Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 209 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 023 469
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DAWN BAND (The) - Agents of sentimentality
/ paru le 20-05-2011 /

The Dawn Band est un projet mené par des musiciens allemands désireux de laisser momentanément tomber leurs groupes respectifs pour combiner leurs forces sur un album sortant de leur ordinaire. Le guitariste Daniel Zerndl vient du groupe Hainloose et il s’associe avec le bassiste Martin Treppesch sur ce Dawn Band, qui accueille aussi le batteur Jan van Meerendonk. Ces deux derniers musiciens viennent d’un groupe de la banlieue de Munich appelée Boxhead.

Les influences et les motivations de ce groupe sont saines, vu qu’ils sont inspirés par les meilleurs pans du rock psychédélique des années 60 et 70 et qu’ils ajoutent à cela des influences issues de groupes plus contemporains comme Foo Fighters, Motorpsycho, Sonic Youth, Mastodon, Queens Of The Stone Age, Melvins, Beck, Air, Soundgarden ou AC/DC.

Dans ce monde rock impitoyable qui voit sortir chaque jour de nouveaux groupes devant défendre avec acharnement leur projet musical sous peine de disparaître, il est permis de penser que The Dawn Band a une petite chance de survie. La raison en est simple, le talent. En effet, l’album "Agents of sentimentality" contient d’admirables perles de rock alliant rêveries en fer forgé et bombardement de riffs aériens. Dès "Love is a burglar", l’attention est attirée, mais c’est avec "City lights (shine on)" ou l’invraisemblable suite instrumentale "Surfing the big wave" que The Dawn Band place ses billes et conquiert les tympans. Rien que pour ce morceau magnifique (huit minutes de guitare énervée et capricieuse), on se doit de prêter toute l’attention nécessaire à cet album.

La suite du disque déambule dans le son peace and love ("Boat across the ocean"), dans le folk celtisant ("Siam") parfois enjolivé de grunge ("Kussnacht", "Amour’s ark"). La fin s’enlise agréablement dans une douceur lunaire ("Slowly dancing") pour se réveiller sur une folie organistique très Deep Purple sur la reprise de "Love is a burglar". Voilà du beau boulot, en provenance d’un groupe qui sait ce qu’il a à faire.

François Becquart
Pays: DE
Elektrohasch CD148
Sortie: 2011/05/27


Lu: 1805
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 91
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium