Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Channel Zero au Zik-Zak
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 14-12-2017
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
› BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
› ISOLDE (Sint-Niklaas)
› TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
› FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
› DAAU (Hasselt)
› SON LITTLE (Bruxelles)
› NAZARETH (Verviers)
› The PROSPECTS (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Charlie Rich (1932)
  • Frank Allen (1943)
  • Jackie Mcauley (1946)
  • Joyce Vincent Wilson (1946)
  • Cliff Williams (1949)
  • Mike Scott (1958)
  • Peter Stacy (1958)
  • †Dinah Washington (1963)
  • †Ahmet Ertegun (2006)
  • †Chris Feinstein (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 193 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 341 114
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CAFE JACQUES - International
/ paru le 17-11-2010 /

Café Jacques est le nom d’un groupe britannique (écossais si je ne me trompe) formé en 1973 par Chris Thompson (guitare et chant) et Pete Veitch (claviers, accordéon). Ils s’offrirent les services d’un batteur, guitariste acoustique : Mike Ogletree. Le disque "International" sorti en 1978 fut leur second et dernier album. Nos trois compères sont accompagnés de Colin Nelson (basse), de deux musiciens venant de Caravan (Geoffrey Richardson aux clarinette, guitare acoustique, douze-cordes… et John G.Perry à la basse), et d’un certain Phil Collins aux percussions (oui, celui qui opérait encore dans Genesis à cette époque). Le producteur n’est pas non plus un inconnu puisqu’il s’agit de Rupert Hine, l’homme de nombreuses productions New Wave d’Howard Jones aux Waterboys en passant Les Négresses Vertes, mais aussi de Stevie Nicks ou de Camel ou Anthony Phillips.

Les influences de Café Jacques vont de Caravan ou Genesis à Steely Dan. Sur cet album-ci, la marque prog n’est pas à l’avant-plan et si Phil est aux percussions, la touche Genesis n’est pas manifeste ou alors un petit côté "And Then There Were Three" sorti au demeurant la même année. Caravan ? Malgré la présence de Geoffrey et John, on en est loin. Pour Steely Dan, c’est autre chose, j’y reviendrai ! En fait, c’est surtout la patte de Rupert Hine qui se remarque à l’écoute de cet opus, un véritable précurseur de ce que sera la nouvelle vague au cœur des années quatre-vingt. Nous sommes en présence d’une suite de chansons courtes au sein desquelles les synthés se taillent la part du lion.

Osons un petit parcours au sein du disque afin de vous en décrire l’ambiance. On attaque avec "Boulevard Of Broken Dreams", rien à voir avec celui de Green Day, nous sommes en 1978 ! Il s'agit d'une reprise de la chanson écrite par Al Dubin et Harry Warren pour le film Moulin Rouge sorti en 1934. Un mélange de Toto, Alan Parsons Project et Manfred Mann’s Earthband. Au fait, le chanteur ne s’appelle-t-il pas Chris Thompson ? Si, mais ce n'est pas le même que celui qui fit les beaux jours des formations d’Alan Parsons ou de Manfred Mann, il n’a d'ailleurs pas du tout la même voix. Parlons de "Waiting" maintenant, du Steely Dan en plein ! À se demander si Donald Fagen et Walter Becker n’ont pas participé à l’enregistrement (et à l’écriture) ! Quand je vous disais que l’influence du duo new-yorkais était incontestable. On en retrouve une petite touche, plus discrète sur "Chanting And Raving", au milieu d’une musique synthétique préfigurant OMD voire The Buggles. Ma préférée est sans conteste "Man In The Meadow", vraiment originale, plus difficile à comparer avec les grandes productions New Wave, le but n’étant certainement de comparer pour le principe. Comment vous décrire cela ? Une atmosphère exotique, belle ligne mélodique, chant tout en douceur non pas de Chris, mais de Mike Ogletree. Certaines pièces de Rudy Trouvé ou de Zita Swoon sont assez proches de cette très belle chanson. Terminons avec "The Medley" tous synthés dehors, années 80 obligent, mais terminant sur un clin d’œil prog. En effet, Pete nous y joue, en thème de fond, la base de claviers de "Roundabout", le standard de Yes.

Ce disque fut donc le second et dernier disque de Café Jacques, Pete continua à jouer en public, tournant par exemple avec Murray Head, Mike le fit avec Simple Minds et Fiction Factory. Malheureusement, Pete est décédé en 1990 des complications d’une forme grave de sclérose en plaques. Quant à Chris, après des années de silence, il envisage, en hommage à Pete, entre autres motivations, de reprendre le chemin des scènes et, pourquoi pas des studios ?

Quoi qu'il en soit, "International" n’est peut-être pas un incontournable de l’histoire de la musique, mais un album bien foutu, sympa, imaginatif, et véritable précurseur de la musique de la décennie 80. À (re)découvrir.

Pascal Laurent
Pays: GB
Esoteric Recordings ECLEC 2214
Sortie: 2010/08/31 (réédition, original 1978)


Lu: 1543
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium