Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 172 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 419 697
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BELLE AND SEBASTIAN - Write about Love
/ paru le 11-11-2010 /

Il y a deux manières de chroniquer un disque d’un groupe ayant une discographie importante derrière lui. On sera tenté de comparer et, dans la plupart des cas, on en viendra à la conclusion que c’était mieux avant. L’autre manière, c’est d’avoir une oreille complètement neuve, ce qui est plus facile quand on ne connaît pas bien les oeuvres précédentes du groupe en question.

Pour Belle and Sebastian, nous sommes passés à côté de ce groupe, car on ne peut pas tout écouter et que forcément on fait des impasses sur beaucoup de choses. Donc impossible de dire si les premiers albums de ce groupe provoquait le même émoi qu’un rendez-vous amoureux, qualité que je réserve pour ma part à Prefab Sprout.

Comme moi, vous avez entendu dire que le dernier Belle and Sebastian n’est pas terrible. Écouter un groupe pour la première fois, c’est comme porter son attention sur une fille. C’est rarement le coup de foudre, mais souvent ce sont des détails qui attirent et rendent amoureux. Et il y a dans "Write about Love" des chansons magnifiques, à commencer par "I didn’t see it coming" titre en apesanteur, porté par la voix de Sarah Martin, avec des ascensions mélodiques. La chanson-titre "Write about Love" et son rythme très seventies se croque comme une pomme d’amour. Juste après, "I’m Not Living in the Real World" et ses sonorités psychédéliques ébouriffantes s’apprécie comme un petit morceau de papier buvard que l’on met sous la langue. Ben quoi ?Belle and Sebastian, c’est aussi le nom d’une série pour enfants... Il est difficile de ne pas résister aux harmonies vocales d’un titre comme "The Ghost of Rockschool", comme à ce souffle de nostalgie maîtrisé qui parcourt tout l’album sans puer la naphtaline.

Olivier Dahon
Pays: GB
Rough Trade RTRADCD480
Sortie: 2010/11/02


Lu: 1499
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 78
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium