Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 153 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 105
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DRAGONTEARS - Turn On Tune In Fuck Off!!
/ paru le 24-10-2010 /

Après "Tambourine Freak Machine" sorti fin 2008, le projet de Lorenzo Woodrose, Dragontears, refait surface avec un 3e album qui marque la fin de la trilogie conçue par le musicien danois. Ce 3e opus marquerait aussi la fin de Dragontears puisque Lorenzo nous dit que la suite de ses élucubrations se retrouvera sur les prochains albums de Baby Woodrose, son autre groupe.

Inutile de dire que ce nouveau Dragontears nous plonge dans le rock psychédélique de la seconde moitié des sixties. Pas étonnant donc qu'on y trouve les tons "Revolver" et "Magical Mystery Tour" des Beatles, voire des expérimentations lennonnienne façon double blanc. Mais Pink Floyd n'est pas oublié, en tout cas les tous premiers albums du groupe, du temps de Syd Barrett principalement.

Le concept de cet opus s'inspire de diverses théories de conspirations. Le groove est intense tout au long des six morceaux du disque. "Two Tongue Talk" a du Floyd façon Barrett dans les veines. Il ferait un bon single. "No Salvation" a un côté plus marqué et répétitif. Le plus court "My Friend" est acoustique avec des tendances méditatives. Le groove entraînant de "Time Of No Time" est baigné d'un jeu de voix terriblement psyché. Les traficotages d'orgues et divers oscillateurs sont foison. "William" est très aérien rappelant les ambiances planantes et expérimentales des premiers Floyd. Enfin, "Mennesketvilling" se fait incantatoire. La guitare se tord.

Une fois encore, Dragontears nous plonge dans un rock psychédélique expérimental et spatial aux tons vintage. C'est sans doute ce qui se fait de mieux dans le genre actuellement. Cela régalera sans aucun doute les amateurs de psychédélisme.

JPL
Pays: DK
Bad Afro Records AFROCD040
Sortie: 2010/11/01


Lu: 1910
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 18
• Semaines de présence au Top 30: 4
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium