Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Chet Atkins (1924)
  • Billy Guy (1936)
  • Jerry Keller (1937)
  • Brian Wilson (1942)
  • Anne Murray (1945)
  • Lionel Richie (1949)
  • Cyndi Lauper (1953)
  • Alan Longmuir (1953)
  • Michael Anthony (1955)
  • Anton Fier (1956)
  • Kelly Johnson (1958)
  • John Taylor (1960)
  • Chris Gibson (1960)
  • †Ira Louvin (1965)
  • Stone Gossard (1966)
  • Charlotte Hatherley (1979)
  • †Sadik Hakim (1983)
  • †Lawrence Payton (1997)
  • †Claydes Charles Smith (2006)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 159 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 473 551
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ANTONY AND THE JOHNSONS - Swanlights
/ paru le 17-11-2010 /

"Swanlights", le quatrième album d’Antony & The Johnsons, est peut-être le plus onirique de sa discographie. C’est une invitation à un voyage dans un univers imaginaire où le chanteur tente d’échapper à sa condition humaine en se transformant dans un être hybride, entre la femme et l’oiseau. La pochette montre un ours blanc à l’agonie sur la banquise derrière laquelle se dissimule la détresse d’un être préoccupé par la fonte des glaces et la disparition de l’espèce animale.

Les chansons reflètent ses préoccupations existentielles, la mort, le renouveau, la survie spirituelle dans un monde où le divorce avec la nature semble consommé De fait, "Swanlights", mot qu’il a inventé pour traduire le rayon de lumière qu’émet un esprit au moment où il quitte le corps d’un animal ou d’un être humain, est le disque le plus immatériel qu’il ait enregistré, peuplé de fantômes et d’esprits vagabonds.

Les musiques ressemblent à des aurores boréales, dégagent une émotion phosphorescente, amplifient la dimension orchestrale du précédent "The Crying Light", connectent Benjamin Britten, Sigur Rós et Björk, cette dernière étant invitée pour un duo en islandais sur "Flétta". Après un début d'album sans grande surprise, il semble que le disque démarre vraiment sur la chanson-titre "Swanlights", où la voix d’Antony s’éléve comme celle d’un chamane, portée par des pistes d’instrument enregistrées à l’envers, comme un voyage dans l’espace-temps.

Un titre comme "The Spirit Was Gone" évoque le deuil, mais il ressort de ce morceau une grande allégresse, comme si Antony tutoyait les cieux. "Thank You for Your Love" est le titre le plus soul de l’album avec ses cuivres rappelant l’Antony pop de l’époque de "I am a Bird now".

Olivier Dahon
Pays: GB
Rough Trade RTRADCD573
Sortie: 2010/10/11


Lu: 2815
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 66
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium