Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 382
7 derniers jours:
Interview de Leo Leoni
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • David Ruffin (1941)
  • David Greenslade (1943)
  • Mark Collie (1956)
  • Tom Bailey (1957)
  • Jeremy Healey (1962)
  • Dan Spitz (1963)
  • Jonathan Davis (1971)
  • Crispian Mills (1973)
  • †Kate McGarrigle (2009)
  • †Dallas Taylor (2015)
  • †Glenn Frey (2016)
  • †Mike Killie (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 155 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 658 237
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FROMUZ - Quartus Artifactus
/ paru le 02-06-2011 /

Formé en 2004, From.Uz avait immédiatement impressionné par la qualité et l’originalité de son premier enregistrement, « Audio Diplomacy » (2007). Pourtant, ses origines, Tachkent en Ouzbékistan, ne plaidaient pas automatiquement en sa faveur, cette région du monde située au cœur de l’Asie centrale ne s’étant jamais affichée comme un quelconque centre mondial du Rock Progressif, donc moins encore de l’innovation dans le domaine. Plus grande encore fut la surprise quand le niveau fut confirmé par la suite, d’abord avec « Overlook » (2008), ensuite avec « Seventh Story » (2010), réalisé pour ce dernier par un groupe remanié ne laissant à la barre que deux des quatre membres originaux, Vitaly Popeloff et Albert Khalmuzaev, de facto, véritables âmes et maîtres d’œuvre du groupe.

« Quartus Artifactus » ne constitue pas une réelle nouveauté. Si les neuf compositions proposées sur ces deux CDs et reprises sur un DVD enregistré dans un petit auditorium en juin 2009 proviennent toutes des trois opus précédents, elles sont présentées et arrangées différemment. Plus acoustiques, plus sages dans la forme, elles restent aussi attrayantes, riches et complexes dans le fond. La différence se situe dans le ton et dans le choix des morceaux. En fait, ce choix affirme mieux encore la personnalité du groupe en réduisant au maximum certaines influences extérieures parfois citées auparavant (Yes, Rush, King Crimson, Karcius, Planet X, Mahavishnu Orchestra, …). Autre constatation, le résultat s’inscrit plus profondément dans l’univers du Rock Progressif, limitant la part des Fusions Jazz-Rock ou, à tout le moins, l’assimilant autrement. Que l’on ne s’inquiète pas, la qualité générale ne souffre jamais de cette nouvelle approche. L’ensemble y gagne même une fluidité supérieure.

Vitaly Popeloff s’affirme davantage encore comme le personnage-clé. Il déborde d’aisance, de justesse et de précision aux guitares. Sa technique est stupéfiante. Elle lui permet toutes les audaces. Contrairement à d’autres instrumentistes de grand talent, il sait éviter la démonstration gratuite et l’indigeste. Il dispose en prime d’une voix remarquable et sait l’utiliser. Sa courte prestation au chant le prouve. Elle pourrait ouvrir à l’avenir d’autres perspectives au groupe, ne serait-ce que parce que le nouveau claviériste est capable de prendre, quand il le faut, la relève instrumentalement. Il ne se montre ni manchot, ni pataud. De surcroît, Al Khalmuzaev joue à présent un rôle différent, essentiel bien que plus discret, à l’arrière-plan. L’homme touche à tout. Si on le voit toujours aux claviers et aux synthétiseurs, il manie aussi beaucoup la guitare douze cordes, et, accessoirement jusqu’à présent, la flûte. À l’écoute, son apport s’avère considérable. Le nouveau batteur ne fait jamais regretter son prédécesseur. Techniquement aussi bien doté, il apparaît même un brin plus spectaculaire sur ses nombreux fûts et cymbales. Arrivant récent également, le bassiste se montre trop réservé et discret à mon goût. Il semble qu’il a d’ailleurs quitté le quintette peu après la prestation en concert.

En conclusion, From.Uz reste un groupe « haut de gamme ». Comme toutes les formations de ce niveau, son public devra continuer à s’adapter aux changements d’orientation que son talent continuera d’imposer. À ne pas rater !

CD1 (54’32) :

  1. Stone Salad (13’26)(**)
  2. Familiarization Results (7’45)(*)
  3. Harry Heller Theater (12’11)(*)
  4. Perfect Place (1’37)(***)
  5. Parallels (19’33)(***)
CD2 (45’48) :
  1. Influence of Time (10’22)(***)
  2. Crashmind (9’57)(**)
  3. Desert Circle (15’51)(***)
  4. Babylon Dreams (9’38)(*)
DVD :
  • Mêmes titres et même ordre
Albums originaux :
  • Audio Diplomacy (2007) : (*)
  • Overlook (2008) : (**)
  • Seventh Story (2010) : (***)
Le groupe :
  • Vitaly Popeloff : Guitares acoustiques & Chant (4)
  • Albert Khalmurzaev : Guitare acoustique 12 cordes, Claviers, Sytnthétiseurs & Flûte
  • Igor Elizov : Claviers
  • Sur’at Kasimov : Basse
  • Ali Izmailov : Batterie & Percussions

JPS1er
Pays: UZ
10t Records 10T10048
Sortie: 2011/06/21


Lu: 2601
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 10
• Semaines de présence au Top 30: 9
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium