Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 163 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 958 899
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AYREON - The Human Equation
/ paru le 05-07-2004 /

Voici le nouvel opéra rock de Arjen Anthony Lucassen. Terme un peu pompeux, je vous l'accorde. C'est cependant un double album de très haute qualité pour lequel notre multi-instrumentiste hollandais a invité une belle brochette de chanteurs. Jugez plutôt ! On y trouve James LaBrie (Dream Theater), Heather Findlay (Mostly Autumn), Eric Clayton, Mikael Akerfeldt (Opeth), Magnus Ekwall (The Quill), Marcella Bovio (Elfonia), Mike Baker (Shadow Gallery), Irene Jansen (Karma), Devon Graves (Dead Soul Tribe) et Devin Townsend (Devin Townsend Band). Parmi les musiciens, si Lucassen joue de tout, on trouve quand même Ed Warby à la batterie alors qu'aux claviers se succèdent Joost van den Broek (After Forever), Martin Orford (IQ, Jadis), Ken Hensley (ex-Uriah Heep) et Oliver Wakeman. Que dire d'une telle brochette ?

"The Human Equation" se présente comme "Into The Electric Castle" qui était sorti en 1998. C'est un concept album dont le sujet se passe durant l'inconscience d'un homme à la carrière impitoyable plongé dans un coma suite à un accident de voiture. Tous les ingrédients de l'opéra rock sont là. C'est une pièce en 20 actes alliant moments forts aux passages plus doux et émotionnels.

Parlons voix. Celle de James LaBrie, le chanteur de Dream Theater, est à son meilleur niveau alors de celle de Heather Findlay de Mostly Autumn ferait fondre un iceberg tant elle est belle et envoûtante. La voix parfois très death metal de Mikael Akerfeldt convient à merveille aux passages sombres. Quand à Devin Townsend, il criera sa rage avec sa voix black metal, ce qui tombe bien puisqu'il joue le rôle de Rage.

Les moments forts se répartissent sur les deux rondelles. Ainsi, sur le premier CD, "Day two: Isolation" fera très suite à "Into The Electric Castle" et "Day five: Voices" séduit avec sa flûte, son violon et ses combinaisons vocales exceptionnelles parfois floydiennes. Avec sa première partie très acoustique, "Day six: Childhood" déploie de belles harmonies vocales tandis que la seconde est à la fois heavy et symphonique. Quant à "Day eight: School", c'est son côté dramatique qui fera mouche.

Le second CD démarre en force avec "Day twelve: Trauma" qui alliera une composition tantôt très Who, tantôt très heavy metal. On ne peut s'empêcher de faire le rapprochement avec les opéras rock de Pete Townshend. Avec "Day thirteen: Sign" et la voix de Heather Findlay, impossible de ne pas penser à Mostly Autumn. Très beau moment de douceur ! "Day fifteen: Betrayed" nous incite à chanter. "Day sixteen: Loser" mélange un côté folk médiéval à un autre très heavy metal. Le chant de Mike Baker sonne très Alice Cooper alors que le solo d'orgue Hammond de Ken Hensley se fait remarquer. Pendant "Day nineteen: Disclosure", on a parfois l'impression d'intonations du grand ELO. L'album se termine en apothéose avec un "Day twenty: Confrontation" absolument superbe. Une véritable envolée finale qui ne vous donnera qu'une envie, remettre l'oeuvre complète à son début pour le plus grand bonheur de vos oreilles !

Après ses albums "Universal Migrator Part: 1 - The Dream Sequencer" et "Universal Migrator Part: 2 - Flight Of The Migrator" sortis tous deux en 2000 et son projet Star One en 2002, Arjen Lucassen alias Ayreon nous ramène au concept qui l'avait guidé pour "Into The Electric Castle". Ce nouvel opus "The Human Equation" est une pure réussite qui allie rock, progressif, metal et folk avec grand bonheur. Notons également la pochette et le livret de Matthias Norén et Jef Bertels.

JPL
Pays: NL
InsideOut IOMCD 168
Sortie: 2004/05/24


Lu: 3673
Partager sur :
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

vichenet
le 25/07/2004 | mon évaluation:
TTBien - découvert grâce à un vendeur au rayon disque du Médiamarkt du Basilix à Koekelberg - Un connaisseur et un amoureux du rock progressif

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium