Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 254
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CEREMONY - Rohnert Park
/ paru le 12-07-2010 /

Ceremony s’est formé en 2005 dans le berceau historique du thrash métal, la Bay Area de San Francisco. Pourtant, ni la situation géographique, ni l’ombre locale envahissante d’Exodus, Testament, Megadeth, Forbidden et Metallica (NDR : ce dernier n’était pas originaire de la Bay Area mais s’y est installé avant la sortie de son premier album), ne semblent avoir contaminé le style ce quintette dont la musique suinte l’influence de combos tels que Blag Flag, Suicidal Tendencies (des débuts), Circle Jerks ou même parfois des Stooges. Vous l’aurez compris, ce n’est pas de thrash dont il est ici question, mais bien de punk et de hardcore primitif.

Si, de nos jours, le son puissant des six-cordes de nombreuses formations hardcore se rapproche du ‘métal’, les guitares plutôt ‘roots’ et la basse omniprésente raccommode Ceremony avec l’esprit de formations archaïques des eighties et notamment de Black Flag. La voix très particulière de Ross Farrard, quant à elle, fait penser, dans les moments les plus intenses, à une version keuponne de celle de Bobby "Blitz" Ellsworth d’Overkill.

Souvent enragé et vindicatif, Ceremony s’octroie cependant quelques petits moments de détente quasi acoustiques ("The Doldrums – Friendly city", "Into The Wayside Part II & III") et des incursions dans le monde du rock garage des seventies ("Open Head").

Tout comme "Still Nothing Moves You", son album précédent sorti en 2008, "Rohnert Park" a été enregistré aux Polymorph Studios par Dan Rathbun (Sleeptime Gorilla Museum).

En jouant sur le côté ‘roots’ du hardcore, Ceremony est parvenu à s’extraire de la masse des combos actuels. "Rohnert Park" est un disque original et donc intéressant. A découvrir.

Michel Serry
Pays: US
Bridge Nine Records B9R-134
Sortie: 2010/06/07


Lu: 1409
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 68
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium