Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 179 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 464 005
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


APPLAUSE - Where it all began
/ paru le 31-05-2011 /

Applause, c’est quatre musiciens belges (Bruxellois et Wallons plus exactement) et un chanteur français (Nico Ly). Ils font leurs premiers pas à Bruxelles, entre l’Ancienne Belgique et le Botanique, en première partie de M. Ils éveillent l’intérêt d’un label. Suit alors un premier EP radieux en 2010, sous influence Radiohead, Nina Simone, Jeff Buckley, suffisamment péchu pour que Radio Nova les repère et balance le single "Lighthouse".

À l’automne 2010, ils rentrent en studio avec Daniel Presley (producteur de The Breeders, Faith No More, Dionysos). Quelques mois plus tard naîtra "Where it all began", disque allergique aux catégories, où toutes les influences cohabitent. Onze titres à la fois sombres et assagis, entre jazz domestiqué et cordes à la Melody Nelson. La voix de Nico Ly se situe entre celle de Matthew Bellamy, le chanteur de Muse, et Rufus Wainwright. On n’échappe pas à son temps.

En même temps, Applause joue dans un registre plus léger. "All about you", qui ouvre l’album, joue dans un registre dansant et funky, et la voix de Nico Ly, poussée dans ses retranchements, prend des intonations de chanteur black. "Road to Nowhere" fait très Muse, avec les mêmes gimmicks de clavier tristounet. "Black and" rejoue dans le territoire soul avec un refrain imparable. Ce qui étonne, c’est la facilité déconcertante du groupe de trouver le refrain, la mélodie catchy. Mention spéciale au claviériste, aussi doué que Tony Banks.

Olivier Dahon
Pays: BE
3e Bureau / Wagram
Sortie: 2011/05/23


Lu: 2570
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 15
• Semaines de présence au Top 30: 8
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium