Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 167 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 624
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BOSTON TEA PARTY - Little Trouble Kids
/ paru le 18-06-2010 /

Après Too Tangled le mois dernier, place à une nouvelle pépite originaire de la région gantoise, Boston Tea Party. Il s'agit également d'un duo mixte de noise pop si ce n'est qu'ils ont été repérés par un certain Tim Vanhamel (ex-dEUS, ex-Evil Superstars, leader de Millionaire, artiste solo et tout récemment à la tête d'un nouveau projet, Eat Lions). Par son entremise, ils ont enregistré (en à peine deux sessions et essentiellement dans des conditions live) leur premier album, "Little Trouble Kids", dans le propre studio du groupe de Tom Barman (Vantage Point à Anvers). C'est en mars dernier, lorsqu'ils ont assuré la première partie du concert de Bombay Bicycle Club au VK, que l'on a fait connaissance avec la chanteuse percussionniste Eline Adam et le guitariste (et seconde voix) Thomas Werbrouck.

En tout cas, ils font encore plus fort que les White Stripes, bien que la comparaison sur disque ne va pas leur coller à la peau de manière récurrente. Pointons "Cool Kids" pour les influences bluesy, "This Is High Art" pour la voix du chanteur et "She Made Me" pour la construction ambitieuse. Après un efficace (et un rien plus pop) "Lately", place à des atmosphères qui rappellent plutôt The Kills en davantage saccadé ("90's Dream") ou étoffé ("Nova Express"). On laissera toutefois de côté le loupé "Gloomy Face And The OK-OK Band", qui fait penser à du Rolling Stones chanté de travers.

Car les 60's apparaissent clairement comme leur décennie de référence, et pas nécessairement via les groupes que l'on s'attend à rencontrer sur leur chemin. En effet, "Freemason" fait plutôt girl group avec le mur du son de Phil Spector alors que "Zero One" ne dépareillerait pas sur un volume des compilations Nuggets et que "White Light" emprunte des riffs aux balbutiements du hard rock, lorsque ce style trépignait encore dans le blues. Vous l'aurez compris, l'objectif de Boston Tea Party n'est pas de sonner actuel, mais de perpétuer une certaine forme de rock vintage qui, à bien y réfléchir, ne montre aucune forme d'essoufflement. En tout cas, il ne leur a fallu que 29 minutes pour déjà se forger une certaine réputation.

Olivier Wouters
Pays: BE
Kinky Star Records KS061
Sortie: 2010/05/28


Lu: 3537
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 33
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium