Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Kim Fowley (1939)
  • Barry Whitham (1946)
  • Cat Stevens (1947)
  • Howie Epstein (1955)
  • Henry Priestman (1958)
  • Jim Martin (1961)
  • Terry Caldwell (1974)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 032 772
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ASTPAI - Heart to grow
/ paru le 16-10-2010 /

Quand on évoque l’Autriche, on pense tout de suite à Sissi l’impératrice, les valses de Vienne, Freud et ses névrosés, Arnold Schwarzenegger ou un célèbre politicien des années trente ayant fait carrière en Allemagne et dont nous tairons le nom. Quand il s’agit de rock, il est plus difficile de trouver des références évidentes et quand on est dans le punk rock, là, tout le monde donne sa langue au chat. Peut-être que la solution viendra d’Astpai, un petit combo hardcore punk dont le nouvel album "Heart to grow" semble déborder d’enthousiasme et d’énergie.

Le groupe se forme en 2000 à Wiener Neustadt, pas loin de Vienne, et se développe autour de Marco (guitare et chant), Wimair (batterie), Raynay (basse) et Zock (guitare). L’histoire est toujours un peu la même : répétitions dans une cave, écoute obsessionnelle de Green Day ou de Dropkick Murphys, petits concerts dans les clubs du coin puis tournées un peu plus importantes, enregistrements de démos et enfin le moment du premier contrat avec une maison de disques.

Ce cursus obligatoire donne naissance à "Feeling Safe in Programmed Channels" en 2005, un premier album sorti sur le label autrichien Rise Or Rust, une maison spécialisée dans le punk, le ska et le hardcore au pays de Richard Strauss. Avec son deuxième album "Corruption Concealed Under Deceptive Slogans" en 2006, Astpai devient un poulain important de Rise Or Rust puisqu’il représente 25% des disques sortis sur ce label entre 2000 et 2007, soit deux disques sur huit.

On est donc encore ici dans le domaine du confidentiel, à moins que "Heart to grow" ne vienne apporter à Astpai une popularité plus grande. L’album du groupe comprend en effet un bon petit punk rock à la Green Day, avec de la mélodie et un chant rugueux. Il sort sur le label Ass Card, une maison allemande également spécialisée dans les groupes punk obscurs (Man Without Plan, The Vote, Flat Stanley, Via Satellite, Gainer…). L’originalité n’est sans doute pas la plus grande qualité d’Astpai mais celui-ci sait se distinguer avec des petits hymnes cogneurs comme "Wastable wires", "Man will oder nicht", "Southwards", "So, somehow" ou "Rankers & rotters".

Astpai aligne une impressionnante liste de concerts en Europe et aux États-Unis et devrait être une attraction sympathique sur scène. À suivre.

François Becquart
Pays: AT
Ass Card Records
Sortie: 2010/09/12


Lu: 1684
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 82
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium