Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 21-09-2018
› WALLY GAT ROCK (Gembloux)
› VAN CANTO + EVERTALE + MOONSUN (Vosselaar)
› HALF WAIF (Bruxelles)
› LYS with Steve HEWITT + MONDAY PENNY (Ittre)
› ESINAM + KARAMI (Bruxelles)
› Le SOUSA SCHLEB (Jamoigne)
› NECROT + CARRION + BONES (Bruxelles)
› HELL CITY + HEDONIST + ALIEN WEAPONRY + SPOIL ENGINE (Hasselt)
› Charlélie COUTURE (Bruxelles)
› The IMAGINARY SUITCASE (Dikkelvenne)
› Jean-Paul ESTIEVENART/Antoine PIERRE Duo (Liège)
› FIEVRE (Bruxelles)
› SUEELLEN (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
22-09 BRUTAL SPHINCTER RELEASE PARTY (Liège)
22-09 PISTOL PETE WEARN (Liège)
22-09 Julien TASSIN TRIO + Michel HATZI (Bruxelles)
22-09 Odetta HARTMAN (Bruxelles)
22-09 DE BELOFTEN 2018 : FINALE (Gent)
22-09 LA LUZ (Bruxelles)
22-09 EVIL INVADERS + SPOIL ENGINE + CARNATION (Borgerhout)
22-09 REVERIE (Gent)
22-09 Xavier RUDD + Newton FAULKNER (Bruxelles)
23-09 MAYAN + CARTHAGODS + VEIL OF MIST + SOMOS DE VUELTA (Chapelle-lez-Herlaimont)
23-09 WEAPON UK (Lens)
23-09 Xavier RUDD + Newton FAULKNER (Bruxelles)
23-09 The TURBO A.C.S + YOUR WILD YEARS (Arlon)
23-09 MADENSUYU + TJENS MATIC (Kortrijk)
24-09 THE STORY SO FAR + CITIZEN + ALL GET OUT (Borgerhout)
24-09 GREAT NEWS (Bruxelles)
24-09 José GONZALEZ and The STRING THEORY + BARBAROSSA (Brugge)
25-09 MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Gent)
25-09 DEAFHEAVEN + INTER ARMA + SONS OF A WANTED MAN (Borgerhout)
25-09 SUN JUNE (Bruxelles)
26-09 WINTERFYLLETH (Sint-Niklaas)
26-09 YO NO SE + CHICKEN LEG (Gent)
26-09 TRISTAN (Bruxelles)
26-09 STONED JESUS + MOTHERSHIP + ELEPHANT TREE (Bruxelles)
26-09 SEXTILE + PUBLIC PSYCHE (Borgerhout)
26-09 SON LUX + SK KAKRABA (Borgerhout)
26-09 THEY MIGHT BE GIANTS (Antwerpen)
26-09 MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Bruxelles)
27-09 YEW + ATOME (Liège)
27-09 José GONZALEZ and The STRING THEORY + BARBAROSSA (Hasselt)
27-09 BLACK MIRRORS (Bruxelles)
27-09 EMPYRIUM + HELRUNAR + SUN OF THE SLEEPLESS (Sint-Niklaas)
27-09 TINY MOVING PARTS + HAPPY ACCIDENTS (Borgerhout)
27-09 COLDSORE (Borgerhout)
27-09 THE TALLEST MAN ON EARTH (Antwerpen)
28-09 CAUSA DE MUERTE (Gent)
28-09 The ADICTS + DEMENTED SCUMCATS + CRIM (Sint-Niklaas)
28-09 The DERELLAS + FIXATOR (Liège)
28-09 Moses SUMNEY (Bruxelles)
28-09 Al DOUM and The FARYDS + NAH (Liège)
28-09 BAD SOUNDS (Bruxelles) **ANNULÉ**

Mois en cours:
Septembre 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930


Anniversaires

  • Forestorn Hamilton (1921)
  • Don Preston (1932)
  • Leonard Cohen (1934)
  • Dick Lipscomb (1936)
  • Don Felder (1947)
  • David Gregory (1952)
  • Phil Taylor (1954)
  • Corinne Drewery (1959)
  • Faith Hill (1967)
  • Jon Brookes (1968)
  • David Jude Joliceur (1968)
  • David Silveria (1970)
  • Liam Gallagher (1972)
  • †John Francis Pastorius (1987)
  • †Raymond Burrell (2006)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 84 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
113 516 951
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ROLAND, Paul - Grimm
/ paru le 28-06-2011 /

Honnêtement, le nom de Paul Roland n’évoquait rien de spécial pour moi. Après investigation, je découvre que cet anglais de 52 ans, qui habite en Allemagne depuis 2006, où a d’ailleurs été enregistré le présent album « Grimm », possède quelque 35 références discographiques et autant d’écrits publiés en tant qu’auteur reconnu ou journaliste ! Et ses livres ont été traduits dans plus d’une quinzaine de langues.

Entre autres anecdotes, le célèbre John Peel a joué un des premiers disques de Paul Roland sur BBC One alors que ce dernier n’avait que 19 ans et les Inrockuptibles l’ont baptisé le « Lord Byron de la pop fétichiste » au début des nineties. Paul Roland se définit lui-même comme jouant du folk rock, dans une tradition proche de Tyranausorus Rex, l’ancien groupe de Marc Bolan, se définissant ainsi hors modes. Bref, un véritable artiste underground, prolifique, inconnu de beaucoup et peut-être injustement méconnu, quoique votre webzine préféré, MiB, toujours à la pointe des moindres informations dignes d’intérêt, ait déjà chroniqué pas moins de 6 albums de Paul Roland, sous la plume de son rédac’chef.

« Grimm » s’ouvre avec « Nevermore » qui installe d’emblée le ton général de l’album : des morceaux acoustiques, mélodiques et épurés. En plus du chant bien sûr, Paul Roland y joue de tous les instruments, de la guitare acoustique à la flûte en passant par le mellotron, la clarinette ou le marimba, et cette liste est loin d’être exhaustive. Tous ces instruments étant utilisés avec sobriété, « Grimm » adopte une dimension dépouillée, assainie et finalement raffinée qui lui va à ravir tout au long du disque. Les textes sont inspirés par les contes de fées sombres des frères Grimm et diffèrent bien entendu de la version Disney classiquement gentille.

« If the sun refuses to shine » débute avec des accords qui font immédiatement penser au splendide « The Partisan » de Leonard Cohen mais vit très vite sa propre vie. Il est toutefois difficile d’échapper à la comparaison avec le Léonard Cohen acoustique de ses débuts : même structure essentiellement acoustique, même sobriété instrumentale, sens mélodique identique, la différence réside probablement dans un rythme plus soutenu chez Paul Roland – mais pas de confusion, on ne se situe pas dans le festif... Pour autant aussi, « Grimm » ne verse pas dans la déprime, que du contraire, c’est plutôt dans une fraîcheur vivifiante que cet album puise sa séduction, et ceci est dû à l’utilisation judicieuse et bien en place des divers instruments joués par l’artiste. On n’y trouve aucun ton parfois monocorde comme c’est le cas chez son collègue canadien.

L’ajout de la belle voix féminine de Rose Eade participe de cette richesse instrumentale, dépouillée certes, mais bien réelle, ainsi qu’en témoignent « Rapunzel » ou « Once upon a time ». Tous les titres se valent en qualité et épingler l’un ou l’autre s’avère sans fondement. Qu’on se le dise, l’ennui est totalement absent de l’écoute de « Grimm », Paul Roland maintient constamment l’attention avec art, sans doute à cause du charme créé par cette instrumentation fine qui rehausse la guitare acoustique et le chant de l’auteur. À noter que les 2 derniers titres sont des contes racontés par l’auteur, de quelques 2 et 10 minutes respectivement, sans accompagnement musical, et qui rappellent la face littéraire de Paul Roland. Cette sorte de musique de chambre baroque pop et les récits de caractère lui ont ainsi valu le titre de «Edgar Allan Poe de la pop ».

Bref, voici un album de folk acoustique très british, plus intimiste qu’un Al Stewart unplugged. Épuré et en même temps très riche mélodiquement et instrumentalement, racontant des récits tordant le cou à toute niaiserie, « Grimm » mérite amplement qu’on s’y attarde, au risque évident de s’y attacher. Les amateurs de folk acoustique, d’Al Stewart, de Léonard Cohen, de musique baroque, de prog, de pagan métal et de charme typiquement british apprécieront ce moment de sérénité musicale incisive et acidulée, bien loin de toute innocence.

Quelqu’un a écrit ce qui suit sur Paul Roland et qui rend très bien compte de la personnalité de cet homme aux multiples facettes: « Quand le diable bat la mesure, Paul Roland reste son meilleur ambassadeur ! Maître de cour, grand chambellan ou joueur de flûtiau, il possède l'art et la manière du beau chant, de la belle harmonie. Cet insolent dandy possède un talent surnaturel pour conter de cruelles histoires en 2 minutes 30, l'antidote idéal pour combattre les frivolités de l'actualité ! ».

Vous l’avez compris : ne vous grimez pas la face et écoutez la chanson de Roland !

Musiciens :

  • Paul Roland - chant et tous instruments
  • Guest: Rose Eade - choeurs
  • Guest: Michael et Joshua Roland - interludes parlés

Liste des morceaux :
  1. Nevermore 2:24
  2. If the sun refused to shine 4:15
  3. A long time ago 5:24
  4. Rapunzel 5:52
  5. What will become of me ? 3:52
  6. Lowly weeps the king 4:01
  7. Maleen 3:58
  8. The devil’s bride 4:25
  9. The way of the world 3:56
  10. Once upon a time 5:31
  11. Nevermore (Reprise) 2:09
  12. The elderly mother (texte conté) 2:18
  13. The master thief (texte conté) 10:17

Eric Piettre
Pays: GB
Syborgmusic SBM016-3
Sortie: 2011/06/15


Lu: 2412
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 47
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium