'ennuie pas une seule seconde.

Coté line-up, aucun mouvement de personnel à signaler. On ne change pas une équipe qui gagne. A noter que tous les titres sont signés Roine Stolt, plus que jamais le Roi des Rois et la fine fleur de la fleur des guitaristes. Par contre si vous vous procurez la version limitée présentée dans un beau digipack, vous aurez droit à un CD bonus contenant six titres supplémentaires, dont quelques «Bodinneries» du meilleur effet, ainsi qu'une section multimédia avec deux longues séquences vidéo (dont une avec un extrait de Gates of Delirium de Yes).

En résumé, Flower Kings a réussi avec cet album à conserver ses grandes qualités de composition tout en éliminant les quelques petits défauts qu'on pouvait leur reprocher par le passé, ce qui place ce Rainmaker parmi les meilleures productions du groupe. Peut-être même encore meilleure que Stardust We Are, ce qui n'est pas peu dire! Si après ça je ne vous ai pas convaincu...

Jean-Marc Roussel
Pays: SE
InsideOut IOMACD 2027
Sortie: 2001


Lu: 2498
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

acritarche
le 21/11/2002 | mon évaluation:
Oui, j'avoue! Les Flower Kings m'étaient inconnus avant que je me procure ce CD. Attiré par "Last minute on earth", entendu sur Aural Moon (http://www.auralmoon.com/), la première écoute m'a héberlué!
Que vous aimiez les ambiances bien construites, les passages intimes, ou la technique des musiciens, vous trouverez votre compte sur Rainmaker. Par contre, si vous cherchez des mélodies faciles, passez votre chemin! Ou armez-vous de patience... car une fois apprivoisées, les mélodies sont inoubliables.
Ceci n'est PAS un produit "vite écouté, vite consommé".

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium