Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 170 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 471 173
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHARLOTTE - Medusa Groove
/ paru le 01-08-2010 /

Si le ‘music business’ récompensait le talent à sa juste valeur et qu’il y avait une justice dans ce bas monde, Charlotte serait un groupe énorme et "Medusa Groove" un classique du hard rock, au même titre qu’"Appetite For Destruction" de Guns’n’Roses, "Once Bitten… Twice Shy" de Great White ou "1987" de Whitesnake. Malheureusement, Charlotte a eu la double malchance de se former à une époque où l’Amérique ne jurait que par le glam rock et, par la suite, d’enregistrer un disque de grande qualité au moment où les labels n’étaient intéressés que par des productions moyennes en provenance de Seattle. Les bandes originales de "Medusa Groove" - dont l’enregistrement s’est étalé de 1988 à 1992 - sont donc restées inexploitées.

Charlotte se forme à Los Angeles en 1987. À cette époque, pour obtenir un deal, il faut suivre les consignes des labels : jouer du glam rock, se maquiller et chanter la fête, les filles et l’alcool. Mais Charlotte déteste que l’on lui dicte sa conduite. Les cinq musiciens aiment le son brut du hard rock des seventies et le blues. Eric Ganz (Chant) a définitivement bien plus de choses à raconter dans ses lyrics que le nombre de bières qu’il peut ingurgiter en une soirée ou bien la taille des sous-tifs de sa copine. Charlotte veut ‘réinsuffler du vaudou dans le rock’n’roll’. Mais l’intégrité a un prix. Malgré des concerts sold-out, des premières parties intéressantes et le soutien de la presse rock qui prédit qu’il sera le ‘Next Big Thing’, aucun label ne prend le risque de le signer. Le groupe se sépare au début des années 90 sans avoir pu publier sa musique.

A l’écoute de "Medusa Groove", on est vraiment en droit de se demander si les responsables des labels ont de la merde dans les oreilles. Le glam rock, le hair métal et le grunge, malgré toutes leurs qualités, n’étaient que des modes. Le hard rock de Charlotte, lui, est intemporel. Vingt ans après, la musique du groupe n’a pris aucune ride. Sorti à l’époque, l’album serait devenu un classique et continuerait à se vendre. Comment ne pas avoir compris le potentiel énorme de ce hard rock’n’roll puissant et lourd qui n’a pas oublié qu’il est issu des marécages boueux et des bouges enfumés qui ont donné naissance au blues ? Ces riffs groovys, ces soli dégoulinants de sensibilité et ce chant aussi superbe qu’outrancier, tout cela aurait dû amener Charlotte à fréquenter les mêmes sphères que Great White, Cinderella, ou Thunder.

Eönian Records qui n’aime pas l’injustice donne enfin sa chance à ce disque qui vaut vraiment la dépense. Nous aussi. Note maximale !

Michel Serry
Pays: US
Eönian Records ER00011
Sortie: 2010/04/20


Lu: 1880
Partager sur :
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium