Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 382
7 derniers jours:
Interview de Leo Leoni
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • David Ruffin (1941)
  • David Greenslade (1943)
  • Mark Collie (1956)
  • Tom Bailey (1957)
  • Jeremy Healey (1962)
  • Dan Spitz (1963)
  • Jonathan Davis (1971)
  • Crispian Mills (1973)
  • †Kate McGarrigle (2009)
  • †Dallas Taylor (2015)
  • †Glenn Frey (2016)
  • †Mike Killie (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 658 444
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ALPHA & OMEGA - Life swallower
/ paru le 27-08-2010 /

L'Alpha et l'Omega, le début et la fin. Ici, le début d'un groupe dont on espère que la fin ne sera pas proche et qu'il aura le temps de sortir encore quelques albums aussi puissants et dévastateurs que ce premier album "Life swallower". Alpha & Omega arrive de Los Angeles, Californie, et fait partie de ces groupes de hardcore de l'Ouest qui n'ont pas subi l'influence adoucissante du soleil, mais se comportent au contraire avec la rage et la furie propres aux combos ayant grandi sous la pluie et la brume de la côte Est.

Aaron (guitare), Bryan (basse), Phillip (batterie), Luis (chant) et Edgar (guitare) ont déjà à leur actif un EP cinq titres, "Devil's bed", sorti en 2008. Cette année, ils mettent sur la table une rondelle de 11 titres et d'à peine une demi-heure, concentrée en riffs plombés, en chant hargneux et en rythmes directement sortis d'une fonderie tenue par des cyclopes quelque part aux approches de la troisième porte de l'Enfer. Paul Miner (Throwdown, New Found Glory, Terror, Thrice) est le producteur responsable de ce son à la brutalité hallucinante. Il n'y a pas que du hardcore pur et dur dans cet album, on trouve aussi de larges tranches de thrash metal qui viennent vous aplatir les neurones avant de renvoyer vos cendres par la poste à vos parents.

Le chant de Luis prend parfois des allures metalliciennes ou plutôt testamentiennes (Testament, l'autre groupe dont le chanteur essaie de copier James Hetfield). On trouve en effet chez Alpha & Omega la puissance de feu de groupes de thrash comme Metallica, Exodus ou Testament, mais également la violence hardcore de Cro-Mags ou de Madball. Plus on avance dans le disque, plus les morceaux sont puissants, jusqu'au colossal "No one to blame", juste suivi par "Seven", un petit intermède acoustique destiné à refroidir les canons antichars qui n'ont pas arrêté de tirer. Les monstres d'acier ressurgissent bien vite sur "Life swallower", le plus long morceau de l'album avec ses trois minutes et dix secondes, alternant courses de vitesse et ralentissements visqueux. C'est la même lenteur sinistre qui démarre "Faded path", gai comme la visite d'un camp de concentration un jour de neige.

Le groupe nous finit encore avec les deux derniers obus de son arsenal, "Stand alone" et "Cold reality". Après, il n'y a plus qu'à aller se coucher ou entrer dans les ordres, car rien de plus brutal ne pourra vous arriver après l'écoute de "Life swallower".

François Becquart
Pays: US
6131 Records 024
Sortie: 2010/07/13


Lu: 1971
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 49
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium