Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Tony Jackson (1940)
  • Desmond Dekker (1941)
  • Tom Boggs (1947)
  • Ray Major (1949)
  • Stewart Copeland (1952)
  • Nancy Griffith (1954)
  • Ed Kowalczyk (1970)
  • †John Panozzo (1996)
  • †Jon Lord (2012)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 154 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 943 176
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHANNEL ZERO - Live At The Ancienne Belgique (CD+DVD)
/ paru le 01-06-2010 /

Quel incroyable "come-back" que celui de Channel Zero qui, après douze années d’absence, réussit l’exploit - inédit pour un groupe métal belge - de remplir l’Ancienne Belgique six fois de suite (les 22, 23, 24, 28, 29 et 31 janvier 2010). Le combo Thrash/Groove Métal bruxellois sait qu’il faut battre le fan tant qu’il est chaud. Il n’a donc pas attendu plus de quelques mois pour éditer un témoignage audio et visuel de ces six soirées d’exception qui l’ont fait entrer dans la légende du métal belge.

Parlons de l’objet, en premier lieu. Channel Zero a mis les petits plats dans les grands pour remercier les aficionados de l’accueil généreux réservé à son retour. "Live At The Ancienne Belgique" se présente sous la forme d’un somptueux digipack contenant un CD audio de 16 titres (75 minutes) et un DVD de 19 titres (90 minutes). Sur la pochette, pas de blabla inutile. La mention ‘Respect to All Our Loyal Fans, Thanks For Making This Possible’ suffit largement. Et, mis à part les crédits de la dernière page, le livret est n’est constitué que de (très belles) photos du groupe. Un magnifique digipack qui fera la joie des collectionneurs.

Passons maintenant à la prestation. Pour tous ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister à l’un des six shows de l’AB, le DVD est une véritable aubaine. La chance de retrouver un Channel Zero au top de sa forme dans un environnement à la hauteur de l’événement. Bien sûr, il faut déplorer l’absence de Xavier Carion, pilier de la formation originale privé de come-back pour cause de problèmes auditifs. Son remplaçant s’appelle Mikey Doling. Un intérimaire (permanent ?) de luxe, puisque le gaillard est bien connu de la scène internationale pour ses participations à Snot et surtout au Soulfly de Max Cavallera. L’intro du concert est dantesque. Le groupe apparaît sur scène au travers d’un subtil jeu d’ombres chinoises démesurées. La section rythmique est plombée. Phil B., le bonnet vissé sur la tête, martèle ses fûts comme un damné, largement appuyé par les soubresauts de la quatre-cordes ronflante d’Olivier Demartino. Tout cela est prometteur pour la suite. Le concert est mené avec une force impitoyable. Channel Zero enchaîne ses hits sans laisser de répit à l’assistance : "Black Fuel", "Heroin", "Bad To The Bone". Chaque titre est une claque. Chaque mélodie un souvenir. Franky ‘DVSD’ De Smet Van Damme n’a rien perdu de son charisme. Il s’adresse à la foule de ses compatriotes en anglais, mais balance aussi quelques remerciements en néerlandais et en français, preuve s’il en est que les politiciens ne sont pas prêts d’entamer l’Union du heavy qui fait la Force du métal.

Channel Zero ne fait pas les choses à moitié pour convaincre du bien-fondé de son retour. Le light show est original et élaboré. Le groupe est bien en place et la setlist pioche dans toute la discographie. Votre serviteur n’est manifestement pas le seul à apprécier les incursions dans le thrash plus brutal des premiers opus. Et, c’est comme un seul homme que le public scande le refrain du classique "No Light At The End Of The Tunnel". Pour restituer la pêche de ses albums les plus violents, le combo bruxellois fait alors appel à un second guitariste. Marcel Coenen est loin d’être un inconnu. Le Hollandais, bien que plus célèbre dans le monde du métal progressif que dans celui du thrash (NDR : il distille, entre autres, ses lignes de guitare chez Sun Caged et Lemur Voice), apporte sans conteste un énorme plus à la prestation.

Outre la longue série de classiques, la version DVD permet de découvrir, en live, le surprenant nouveau single du groupe intitulé "Black Flowers".

Cette prestation de Channel Zero à l’Ancienne Belgique se regarde et s’écoute d’une traite. Aucun temps mort, aucun point faible. Si les bonus du DVD présentant le groupe en train de déconner backstage ne sont pas d’un intérêt capital, ils ont quand même un effet inattendu : en cette période difficile où notre pays se cherche un peu, voir des Belges, s’amuser et discuter dans la bonne humeur, aussi bien en flamand qu’en français a quelque chose de vraiment rassurant. Si Channel Zero arrive à le faire, pourquoi pas le reste du pays ? C’est décidé. En juin, je vote Channel Zero.

Michel Serry
Pays: BE
CNR Music Belgium/Roadrunner Records 22 23173 5
Sortie: 2010/05


Lu: 4401
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 5
• Semaines de présence au Top 30: 11
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium