Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 205 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 494 570
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


CHANNEL ZERO - Feed' Em With A Brick
/ paru le 29-06-2011 /

Malgré tout le respect que j’éprouve pour Channel Zero (NDR : j’ai gratifié son "Live At The Ancienne Belgique" de la note maximale), j’estime qu’il est un peu prétentieux, de la part de notre compatriote, de s’autoproclamer ‘The best metal band that Belgium has ever known’ comme il le fait dans la section bio de son site officiel. C’est un peu faire l’impasse sur le fait que, bien avant lui, notre pays avait enfanté une pléthore d’excellentes formations métal : Acid, Killer, Black Widow, Ostrogoth, Crossfire et Cyclone pour n’en citer que quelques-unes. C’est aussi oublier que le métal ne s’est pas arrêté en Belgique après son split de 1997 et qu’il y a chez nous de jeunes groupes qui, d’un point de vue musical, n’ont pas vraiment grand-chose à lui envier. Peut-être aurait-il été plus judicieux de sa part de se qualifier de ‘groupe métal belge le plus vendeur’ ou ‘groupe métal belge le plus chanceux’ ou encore ‘groupe métal belge qui est le plus passé sur MTV’. Mais ‘meilleur groupe métal que la Belgique ait enfanté’ franchement, je ne suis pas sûr !

Enfin bon, le voilà ! Il est là, ce nouvel album de Channel Zero que ‘toute’ la Belgique attend avec tant d’impatience. "Feed’ Em With A Brick", reprend les choses à l’endroit exact où elles s’étaient arrêtées en 1997. Certes, Xavier Carion n’est plus de la partie, mais cela ne change pas vraiment la donne. L’Américain Mikey Doling (ex-Soulfly, ex-Snot) qui l’avait remplacé en 2010, lors de l’impressionnante résurrection de Channel Zero sur la scène l’Ancienne Belgique (NDR : six dates sold-out, 12.000 spectateurs en tout) semble avoir obtenu le poste de manière définitive. Cependant, son intégration ne modifie en rien le style du groupe.

Après un retour scénique réussi, il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté si l’on veut également réussir son come-back discographique. C’est ce qu’a fait Channel Zero en faisant appel aux services de Logan Mader, l’ancien guitariste de Machine Head reconverti dans la production (NDR : nous lui devons, entre autres, le son de certains albums de W.A.S.P., Gojira, Cavalera Conspiracy, Soulfly et Devildriver). Et le gaillard connaît son job. Car s’il faut reconnaître une chose à ce nouvel opus, c’est bien la qualité du son ‘rentre-dedans’ qui propulse Channel Zero dans le nouveau millénaire à armes égales avec les jeunes loups du genre.

Les nouveaux titres sont courts (NDR : moins de quatre minutes, en moyenne) et puissamment charpentés par une section rythmique dont l’efficacité reste inchangée depuis 1992. Il faut toutefois plusieurs écoutes avant que les mélodies ne s’installent définitivement dans la mémoire. Si l’on excepte la très sombre ballade finale ("Ocean") et l’étrange "War Is Hell" qui flirte dangereusement avec l’indus, les nouvelles compositions ne surprendront guère les fans de la première heure. Le trash/groove hargneux est la marque de fabrique de Channel Zero, au même titre d’ailleurs que la voix atypique de Franky DSVD. Nul doute que ce voyage en terrain connu suffise à assurer un succès national à nos Bruxellois. Quant à la reconnaissance internationale, elle (re)viendra peut-être, espérons-le en tout cas, grâce à la notoriété de Mikey Doling.

En conclusion, si vous êtes l’un des douze mille patriotes à vous être déplacé à Bruxelles l’année dernière pour soutenir votre groupe préféré des années 90, il est temps de lui confirmer votre loyauté en faisant l’acquisition de "Feed’ Em With A Brick". Si vous n’y étiez pas (dans les années 90 ou à l’Ancienne Belgique), ce nouvel album est l’occasion rêvée de découvrir l’UN DES meilleurs groupes belges.

Liste des morceaux (45’45) :

  1. Hot Summer (3’40)
  2. Guns Of Navarone (2’58)
  3. Electric Showdown (3’37)
  4. Freedom (3’39)
  5. In The City (3’52)
  6. Angels Blood (2’51)
  7. Side Lines (4’03)
  8. Hammerhead (2’58)
  9. Capitol Pigs (5’35)
  10. Ammunition (3’41)
  11. War Is Hell (4’38)
  12. Ocean (4’06)
Le groupe :
  • Franky De Smet Van Damme : Chant
  • Mikey Doling : Guitare
  • Tino De Martino : Basse
  • Phil Baheux : Batterie

Michel Serry
Pays: BE
Roadrunner Records
Sortie: 2011/06/17


Lu: 3426
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 12
• Semaines de présence au Top 30: 8
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium