Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Nouvel EP pour ONLAP !
7 derniers jours:
Chris Rea, toujours là…
30 derniers jours:
News en vrac : volume 333

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 20-10-2017
› MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
› SAMUEL (Bruxelles)
› VESSELS + HUNGRY SOUL (Antwerpen)
› LENTO + TELEPATHY + Törst HOBBORUN (Bruxelles)
› KONOBA + HYDROGEN SEA + SONNFJORD (Marchienne-au-Pont)
› EQUAL IDIOTS + Freddie and The VANGRAILS (Kortrijk)
› ULYSSE + LE MANOU (Liège)
› The WEATHER STATION + Will STRATTON (Gent)
› NOUVELLE VAGUE + JOON MOON (Leuven)
› BLOND + FITZ (Andenne)
› RATTLE + The VAPORELLAS (Liège)

Les 7 prochains jours:
21-10 ABORTED + OFF THE CROSS (Hasselt)
21-10 ADMIRAL FREEBEE (Antwerpen)
21-10 Khalif WAILIN' WALTER (Liège)
21-10 BLOND + FITZ + Diego STRAZ (Ittre)
21-10 BAZART + Emma BALE (Merksem)
21-10 MOGWAI + SACRED PAWS (Bruxelles)
21-10 PESTIFER + BURSTING + DAWNBREATH + BLEEDSKIN (Liège)
21-10 KING PRAWN + DIRTY BEES + BLACK SHEEP + The DANCING MORONS + JET 8 (Bruxelles)
21-10 Aimee MANN + Jonathan COULTON (Antwerpen)
21-10 THE LOAF FESTIVAL 2017 (Eupen)
21-10 Le PRINCE HARRY + SPAGGUETTA ORGHASMMOND + RRAOUHHH (Bruxelles)
21-10 LAST PROPHECY + MOBÏLHEAD + TARDIGRAD (Namur)
21-10 FLOTATION TOY WARNING (Bruxelles) **ANNULÉ**
21-10 EQUAL IDIOTS + HIGH HI (Bruxelles)
21-10 Gabriel RIOS (Gent)
22-10 Y and T (Kortrijk)
22-10 The MOLOCHS (Leffinge) **ANNULÉ**
22-10 ALESTORM + TROLDRHAUGEN + AETHER REALM (Borgerhout)
22-10 THE FRESH AND ONLYS (Antwerpen)
22-10 LALI PUNA + Dieter VON DEURNE and The POLITICS (Bruxelles)
22-10 Jasper STEVERLINCK (Bruxelles) **REPORTÉ**
22-10 PG.LOST + CELESTIAL WOLVES (Borgerhout)
22-10 Terry BOZZIO DRUM CLINIC (Hasselt)
23-10 HOGJAW (Verviers)
23-10 LEFT LANE CRUISER + NEEDLE AND THE PAIN REACTION (Bruxelles)
23-10 KING DUDE + THE RUINS OF BEVERAST + DOLCH (Antwerpen)
23-10 THE FRESH AND ONLYS + ANNABEL LEE (Bruxelles)
23-10 The BREEDERS + PINS (Borgerhout)
23-10 ST. VINCENT (Bruxelles)
24-10 HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
24-10 DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
24-10 YAK + CHASTITY (Borgerhout)
24-10 INHEAVEN (Bruxelles)
24-10 KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
24-10 Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
24-10 Ben ABSINTH (Liège)
24-10 TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
24-10 WWWATER (Gent)
25-10 CAST (Verviers)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 TEME TAN (Gent)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Wanda Jackson (1937)
  • Ric Lee (1945)
  • Tom Petty (1950)
  • Alan Greenwood (1951)
  • Phil Kennemore (1953)
  • Mark King (1958)
  • David Ryan (1964)
  • Norman Blake (1965)
  • †Cassie Gaines (1977)
  • †Steve Gaines (1977)
  • †Ronnie Van Zant (1977)
  • †Henry Vestine (1997)
  • †Paul Raven (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6789 membres.
- En ligne, nous sommes 169 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 620 497
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AC/DC - Live at River Plate (DVD)
/ paru le 19-05-2011 /

Lorsqu'AC/DC a mis fin à huit ans de silence en sortant son album "Black ice" en 2008, le monde du rock a retenu son souffle : les vieux lions du hard étaient de retour sur leur domaine et ont fait prévaloir leurs droits à la légende. Afin de bien faire comprendre qui était le patron ici, les Australiens fous sont partis à la conquête du monde lors d'une tournée mondiale qui a visité le moindre recoin de cette bonne vieille Terre. Les vénérables rockers menés par Angus Young et Brian Johnson ont ainsi assuré une foule de concerts pendant près de deux ans. C'est à l'issue de ce tour de force digne de super-héros qu'AC/DC met sur le marché un DVD souvenir qui retrace un concert géant donné à Buenos Aires en décembre 2009. L'Amérique du Sud est connue pour sa ferveur à l'égard du rock et le show de River Plate, assemblé à partir d'images captées durant trois soirs de suite, montre bien à quel point AC/DC a cassé la baraque lors de son passage en Argentine.

Trente-deux caméras ont permis de capter toute la substance électrique d'AC/DC sur scène et le montage a particulièrement mis en valeur la fabuleuse énergie et l'enthousiasme émanant du public. Pendant près de deux heures, on va voir un stade de 90 000 personnes bondir, vibrer, hurler, prier de manière démentielle, en communication totale avec le groupe des frères Young.

Après la petite vidéo apéritive qui lance le show, l'énorme locomotive qui sert de décor surgit avec le groupe en personne. Le stade s'embrase et se met debout au contact des dieux rock qui entreprennent de riveter le public à coups de "Rock 'n' roll train", premier morceau du dernier album. Et déjà, tout se met en place, avec un Angus Young électrique habillé en écolier de velours bleu, incisif sur le manche et impérial dans le riff. Suivent alors "Hell ain't a bad place to be" et "Back in black", d'innommables classiques qui terminent de posséder le public dans son intégralité.

Le spectacle monte en puissance et c'est avec "Dirty deeds done dirt cheap" qu'AC/DC atteint sa vitesse de croisière et commence à placer ses torpilles imparables dans la masse humaine. Derrière, la rythmique est assurée par ces impitoyables métronomes que sont Phil Rudd, Cliff Williams et Malcolm Young. Brian Johnson arpente la longue scène qui s'enfonce en plein milieu de la foule. Avec Angus, ces deux-là font la paire dans l'aiguillonnage du public. Après "Shot down in flames", de l'époque Bon Scott, le groupe entame ce qui sera son plus récent classique, "Thunderstruck". À part quatre titres du dernier album, le reste du répertoire se compose de 15 titres qui laissent encore la part belle aux albums du temps de Bon Scott, le regretté premier chanteur du groupe. Pas moins de neuf titres des années 70 sont joués. Quand on voit que "Back in black" propose quatre chansons à lui seul, force est de constater que les albums récents avec Brian Johnson passent quasiment tous à la trappe, ne laissant que ce "Thunderstruck" comme unique représentant des années 90.

Mais revenons au cœur de l'action, précisément quand on entre dans le milieu du show, avec ces inévitables classiques que sont "The jack" et "Hell's bells". Sur "The jack", Angus Young se livre à son proverbial strip-tease, finissant torse nu et en short. Johnson, quant à lui, joue les bluesmen truculents et c'est bon. Sur "Hell's bells", Brian Johnson se balance au bout d'une cloche géante tel un Quasimodo électrique. Suit alors un "Shoot to thrill" revigorant, véritable cadeau offert par la maison AC/DC qui est allée chercher avec ce titre de "Back in black" ce que l'ère Brian Johnson a fait de mieux.

C'est vers le dernier quart du concert que les choses se précipitent avec un alignement impressionnant de classiques qui doivent beaucoup à Bon Scott. Le quarté gagnant "You shook me all night long", "T.N.T", "Whole lotta Rosie" et "Let there be rock" fait partir les spectateurs dans les hauteurs himalayennes du rock 'n' roll qui déchire. "Whole lotta Rosie" est monstrueux, avec sa gigantesque poupée gonflable à la poitrine énorme qui marque le rythme au fond de la scène. Sobre, de bon goût. Et "Let there be rock", les enfants, est tout simplement le plus grand morceau de hard rock de tous les temps. C'est là qu'Angus Young prend un solo de dix minutes qu'il achève après avoir parcouru toute la scène de long en large, être allé au bout de la jetée qui pénètre dans l'audience, avoir été monté sur une plate-forme hydraulique qui l'emmène à huit mètres au-dessus de la foule, avoir exécuté son célèbre tournoiement sur lui-même, affalé par terre et continuant de jouer. Mais ce n'est pas fini, il redescend, reprend sa course, continue de ravager le manche de sa Gibson SG, y déversant au passage des hectolitres de sueur. Pendant ce temps-là, ses camarades sont retournés en coulisse, ont eu le temps de boire quelques bières, de faire une partie de cartes, de relire l'intégrale de Georges Duhamel et de se taper deux ou trois groupies. Sur scène, Angus assure tout seul, il fait défiler entre ses doigts toute la légende du rock.

Cette performance surhumaine signe la fin du set principal. Pour le rappel, on voit Angus Young réapparaître sur scène par une trappe d'où s'échappent des fumigènes. C'est bien sûr le temps de "Highway to hell", moment de recueillement électrique pour tous les fans d'AC/DC et de hard rock en général. Le train qui servait de décor a laissé la place à six canons pour le final qui n'est autre que "For those about to rock". Il fallait bien finir sur un morceau de Brian Johnson et les salves de canons qui assourdissent le stade annoncent la fin d'un concert monumental.

Ce formidable DVD est enrichi en bonus d'un très intéressant reportage sur les neufs jours passés en Argentine par AC/DC et son équipe. On assiste au montage de l'impressionnante scène, on entend les fans parler de leurs dieux et on voit les dieux eux-mêmes en ballade dans la ville, s'exprimer sur leur séjour sud-américain. Ceci vient achever un objet qui figure parmi les meilleures vidéos live d'AC/DC.

François Becquart
Pays: AU
Sony Music 88697 87060 9
Sortie: 2011/05/09


Lu: 5360
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 12
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

avatar2
le 31/07/2011 | mon évaluation:
performance surhumaine !

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium