Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 169 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 959 634
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ARMAGEDON - Death Then Nothing
/ paru le 25-04-2010 /

Jusque-là, nous avons été éblouis par la qualité et l’originalité des productions discographiques polonaises que le label Mystic Productions a pris l’habitude de déverser dans nos pavillons auditifs endoloris. Si cette fois encore, la qualité est au rendez-vous, nous avons bien du mal à trouver une once d’originalité dans le death métal ultra-bourrin d’Armagedon.

Certes, le groupe est une véritable machine de guerre. Les ‘blast-beats’ et les riffs speedés, il en fait son affaire. Quant à la voix de grogneur écorché vif, elle répond sans conteste à tous les standards du genre. Et, c’est bien là que le bas blesse. Mises à part quelques nappes de claviers anecdotiques, tout sur "Death Then Nothing" est standardisé et formaté suivant les règles du brutal death à l’américaine. Nous ne retrouvons rien ici qui n’ait pas déjà été fait mille fois ailleurs.

Pour la petite histoire, Armagedon est une légende de la scène death métal polonaise. Il débute sa carrière dès 1986, à la même époque que Vader, son célèbre compatriote. Cependant, contrairement à Vader, Armagedon ne parvient pas à exporter ses décibels au-delà des frontières nationales. C'est probablement cet état de choses qui provoque son split en 1994. Son retour discographique, 16 ans après cette séparation a donc probablement des allures d’évènement pour tous les fanatiques de musique brutale polonaise.

L’abondance de productions intéressantes en provenance de pays de Jean-Paul II et de Lech Walesa nuit grandement à l’intérêt que nous pourrions porter à la musique dénuée de relief proposée par Armagedon sur "Death Then Nothing". La qualité de la production et le jeu professionnel des musiciens en font cependant un album de choix pour les aficionados de death métal.

Michel Serry
Pays: PL
Mystic Production MYSTCD071
Sortie: 2010/05/17


Lu: 1643
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 126
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium