Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 25-02-2018
› CARNIFEX + OCEANO + AVERSIONS CROWN + DISENTOMB (Hasselt)
› Ry X and BRUSSELS PHILARMONIC SOLOISTS + Hannah EPPERSON (Bruxelles)
› IAMX (Liège)
› The MOLOCHS + Danny BLUE and The OLD SOCKS (Leffinge)

Les 7 prochains jours:
27-02 HERE LIES MAN (Bruxelles)
27-02 Brian FALLON and The HOWLING WEATHER + Dave HAUSE (Antwerpen)
27-02 CINDY WILSON (Gent)
27-02 JAWHAR (Bruxelles)
27-02 ELBOW (Merksem)
28-02 REX ORANGE COUNTY (Bruxelles)
28-02 FUGU MANGO + ELBI (Bruxelles)
28-02 FRANZ FERDINAND + The VACCINES (Bruxelles)
28-02 PUBLIC ACCESS TV (Hasselt)
28-02 Lee RANALDO BAND + Chris FORSYTH and The SOLAR MOTEL BAND (Gent)
28-02 KING GIZZARD and The LIZARD WIZARD + MILD HIGH CLUB (Gent)
01-03 The LIGHTHOUSE (Leuven)
01-03 IAMX (Sint-Niklaas)
01-03 Alice BOMAN (Bruxelles)
01-03 The GLORIOUS SONS (Bruxelles)
01-03 CRADLE OF FILTH + MOONSPELL (Borgerhout)
01-03 IBEYI (Bruxelles)
01-03 DEATH FROM ABOVE + LE BUTCHERETTES (Bruxelles)
02-03 TUBELIGHT (Leuven)
02-03 BACK OF SEADOGS (Liège)
02-03 The IMAGINARY SUITCASE (Woluwé-St-Lambert)
02-03 CUSTOMS (Leuven)
02-03 Randy NEWMAN (Antwerpen) **ANNULÉ**
02-03 Phil CAMPBELL and The BASTARD SONS (Hasselt)
03-03 DEREK and The DIRT (Gent)
03-03 Randy NEWMAN (Antwerpen) **ANNULÉ**
03-03 JD McPHERSON + Charley CROCKETT (Sint-Niklaas)
03-03 MACHIAVEL (Bruxelles)
03-03 DOOL + HARAKIRI FOR THE SKY (Vosselaar)
03-03 LA JUNGLE (Kortrijk)
03-03 KING DALTON (Bruxelles)
03-03 WACKEN OPEN AIR CONTEST: METAL BATTLE SEMI-FINAL (Roeselare)
04-03 OBITUARY (Vosselaar)

Mois en cours:
Février 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 


Anniversaires

  • George Harrison (1943)
  • Elkie Brooks (1948)
  • Stewart Wood (1957)
  • Mike Peters (1959)
  • Michael Stolt (1964)
  • †Edward Patten (2005)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 115 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
108 607 577
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


KORN - Remember who you are
/ paru le 30-07-2010 /

Depuis quelques années, les fans de néo-métal se demandaient si Korn serait encore capable de retrouver sa couronne de roi du mouvement, après l’insuccès de son huitième album en 2007 et les silences du groupe quant à son avenir. Le groupe de Jonathan Davis (chant), Reginald "Fieldy" Arvizu (basse) et James "Munky" Shaffer (guitare) avait commencé à donner de la bande après le départ en 2005 de son second guitariste historique Brian "Head" Welch, devenu catholique fervent, puis le départ de son batteur David Silveria en 2006. S’en était suivi le calamiteux "Korn", huitième album du groupe et deuxième album à n’avoir pas de titre particulier. Les membres de Korn s’étaient ensuite dilués dans des projets solos. Jonathan Davis tournait seul en 2007 avec un groupe sur lequel on retrouvait Ray Luzier (batteur qui avait remplacé Silveria à titre provisoire dans Korn), Munky jouait dans un groupe appelé Fear & The Nervous System et Fieldy participait à des groupes comme Videodrone (indus) ou Stillwell (rap metal).

Mais il existe chez les héros un irrépressible besoin de toujours revenir au plus haut niveau. C’est donc avec plaisir et rassurement que l’on voit revenir Korn en force avec ce "Korn III – Remember who you are", qui remet les pendules à l’heure et vient démontrer que Korn a encore de la rage dans son sac à dos. Les choses se sont en réalité faites très simplement. Le gang de Bakersfield a fait le pari de la simplicité, Field et Munky préparant les mélodies à l’ancienne, sans se prendre la tête et avec spontanéité, et Jonathan Davis venant écrire les paroles de onze chansons en moins de cinq heures.

Pour la production, même topo. Korn a oublié les subtilités de studio, l’enregistrement avec Pro-Tools, les multiples couches d’overdubs qui siéent davantage aux groupes progressifs qu’aux bourrins du néo-métal, et autres gadgets propres à trop lisser le son. On revient donc à du brut et surtout au producteur Ross Robinson qui est au néo-métal ce que Steve Albini était au grunge ou ce que Tony Visconti était à David Bowie. L’homme a en effet derrière lui une impressionnante carrière au service des métalleux en culottes courtes, ayant bien sûr produit les deux premiers albums de Korn mais ayant aussi travaillé avec Fear Factory, Machine Head, Deftones, Limp Bizkit, Sepultura, Slipknot, j’en passe et des meilleurs. Robinson prend une part très importante à la production, utilisant tout son savoir-faire et aiguillonnant le nouveau batteur Ray Luzier en le poussant à bout pour lui faire sortir toute la rage requise pour un album de Korn réussi.

Il en résulte une petite bombe à classer parmi les meilleures du groupe, capable de concurrencer "Korn" (1994), "Life is peachy" (1996), "Follow the leader" (1998), "Issues" (2000) et proposant des titres accrocheurs comme on en trouvait encore sur "Untouchables" (2002). Après une petite introduction obscure un peu lunaire, les choses sérieuses déboulent avec "Oildale (leave me alone)", également édité en single. L’autre gros titre de ce complot contre les tympans est "Let the guilt go", qui fleure bon les classiques de Korn et redonne un coup de jeunesse au groupe (qui va l‘air de rien sur ses 18 ans, la plupart des membres ayant atteint les 40 ans). Jonathan Davis a retrouvé sa hargne et son chant angoissé, baudelairien, lardé de cris et de sanglots. Fieldy plaque des riffs tout en infrasons et sa basse accordée en do fait vibrer tout le truc. Le drumming de Ray Luzier est tout à fait à la hauteur de celui de David Silveria. Les baffes sonores pleuvent avec "Pop a pill", "Fear is a place to live", "Move on", "The past" ou "Are you ready to live?". Bref, le nouvel album de Korn est un excellent décrassage des oreilles et des bronches et le groupe peut à nouveau prétendre au titre de meneur du néo-métal.

Reste un petit commentaire sur la pochette, qui ne se départit pas de la plupart des précédentes, avec une jeune fille presque encore enfant passant devant le regard d’un homme qu’on ne voit que de dos. C’est la pochette kornienne classique, représentant l’enfance, avec souvent la menace de l’adulte derrière (souvenons-nous du premier album ou de "Life is peachy"). On a par contre du mal à comprendre pourquoi Korn fait suivre un 3 en chiffre romain derrière son nom. S’agit-il du troisième album sans titre ? Il y a pourtant un sous-titre complet derrière. Est-ce le troisième line-up du groupe après le départ de Head et de Silveria ? À suivre.

François Becquart
Pays: US
Roadrunner RR 7757-2
Sortie: 2010/07/12


Lu: 3687
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 4
• Semaines de présence au Top 30: 11
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium