Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Channel Zero au Zik-Zak
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 14-12-2017
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
› BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
› ISOLDE (Sint-Niklaas)
› TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
› FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
› DAAU (Hasselt)
› SON LITTLE (Bruxelles)
› NAZARETH (Verviers)
› The PROSPECTS (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Charlie Rich (1932)
  • Frank Allen (1943)
  • Jackie Mcauley (1946)
  • Joyce Vincent Wilson (1946)
  • Cliff Williams (1949)
  • Mike Scott (1958)
  • Peter Stacy (1958)
  • †Dinah Washington (1963)
  • †Ahmet Ertegun (2006)
  • †Chris Feinstein (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 172 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 349 771
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DAKRYA - Crime scene
/ paru le 26-12-2010 /

Second album pour Dakrya, qui a vu le jour en 2004 et qui a réalisé son 1er album « Monumento » en 2008. Composé de 3 jeunes femmes et de 4 hommes, Dakrya s’est formé autour de l’idée d’un band qui pourrait développer une attitude théâtrale et combiner différents éléments musicaux avec la dynamique du son métal et rock. Le but affiché en écrivant le matériel du second opus était de développer plus encore ce style théâtral. En mars 2010, The Charlatans (c’est le nom de troupe que se sont donnés les musiciens de Dakrya) s’envolent de leur Grèce natale vers la Suède pour l’enregistrement de ce « Crime Scene » sous la houlette de Pelle Saether pour le mixage (il a travaillé avec Diablo Swing Orchestra et Draconian), le mastering étant confié à Göran Finnberg, connu pour sa collaboration avec Opeth, In Flames Arch Enemy ou encore Dark Tranquillity.

Dakrya, c’est quelque part Diablo Swing Orchestra et Therion qui rencontrent Theatre Of Tragedy en même temps que Epica, le tout à la sauce Beggars Opera, groupe des seventies qui mariait le classique et le rock avec génie. Dakrya propose donc un métal symphonique théâtral qui place le burlesque en avant.

Les titres de « Crime Scene » sont conçus comme autant de snapshots de notre vie quotidienne durant laquelle nous devons tellement changer de visage ou adopter de nombreuses attitudes différentes pour obtenir une image socialisée et normale en conformité avec la perception d’autrui, Dakrya insufflant dans sa musique une dimension mélodramatique à laquelle le côté burlesque confère une légèreté bienvenue.

Les 2 excellentes chanteuses Christina Kalantzi et Thomais Chatzigianni donnent à Dakrya et cet album une couleur particulière, mettant leurs voix au service de cette dimension mélodramatique, soutenues par le chant de Georges Droulias. Dès le 1er morceau apparaît ce chant tellement typique qui sied si bien au côté théâtral de Dakrya et qui s’appuie sur des rythmes acérés, énergiques et tranchants. Les guitares sont heavy, mais sans soli sinon très sporadiquement, et la rythmique puissante, le jeu de batterie se montrant dynamique. Les claviers de la 3e femme du groupe, SophiaX, habillent le propos musical avec précision, traduisant les différentes ambiances caractéristiques de ce métal théâtralo-burlesque.

Des titres comme « The Charlatans », qui démarre l’album, ou comme « The urban tribe » étalent ainsi tout le savoir-faire du groupe : intro ravageuse, rythme groovy, voix imparables qui se répondent, mélodie captivante, claviers colorés, ce dernier morceau pourrait par ailleurs aisément être édité comme single. « Blind man’s bluff » montre un jeu de batterie varié et omniprésent, « Scaremongering » illustre la richesse des interventions courtes mais significatives du jeu de guitare et des claviers. « Camouflage » débute avec une basse façon « The perennial Sophia » de Therion annonçant le thème du morceau et « Phantasmagoria » se révèle assez heavy tout comme « Inertia » et « Dramatis personae ». « A dreadful sidescene », seul instrumental des 9 titres composant l’album, est tout en contraste avec le reste des morceaux, essentiellement basé sur les claviers, plein d’une ambiance de troupe de théâtre de rue.

Le seul bémol que l’on pourrait soulever réside dans la structure des morceaux, qui paraît au final assez identique pour la plupart des titres, plus de variété et de diversité dans leur architecture auraient rendu cet album parfait. Il n’empêche, Dakrya propose ici un album très réussi, qui tranche avec succès dans le paysage métal des « female voice bands » et qui fait montre d’une identité bien personnelle, proche de celle d’un Diablo Swing Orchestra. Si vous appréciez ce dernier, vous allez plus que probablement succomber à ce métal heavy théâtral, d’autant plus que le son de « Crime scene » est parfait grâce à un mixage et un mastering brillants. Ce serait donc un crime de ne pas fouler cette scène.

Musiciens :

  • Christina Kalantzi - chant
  • Thomais Chatzigianni - chant
  • Alex Drake - basse
  • SophiaX - claviers
  • Angelos Charogiannis - guitares
  • George Droulias - guitares et chant
  • Stavros Vorissis - batterie
Liste des morceaux :
  1. The Charlatans 4:32
  2. Blind man's bluff 5:06
  3. Scaremongering 4:35
  4. The urban tribe 4:00
  5. Camouflage 4:34
  6. Phantasmagoria 4:51
  7. Inertia 4:24
  8. Dramatis personae 6:08
  9. A dreadful sidescene 2:27

Eric Piettre
Pays: GR
Sensory Records 3055
Sortie: 2010/11/08


Lu: 2195
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 3
• Semaines de présence au Top 30: 10
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium