Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 11-12-2017
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› SUNDARA KARMA + BLAENAVON (Leuven)
› KING KRULE + HORSEY (Antwerpen)
› BAIO (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
12-12 LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
12-12 The GODFATHERS (Verviers)
12-12 HIGH HI (Leuven)
12-12 OH WONDER + IDER (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Willie Mae Thornton (1926)
  • McCoy Tyner (1938)
  • David Gates (1940)
  • Brenda Mae Tarpley (1944)
  • Jermaine Jackson (1954)
  • Nikki Sixx (1958)
  • †Sam Cooke (1964)
  • Justin Currie (1964)
  • †Ravi Shankar (2012)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 162 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 246 500
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


MADELGAIRE - (Im)Patience
/ paru le 30-12-2010 /

Cela faisait un bon moment que l’on attendait l’album de Madelgaire, groupe connu dans la sphère prog belge, impatience partagée avec ironie par les membres du groupe dans le titre de cet opus.

6 titres et 52 minutes forment donc cet album de prog classique, dont la structure s’articule d’une part autour de 3 morceaux chantés en français, « Vae victis », « Les murs » et « Dame brune », regroupés sous un titre général « Les banquets d’Equinoxe », d’autre part de 2 morceaux chantés en anglais, « Gimme a light » qui débute le disque et « Regrets » qui le clôture, un court instrumental à la guitare joué par Dominique Lossignol et enregistré live, se plaçant juste avant.

Les 2 titres chantés en anglais nous plongent directement dans un prog symphonique à forte coloration seventies. « Gimme a light » cousine avec les 2 ou 3 premiers albums de Genesis, c’est peu dire du niveau de qualité, la trame en est acoustique, les chœurs s’intègrent parfaitement à la musique jusqu’à en devenir quasiment une composante instrumentale, le mellotron y intervient de très judicieuse manière, le chant est juste, bref plus de 13 minutes de bonheur prog fleurant bon les origines glorieuses du genre il y a quelques 4 décades. Quant à « Regrets », qui débute aussi comme du Genesis mais époque « The lamb lies down on Broadway », il s’affiche de manière plus couillue, plus nerveuse, avec guitare distortionnée, breaks et changements de tempos.

Le triptyque « Les banquets d’Equinoxe » chanté en français est constitué de morceaux composés il y a déjà quelque temps, en tout cas pour « Les murs » et « Dame brune », ce dernier ayant été joué à la Convention Prog-résiste au Spirit en 2005. « Vae victis » ouvre le triptyque avec une guitare acoustique impériale, pour laisser place à un développement tout en finesse avec intervention de mellotron et de claviers parfois façon « Dreamer » de Supertramp, les guitares guidant le thème tel un fil d’Ariane. « Les murs » adopte une structure plus classique, intro plus ou moins ambient, couplet-solo-couplet-final sur un mid-tempo, et un chant très typé prog français seventies du style Ange ou Atoll. « Dame Brune » renoue avec une progression plus escarpée, enchaînant les breaks et changements de rythmes, dévoile un chant plus théâtral à certains moments, de belles envolées aux guitares et aux claviers, séparément ou de concert. Chapeau au claviériste Bertrand Vanvarembergh pour son jeu aux claviers, riche et varié sans jamais être gratuitement démonstratif, cette remarque valant aussi pour les autres musiciens.

« Seul le fou reste silencieux » est une belle et courte pièce à la guitare acoustique, jouant le rôle que prenait « Horizons » sur « Foxtrot » et ajoute au relief de l’album.

« (Im)Patience » se pose donc en réussite pour cette première réalisation du groupe de la région de Soignies, qui propose un prog de qualité basé sur des compositions solides qui alternent mélodies substantielles et développements musicaux fins et soignés, les soli de claviers et de guitare étant travaillés mais glissant avec naturel dans ce décor musical qui doit beaucoup au prog des années 70. Madelgaire partage du reste un point commun avec le Machiavel des premières heures et du premier album en 1976, à savoir un chanteur qui se confond aussi avec le batteur du groupe.

On peut se demander pourquoi Madelgaire partage les titres de cet album pour moitié chantés en français et pour l’autre en anglais, ceux chantés dans la langue de Shakespeare étant, semblerait-il, plus récemment composés, ce qui traduirait une ambition internationale plus large. Si c’est le cas et pour renforcer cette dernière, Madelgaire devrait alors un peu plus moderniser son propos et s’échapper d’un prog presque uniquement estampillé seventies pour laisser plus de liberté à sa personnalité musicale encore trop bridée par les références prog historiques. Le dernier titre de l’album « Regrets » semble d’ailleurs indiquer cette option en filigrane.

Les amateurs de Genesis, Yes, The Watch, Ange ou Atoll devraient apprécier sans réserve Madelgaire et son « (Im)Patience ».

Musiciens :

  • Bertrand Vanvarembergh - claviers
  • Dominique Lossignol - guitares et violon
  • Pascal Rocteur - chant et batterie
  • Stephane Letertre - guitares et mandoline
  • Christian « Memen » Vanderwhale - basse
Liste des morceaux :
  1. Gimme a light 13:34
  2. Les banquets d’Equinoxe: Vae victis 9:40
  3. Les banquets d’Equinoxe: Les murs 6:29
  4. Les banquets d’Equinoxe: Dame Brune 11:32
  5. Seul le fou reste silencieux 2:28
  6. Regrets 9:25

Eric Piettre
Pays: BE
Auto Production
Sortie: 2010/10/08


Lu: 3693
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 25
• Semaines de présence au Top 30: 2
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium