Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 382
7 derniers jours:
Interview de Leo Leoni
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • David Ruffin (1941)
  • David Greenslade (1943)
  • Mark Collie (1956)
  • Tom Bailey (1957)
  • Jeremy Healey (1962)
  • Dan Spitz (1963)
  • Jonathan Davis (1971)
  • Crispian Mills (1973)
  • †Kate McGarrigle (2009)
  • †Dallas Taylor (2015)
  • †Glenn Frey (2016)
  • †Mike Killie (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 98 lecteurs, dont 3 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 645 056
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ATOMIC BITCHWAX (The) - The local fuzz
/ paru le 21-03-2011 /

C’est comme ça, le dernier album d’Atomic Bitchwax ne comporte qu’un seul titre de 42 minutes. Mais quel titre ! Une bombe totale. La recette est simple : de la guitare, de la guitare et encore de la guitare. Effectivement, "The local fuzz" n’est qu’un unique titre interminable et inextinguible qui a pour but de faire défiler l’un après l’autre une cinquantaine de riffs différents. C’est du Barnum, du grand cirque, de la démonstration de force gratuite et dévastatrice.

Cette performance colossale n’est pas étonnante de la part d’Atomic Bitchwax, excellente formation stoner qui enchante les oreilles les plus endurcies depuis plus de dix ans. Derrière ce groupe, la figure sympathique de Chris Kosnik, bassiste et patron du groupe, qui fit ses débuts chez Godspeed. Au départ, Atomic Bitchwax est une espèce de petit projet parallèle monté par Chris Kosnik, le guitariste Ed Mundell (de chez Monster Magnet) et le batteur Keith Ackerman (de chez Solace). Le groupe sème dans la nature deux premiers albums en 1999 et 2000, rassemblant ce qui fait la marque de fabrique d’Atomic Bitchwax : un style rapide et puissant allant chercher des éléments Black Sabbath tout autant que Funkadelic pour faire s’effondrer un mur sonore sur l’auditeur. Ceux qui aiment la grosse guitare fuzz qui flingue tout se doivent d’entrer en possession des albums d’Atomic Bitchwax, une garantie de qualité en la matière.

Ed Mundell rejoint définitivement et à temps plein Monster Magnet en 2003 (pour préparer leur énorme et inégalé album "Monolithic baby") et Chris Kosnik continue le combat avec l’aide de Finn Ryan, un bretteur issu de l’obscur groupe stoner Core. Les albums suivants marquent toujours la même orientation tout à fond et sans prétention, avec les très bons "Spit blood" en 2002 (contenant une reprise du "Dirty deeds done dirt cheap" d’AC/DC), "3" en 2005 et "4" en 2008.

"The local fuzz" enrichit la discographie d’Atomic Bitchwax d’une nouvelle perle, originale avec ce concept du morceau de 42 minutes. Petits et grands, un seul mot d’ordre : foncez dessus ! Et courez les voir au Trix d’Anvers le 26 avril, jour de la sortie de leur album !

François Becquart
Pays: US
Tee Pee Records
Sortie: 2011/04/26


Lu: 2250
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 49
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium