Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Arthur Brown (1942)
  • Jeff Beck (1944)
  • Colin Blunstone (1945)
  • Mick Fleetwood (1947)
  • Patrick Moraz (1948)
  • John Illsey (1949)
  • Derrick "Duckie" Simpson (1950)
  • Terence Wilson (1957)
  • Jeff Cease (1957)
  • Andy McCluskey (1959)
  • Curt Smith (1961)
  • Emppu Vuorinen (1978)
  • †Thomas Iain Smith (2007)
  • †Dave Carpenter (2008)
  • †Peter Quaife (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 151 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 549 900
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DEERHOOF - Deerhoof vs. evil
/ paru le 29-06-2011 /

Deerhoof est un groupe indie/rock venant de San Francisco formé en 1993 composé de Satomi Matsuzaki à la basse et au chant, de Greg Saunier à la batterie, de John Dieterich à la guitare et de Ed Rodriguez à la guitare. "Deerhoof vs. evil" est le dixième album du groupe.

Cet album est une sorte d'aventure, et comme dans toutes les aventures, on ne sait jamais à quoi s'attendre, une suite logique de notes et puis soudain une arrivée massive de sonorités inattendues perturbant sèchement le chemin où l'on s'était tranquillement engagé. C'est un peu ça Deerhoof. C'est le foutoir. Parfois on aime, parfois on ne comprend rien. Mais on a quand même envie d'essayer d'y arriver, alors on réécoute, et au final ça n'est pas si déplaisant.

Il faut aussi savoir que le groupe enregistre seul, prend les décisions seul et bénéficie donc d'une liberté maximale qui se remarque très vite. Liberté excessive, irréfléchie et fantasque, n'essayez pas de trouver le droit chemin de Deerhoof, vous n'y arriverez pas. Ils jouent à fond la carte de la recherche sonore, des paradoxes et d'un désordre incessant, avec des passages sautillants, d'autres lents, étranges et d'autres indéfinissables.

C'est la confusion totale, c'est amusant, parfois même accrocheur, barge, incompréhensible et plus que contrasté. On se demande ce qu'ils ont dans la tête pour arriver à un résultat pareil, bref on aime ou on déteste.

Marie Cauchies
Pays: US
Polyvinyl
Sortie: 2011/01/24


Lu: 1929
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 72
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

MM
le 29/06/2011 | mon évaluation:
Quand on ne comprend rien à la musique d'avant-garde, ne vaut-il pas mieux s'abstenir? La Féline vous convient mieux? Pas de problème. Mais Deerhoof, c'est quand même autre chose. Les cognoscenti apprécieront.
M.cauchies
le 26/07/2011
Ma chronique est pour moi positive et ne doit pas être mal prise et pour votre information j'ai beaucoup apprécié Deerhoof
M.cauchies
le 26/07/2011
Alors ne disons pas que je n'ai rien compris alors que j'ai en réalité beaucoup apprécié...

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium