Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 163 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 471 252
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AARON - Birds in the Storm
/ paru le 28-12-2010 /

AaRON, alors quasi inconnu au bataillon, nous avait surpris début 2007 en sortant "Artificial Animals Riding On Neverland", un album étonnant et envoûtant. Évidemment, après un tel album, on se demandait comment ils allaient relever le défi du second opus. C'est un exercice difficile. Certains réussissent, d'autres ratent le coche, et c'est ce qui vient d'arriver à AaRON.

Ce nouvel album est pourtant élégamment emballé avec un livret qui se consulte avec plaisir tant les images sont belles. Une véritable invitation à la méditation, à la réflexion. Mais voilà, l'habit ne fait pas le moine.

Côté musical, on est, dès le premier titre, rebuté par le côté électro bien trop présent, pesant et même envahissant. Et c'est comme cela durant toute la première moitié de l'album. Pas moyen d'adhérer à l'épouvantable batterie électro de "Ludlow L" ou de "Rise". Le single "Seeds Of Gold" tente l'accroche sur un rythme plus enlevé, mais le côté électro est indigeste, trop à l'avant-plan dans cette première moitié du disque. Dommage pour "Inner Streets" qui a du potentiel, mais la batterie gâche tout.

Quand le 6e morceau arrive, on sent souffler le vent du changement. Très dépouillé, juste chant et guitare en arpèges, "Song For Ever" marque un tournant. Et puis, ici pas de batterie ! Mais c'est surtout avec "Arm Your Eyes" qu'on retrouve notre AaRON. Plus de profondeur et une rythmique un peu plus en retrait. Voilà qui nous séduit. On sent un meilleur travail des arrangements. L'ambiance grimpe petit à petit. Nous sommes enfin captivés. Plus rythmé, mais avec goût, "Birds in the Storm" séduit aussi. Il est plus varié et les arrangements s'étoffent au fil du temps.

Mais cette montée en puissance est de courte durée. Les tons mélancoliques de "The Lame Souls" nous ramènent des effets électro assez moyens. Dommage, le morceau est plutôt réussi. Enfin, le dépouillé (juste la guitare et le chant) "A Thousand Wars" baigne dans la tristesse, mais nous laisse sur notre faim.

Finalement, c'est la déception qui prime. Deux morceaux sortent du lot ("Arm Your Eyes" et "Birds in the Storm"), mais c'est bien trop peu. Et puis, l'album, très mélancolique, ne démarre véritablement jamais. C'est une impression d'échec après le superbe "Artificial Animals Riding On Neverland". Un conseil ? Si vous ne connaissez pas AaRON, découvrez-les avec leur premier opus. Autrement, passez votre chemin.

JPL
Pays: FR
Cinq 7 3228302
Sortie: 2010/10/04


Lu: 3340
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 65
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium