Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • John Lodge (1945)
  • Kim Carnes (1945)
  • Carlos Santana (1947)
  • Paul Cook (1956)
  • Michael MacNeil (1958)
  • Chris Cornell (1964)
  • Andrew Levy (1966)
  • †Roy Hamilton (1969)
  • †Artie Traum (2008)
  • †Chester Bennington (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 176 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 014 593
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EL CAMINO - The satanik magiik
/ paru le 09-06-2011 /

Les origines des Suédois d’El Camino sont à aller chercher dans des combos comme Vermin (un groupe de death metal fondé dans les années 90, dans lequel jouent le guitariste Jimmy Sjoqvist et le bassiste Timmy Persson) et Karneywar (où l’on retrouve le même Timmy Persson). Jimmy Sjoqvist et Timmy Persson se défoulent dans une formation parallèle appelée El Camino parce qu’il n’y a pas que le death metal dans la vie, il y a aussi le stoner. C’est ainsi qu’El Camino se forme en 2003, avec Timmy Persson (basse), Jimmy Sjoqvist (guitare), Daniel (chant), Nicke (guitare) et Robson (batterie). Le groupe arpente les inévitables clubs, bars, salles de concerts de sa région de Nässjö et usine un stoner rock bien métallique, marchant aussi allègrement sur les plates-bandes du doom metal.

Après deux démos en 2003 et 2006, les gens d’El Camino se trouvent placés devant un constat simple : leur side-project qui servait à passer le temps est maintenant devenu une activité prioritaire dans leur parcours musical. Il est donc nécessaire de réaliser un album complet en bonne et due forme pour assouvir leurs instincts stoner. Renforcé dans ses convictions par un excellent accueil du public qui le voit sur scène, El Camino parvient à trouver un accord avec le label Night Tripper Records qui les envoie en studio début 2011.

Le résultat est ce "The satanik magiik" impeccable, aussi raffiné qu’une attaque de Panzers sur la plaine hongroise et aussi délicat qu’un bûcher de sorcières en flammes. En 45 minutes et huit morceaux, les hommes d’El Camino ont ouvert les lourdes portes de la caverne maudite par lesquelles se sont échappés des riffs nocturnes, un chant de goule enrouée et une rythmique de forgeron possédé. Une avalanche de Black Sabbath vous passe dessus ("We are the dark", "Mountain man", "Rise of the snake", le pachydermique et fabuleux "Family values") et le groupe rappelle aussi toute la candeur musicale de délicats esthètes comme Entombed ou High On Fire. C’est du gros, c’est du gras, c’est du lourd, c’est du bon !

François Becquart
Pays: SE
Night Tripper Records
Sortie: 2011/04/29


Lu: 1678
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 79
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium