Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 199 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 461 220
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BULLET FOR MY VALENTINE - Fever
/ paru le 12-05-2010 /

Les Gallois de Bullet For My Valentine sont au heavy métal ce que la vaseline est aux relations sexuelles difficiles. Prendre un truc bien dur, et s’arranger pour que ça passe, c’est un peu leur affaire. C’est probablement pourquoi ils sont l’un des seuls groupes du genre (avec Tool et Apocalyptica) à être signés par Jive Record ; un label qui travaille généralement des artistes nettement plus ‘mainstream’ comme Britney Spears, Backstreet Boys ou Usher.

Bullet For My Valentine est l’archétype du combo métal pour ados. Un look de boys band maléfique (quatre beaux gosses chevelus, percés et tatoués) et une attitude qui se situe quelque part entre ‘Bouh ! je suis un grand méchant rockeur’ et ‘Snif, je suis un romantique incompris’. Bref Bullet For My Valentine ne sait pas très bien s’il veut être Slayer ou Bon Jovi.

Pour "Fever" son troisième album - manifestement très attendu des 12-18 ans - BFMV (comme certains aiment l’appeler) fait exactement ce que son public attend de lui : il répète la recette gagnante de ses deux premiers opus. Il y mélange une bonne dose de metalcore à l’américaine à un métal plus classique inspiré du trash et du métal des eighties. Une batterie speedée, quelques riffs puissants, quelques bons soli, un chant clair très mélodique sur lequel se greffent parfois quelques vocaux plus rugueux. La mixture pourrait être agréable si Bullet For My Valentine ne s’évertuait pas à entretenir son fond de commerce en rendant ses compositions acceptables pour le plus grand nombre. Quelques refrains mémorisables pour adoucir les riffs destructeurs, quelques ballades mielleuses et des chœurs à la limite de la pop, tout ici est lubrifié pour que cela passe sans douleur.

Si vous aviez aimé "The Poison" et "Scream Aim Fire", il n’y a aucune raison pour que vous n’aimiez pas ce "Fever" qui leur ressemble beaucoup. Par contre si, comme c’est le cas pour votre serviteur, les deux premiers opus du combo vous avaient laissé indifférent, il y a très peu de chance que celui-ci inverse la tendance.

Michel Serry
Pays: GB
Jive/Sony Music 88697639472
Sortie: 2010/04/26


Lu: 3129
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 43
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium