Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 162 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 436 632
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CECILIA EYES - Here Dead We Lie
/ paru le 05-04-2010 /

Cecilia::Eyes est de retour avec un second album. Le line-up a aussi quelque peu évolué puisqu'un troisième guitariste est venu s'ajouter au quatuor des frères Thys. Gauthier Vilain est arrivé peu après la sortie de "Mountain Tops Are Sometimes Closer To The Moon". Il a donc tourné avec eux avant de s'attaquer à ce nouvel opus. Il apporte aussi dans ses bagages une voix et une expérience dans les samples.

Première chose qui frappe, c'est le packaging conçu avec soin, reflétant le contenu avec des photos de paysages brumeux ou enneigés et quatre cartes illustrées servant de livret. Le tout est emballé dans un coffret plutôt que l'habituel boîtier plastique, ce qui donne à l'ensemble un aspect luxueux.

La musique de Cecilia::Eyes est un post-rock sombre. L'album est un concept évoquant les blessures des grands conflits mondiaux. Les trois guitares sont un plus indéniable, car elles rendent les arrangements riches. Elles tissent méticuleusement les paysages qui défilent devant nous. Les ambiances sont ciselées à merveille. Les tons sombres sont à l'honneur. Lentement et insidieusement la mélancolie nous gagne.

On remarquera l'intrigant "Anthem For Doomed Youth" basé sur un texte récité suivi de samples vocaux. L'ambiance de "Four Lost Soldiers" nous captive. Elle est d'une grande intensité. Le batteur se transporte parfois au piano comme pour "The Departure". Pendant ce temps, les guitares jouent à fond la carte de la réverbération donnant ainsi l'impression de venir de très loin. "No Prayers, No Bells, No Homeland" alterne entre paysage mystérieux et débauche sonore intense comme si nous étions pris sous le feu ennemi. Puis, il y a aussi "Death For Treason" et sa lente montée en puissance où la batterie joue des roulements graves qui s'ajoutent à la tension globale.

En résumé, Cecilia::Eyes nous propose un album de post-rock très réussi, leur meilleur à ce jour. Ils ont gagné en expérience et s'imposent maintenant comme le groupe belge leader dans ce style musical. Si vous aimez Mogwai, Godspeed You! Black Emperor ou Explosions in the Sky, ne passez pas à côté de Cecilia::Eyes.

JPL
Pays: BE
dEPOT 214 Records D214/CEC03
Sortie: 2010/04/16


Lu: 3711
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 5
• Semaines de présence au Top 30: 8
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium