Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 160 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 067 353
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEVOTCHKA - 100 Lovers
/ paru le 16-04-2011 /

Devotchka est un groupe indie rock américain fondé en 1997 par Nick Urata au chant, à la guitare et à la trompette, Tom Hagerman au violon et à l'accordéon, Jeanie Schroder à la basse et au soussaphone et Shawn King aux percussions.

Le groupe a composé la musique du film Little Miss Sunshine en 2006. C'est ainsi qu'il se fait connaître, en étant nommé aux Grammy Awards des meilleures musiques de film. "100 Lovers" est déjà le septième album du groupe.

La première chose qui vient à l'esprit en écoutant Devotchka, c'est la ressemblance avec Arcade Fire, la façon de chanter, les effets sur la voix, l'importante présence des violons... Mais Devotchka est loin d'être une pâle copie des Canadiens. Ils mélangent adroitement une multitude d'instruments dans une multitude de styles musicaux, mêlant burlesque, noirceur et légèreté, et en proposant de multiples sonorités tziganes ou est-européennes par exemple.

Des cuivres, des violons, des accordéons placés parfois dans des passages inattendus, une basse toujours très présente, des roulements de tambour une voix chaleureuse, sombre et mélancolique. Tous ces mélanges peuvent effrayer, mais ce qui est justement assez incroyable, c'est que l'album arrive à garder une trame et une cohérence presque parfaite alors qu'aucune chanson ne se ressemble. Quand on entend "The common good" très folklorique, "The man from San Sebastian", tourmentée, bordée d'accordéon un peu spanish et "Contranda" ou "Bad luck heels" que dominent les cuivres et encore une fois l'accordéon, on pourrait presque croire qu'il est impossible que l'album tienne la route, mais la magie et le talent font que… sa route est bien tracée et nous propulse aux quatre coins du monde, une exploration des plus surprenantes, un ovni musical, on ferme les yeux et on se laisse emporter.

Une mise en bouche parfaite avec "The alley", un final grandiose nommé "Sunshine", une jolie pochette d'album, un exotisme certain. Que demander de plus ?

Marie Cauchies
Pays: US
ANTI
Sortie: 2011/02/28


Lu: 1888
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 43
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium