Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 157 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 080 639
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DIATHRA - My Endless Sorrow
/ paru le 16-11-2010 /

Le label russe Stygian Crypt Productions est capable du meilleur comme du pire. Cette fois, nous sommes heureusement plutôt dans la première des deux catégories. Diathra est originaire de la ville de Moguilev en Biélorussie. Formé en 1995 sous l’impulsion du claviériste Dmitriy Laptenok et du guitariste Dmitriy Tracevski, le groupe présente toutes les caractéristiques du doom métal gothique atmosphérique tel qu’il fut popularisé au début des années 90 par des formations telles que Theatre Of Tragedy, Within Temptation ou Lacuna Coil.

Si ces trois formations ont, depuis, un peu abandonné les standards du genre, Diathra, lui continue à s’en tenir à la formule initiale ; à savoir : des titres au tempo lent, un fond de guitares plombées et des ambiances de synthé ou de piano éthérées. Le chant féminin angélique donne, comme il se doit, la réplique à de sombres growls death métal. Ceux-ci, assurés par Dmitriy Laptenok sont toutefois beaucoup moins présents que les superbes mélodies vocales (NDR : agrémentées d’un charmant accent slave) de la jolie Marina Volovik.

"My Endless Sorrow" est le second opus du groupe. (NDR : le premier, intitulé "Wistful Autumn Dance", avait tout d’abord été édité au format MCD en 2001 par le label The Flaming Art Prod. avant d’être réédité par Stygian Crypt l’année suivante, agrémenté de deux plages bonus instrumentales). Bien qu’il ne nous parvienne que maintenant, "My Endless Sorrow" est disponible sur le marché russe depuis novembre 2008. Aux dernières nouvelles, le groupe serait en pleine composition du prochain album.

Avec "My Endless Sorrow", Diathra reprend les choses là où Theatre Of Tragedy les avait laissées en 1996 sur son superbe "Velvet Darkness They Fear". Un disque rempli de jolies mélodies, sombres et mélancoliques, à écouter, de préférence en automne (NDR : ça tombe plutôt bien) assis sur une tombe, un bouquet de roses fanées à la main.

Michel Serry
Pays: BY
Stygian Crypt Productions SCP 045
Sortie: 2008


Lu: 1476
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium