Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 460 695
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DAATH - Dååth
/ paru le 08-10-2010 /

Avec ce quatrième album, Dååth continue de renforcer son influence dans le monde gai et insouciant du death metal. Formé en 2001 par Eyal Levi et Mike Kameron, ex-étudiants du Berklee College Of Music de Boston, Dååth est d’abord connu sous le nom de Dirtnap avant que ses fondateurs ne choisissent un nom qui se réfère à la kabbale juive. Le groupe enregistre son premier album par ses propres moyens en 2004 : "Futility", qui est le fruit d’expérimentations à la fois death et indus. Ceci est suffisant pour attirer l’attention du label Roadrunner, qui permet à Dååth d’enregistrer "The Hinderers" en 2007. Cette première œuvre sur un gros label fait immédiatement connaître Dååth chez les amateurs de death metal technique. Dååth a la possibilité de jouer au festival Ozzfest de 2007 et entame ainsi une série de tournées aux côtés de groupes comme Job For a Cowboy, The Acacia Strain, Psyopus, Dying Fetus, Devildriver, Dark Funeral ou Naglfar.

Dååth sort son troisième album en 2009 et continue à gagner en réputation. "The concealers" est publié par Century Media à travers un partenariat avec Roadrunner. C’est encore un album impressionnant qui établit le couple Eyal Levi/Emil Wrestler comme une association mortelle de guitaristes surpuissants. Le groupe tourne aux États-Unis avec Dragonforce et Cynic, puis en Europe avec Chimaira, Unearth et Throwdown. Quelques changements de personnel sont intervenus depuis les débuts et Dååth compte aujourd’hui en ses rangs le chanteur Sean Z, Eyal Levi (guitare), Emil Wrestler (guitare), Jeremy Creamer (basse) et Kevin Talley (batterie).

C’est ce combo qui livre cette année son quatrième album au titre éponyme. Cet album montre que Dååth continue d’explorer le death metal de ses débuts en affinant toujours plus au niveau des constructions musicales. Les propos restent brutaux, la production signée Mark Lewis (Trivium, Devildriver) est massive et les musiciens se déchaînent. Le voyage tout au long des treize titres de "Dååth" se fait à coups de décharges électriques, d’assauts impitoyables du chant et des guitares qui hachent les solos avec la tendresse et la délicatesse d’un forgeron néolithique sous amphétamines. L’album brille par sa densité, sa sauvagerie irréductible et quelques interventions plus "mélodiques" destinées à apaiser l’ambiance de temps à autre.

François Becquart
Pays: US
Century Media
Sortie: 2010/10/18


Lu: 1752
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 79
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium