Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Spencer Davis (1941)
  • Wolfgang Flur (1947)
  • Ron Asheton (1948)
  • Geezer Butler (1949)
  • Mick Tucker (1949)
  • John Wetton (1949)
  • Chet McCracken (1952)
  • Bruce Crump (1957)
  • †Billie Holiday (1959)
  • Lou Barlow (1966)
  • †John Coltrane (1967)
  • †Chas Chandler (1996)
  • †Gordon Waller (2009)
  • †Johnny Winter (2014)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 134 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 949 938
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BAD RELIGION - The dissent of man
/ paru le 05-11-2010 /

Lorsque les premières notes de "The dissent of man" ont résonné dans mes oreilles, je me suis demandé si le Bad Religion que j’avais dans ma platine était un nouveau groupe ayant pris lui aussi le nom de Bad Religion ou si c’était bien le grand et mythique groupe punk de hardcore américain actif depuis plus de trente ans. Vérification faite, il s’agit bien du légendaire groupe de Los Angeles, qui sort avec "The dissent of man" son quinzième album. La question qui se pose donc tout de suite est "Que s’est-il passé?". Comment un groupe de trente ans d’âge, contemporain de Blag Flag, de Minor threat, de Circle Jerks, d’Agnostic Front, a-t-il fait son compte pour sortir un album de bubble punk gentillet et inoffensif dans lequel même un groupe débutant n’oserait s’aventurer?

"The dissent of man" établit immédiatement deux poids et deux mesures. D’un côté, il plaira à un public amateur de punk mélodique modéré qui se retrouve dans Offspring, Green Day ou Sum 41. De l’autre, il décontenancera les fans de hardcore irréductible qui ont eu l’habitude d’associer Bad Religion avec la scène hardcore américaine des années 80.

Lorsqu’on entend les chansons de "The dissent of man", on a du mal à imaginer que Bad Religion se compose de membres attaquant allègrement la seconde moitié de leur quarantaine et fricotant même avec la cinquantaine pour certains. D’un côté, il est assez étonnant de trouver une telle fraîcheur musicale chez des hommes qui ont eu trente ans pour faire évoluer leur punk. De l’autre, on se demande si cette orientation musicale ne dénote pas une régression ou une volonté de récupérer une clientèle jeune habituée au punk mélodique pas trop méchant. Imaginez les Sex Pistols se mettant à faire un album inspiré de Blink 182 et prétextant que c’est une évolution musicale. Imaginez Agnostic Front sortant un disque de pop symphonique sous prétexte qu’il faut se mettre à l’air du temps. Et le punk dans tout ça ? Et la révolte ? Et la contestation ?

Si la jeune garde punk souhaite s’intéresser à ce nouvel album, rappelons-lui que Bad Religion a bien plus intéressant à proposer dans sa discographie passée, à l’époque où il n’était pas classé dans les charts américains.

François Becquart
Pays: US
Epitaph 86988-2
Sortie: 2010/09/28


Lu: 1443
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 133
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium