Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bill Black (1926)
  • Tommy Steele (1936)
  • Art Neville (1937)
  • Eddie Kendricks (1939)
  • Paul Butterfield (1942)
  • Paul Rodgers (1949)
  • Carlton Barrett (1950)
  • Mike Mills (1958)
  • Bob Stinson (1959)
  • Mickey Quinn (1969)
  • †Big Joe Williams (1982)
  • †Grover Washington (1999)
  • †Denis Payton (2006)
  • †Don Van Vliet (alias Captain Beefheart) (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 159 lecteurs, dont 2 membres.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 460 759
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLOODSHED WALHALLA - Legends Of A Viking
/ paru le 23-06-2011 /

À chacun son rêve. Celui du multi-instrumentiste italien Mario di Pede, alias Drakhen est de poursuivre l’œuvre de son maître spirituel : le génial Quorthon ; pionnier suédois du black et du viking métal ; fondateur et membre unique du cultissime Bathory, parti festoyer au banquet d’Odin en juin de l’année 2004.

L’histoire de Bloodshed Walhalla débute en 2006 à Matera (région de Basilicata). Cette cité du sud de l’Italie est célèbre pour sa vielle ville : la "Sassi di Matera" dont certaines habitations troglodytes, creusées à même la roche, remonteraient à la préhistoire. Allez savoir pourquoi, alors qu’il habite dans une ville possédant un tel passé historique, notre ami Mario ne rêve que de mythologie scandinave et ne jure que par la culture viking ?

S’il faut en croire l’approximative traduction ‘googlelienne’ d’une interview découverte au hasard d’une recherche sur la grande toile, l’idée de départ de Drakhen était de former un ‘tribute band’ à Bathory. Le musicien n’aurait cependant pu trouver personne d’assez passionné pour le suivre dans son projet. Mais il en faut beaucoup plus pour décourager un viking fanatique, fut-il Italien. Seul chez lui, le musicien s’imprègne alors de l’esprit de Quorthon. Il rejoue et réenregistre tous les titres de Bathory, en solitaire, comme le faisait jadis son héros musical. C’est à l’époque que lui vient une idée saugrenue. Et si, au lieu de rejouer simplement l’œuvre de son maître à penser, il lui donnait une suite ? Et si le prince Drakhen prenait la succession du roi Quorton ?

Une première démo, enregistrée en 2008 avec les moyens du bord, circule dans le milieu underground. Un second enregistrement, beaucoup plus travaillé, attire l’attention du label indépendant Fog Foundation. Impressionné par la qualité de la démo, le label sicilien décide de produire les titres qui la composent afin d’en faire un véritable album.

Le CD "Legends Of A Viking", à peine extrait de ma boîte aux lettres, est inséré à la hâte dans le lecteur CD de ma voiture. Une course urgente à faire ; c’est l’occasion idéale pour écouter l’une des nouveautés que m’a gracieusement envoyées notre rédac-chef. Pas le temps de jeter un œil sur la bio. Je le ferai plus tard. Une introduction orageuse cède rapidement sa place à "Son Of The War". Dès la première seconde, je reconnais ce son. Incroyable ! On dirait un nouveau Bathory. Oh, bien sûr, pas le Bathory black/trash métal des eighties. Non, c’est le Bathory ‘Viking’ de la fin des années 90 qui est ici ressuscité. Le Bathory épique de "Blood On Ice" (1996), de "Destroyers of Worlds" (2001) ou encore de la saga "Nordland" (2002 et 2003). Le tempo lancinant, les ambiances atmosphériques, les mélodies folkloriques, les constructions épiques, les chœurs guerriers, les intermèdes acoustiques, et ce chant, presque similaire à celui de Quorton. Hallucinant : Bloodshed Walhallah, c’est Bathory !

Du plagiat, alors, me direz-vous ? Et bien non. Détrompez-vous ! L’ami Mario/Drakhen se donne tant de mal pour faire revivre l’âme de Quorton que cela ne peut que forcer le respect. Plus que de l’admiration, c’est carrément à de la dévotion que nous avons affaire. Bloodshed Walhalla n’a plus grand-chose du ‘tribute band’ qu’il voulait devenir, puisqu’il n’interprète plus de reprises. Les six longues plages qui constituent "Legends Of A Viking" sont des compositions originales qui ont pour particularité d’avoir été enregistrées avec un esprit identique à celui qui animait Quorton au milieu des années 90. Drakhen va même jusqu’à reproduire la production sourde typique des albums de Bathory. Ce son parfois un peu brouillon que beaucoup avaient reproché à Quorton et qui avait probablement contribué à confiner son projet dans le milieu underground.

Peu nombreux sont ceux qui peuvent se targuer d’avoir réalisé leur rêve. Mario di Pede, alias Drakhen, est l’un de ceux-là ! À découvrir si vous aimez Bathory.

Michel Serry
Pays: IT
Fog Foundation FOG002/K19982
Sortie: 2011/05/25


Lu: 2316
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 24
• Semaines de présence au Top 30: 3
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium