Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Channel Zero au Zik-Zak
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 14-12-2017
› TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
› Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
› BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
› ISOLDE (Sint-Niklaas)
› TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
› FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
› CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
› DAAU (Hasselt)
› SON LITTLE (Bruxelles)
› NAZARETH (Verviers)
› The PROSPECTS (Borgerhout)

Les 7 prochains jours:
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC + PJDS (Leuven)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 TRICKY (Leuven)
20-12 TRICKY (Liège)
20-12 OATHBREAKER + UNIVERSE + NEWMOON (Bruxelles)
20-12 KAPITAN KORSAKOV + BRUTUS + COCAINE PISS (Gent)
20-12 Marie FIKRY ORIENTAL JAZZ PROJECT (Liège)
21-12 The VAN JETS + EQUAL IDIOTS (Bruxelles)
21-12 Scott GILMORE + Cate KENNAN (Bruxelles)
21-12 AKA MOON + De BEREN GIEREN (Sint-Niklaas)
21-12 The IMAGINARY SUITCASE (Bruxelles)
21-12 DIO RETURNS (Borgerhout)
21-12 TRIGGERFINGER (Charleroi)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Charlie Rich (1932)
  • Frank Allen (1943)
  • Jackie Mcauley (1946)
  • Joyce Vincent Wilson (1946)
  • Cliff Williams (1949)
  • Mike Scott (1958)
  • Peter Stacy (1958)
  • †Dinah Washington (1963)
  • †Ahmet Ertegun (2006)
  • †Chris Feinstein (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 183 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 362 143
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BRUCE, Jack - A Question of Time
/ paru le 18-07-2011 /

Les années soixante et septante avaient été chargées pour Jack Bruce. Alexis Korner’s Blues Incorporated, Graham Bond Organization, Manfred Mann, Cream, Tony Williams Lifetime, West, Bruce & Laing et différentes versions du Jack Bruce Band, … avaient prouvé son envergure et son éclectisme, que ce soit en tant qu’instrumentiste, chanteur ou compositeur. Le succès critique avait même souvent dépassé un succès commercial parfois colossal.

À la fin des années septante, la rupture brutale avec Robert Stigwood conjuguée aux profonds changements dans l’environnement musical lui avaient directement et indirectement posé de graves problèmes et avaient compliqué son entrée dans la nouvelle décennie. En conséquence, les années quatre-vingt furent délicates et plus éloignées du grand public. Seul B.L.T. en 1981, le projet initié par Robin Trower, réussira une percée dans les classements américains. À son nom, seuls deux albums seront enregistrés : « Automatic » (1983 en Allemagne, 1987 dans les Iles), mal distribué, et « A Question of Time » (1989), mal soutenu suite à la reprise du label Epic par Sony. Pour le reste, l’activité ne manquera pas que ce soit avec ses différents Jack Bruce Band, des prestations en tant que sideman de luxe (Soft Machine, Trevor Rabin, Jon Anderson, Allan Holdsworth, …), et quelques collaborations intéressantes à des projets novateurs (Kip Hanrahan, The Golden Palominos, …), parfois difficiles d’accès (Michael Mantler, …), toujours imprégnés de Jazz.

Au départ, « A Question of Time » offrait de nombreuses perspectives favorables. D’abord, la proposition d’enregistrer émanait d’un label reconnu, Epic, avec lequel notre homme n’avait pourtant aucun contrat. Ensuite, la qualité des titres proposés, pour la plupart composés en duo avec l’ami fidèle Pete Brown, justifiait l’intérêt. Enfin, des participants au joli pedigree (voir ci-dessous), parfois de vieux amis, ne pouvaient qu’aider à la réussite artistique et commerciale du projet. Et en prime, il restait maître de la manœuvre.

À l’écoute, l’Écossais a conservé tous ses atouts classiques : l’inspiration dans la composition, une voix unique, un jeu de basse riche et distinctif, un talent rare de multi-instrumentiste, une capacité à penser en chef d’orchestre, une aisance naturelle dans différents styles musicaux. Avec l’assistance de Jimmy Ripp et Dougie Bowne, deux musiciens professionnels issus du Blues et du Jazz, capables de fonctionner sous diverses configurations et habitués à s’adapter aux desiderata de mentors prestigieux, il mène son affaire avec de nombreux invités. Si l’apport de certains ne dépasse pas l’anecdotique (Paul Barrere), d’autres se signalent par un soutien important (Bernie Worrell, …) ou quelques coups de pattes magiques dont ils ont le secret (Ginger Baker, Allan Holdsworth, Vernon Reid, …). Rock, Jazz, Blues, World Music se côtoient ou s’entremêlent suivant la nature de la composition, l’envie de son auteur et l’inspiration de chacun.

Les douze titres présentés comprennent quatre reprises. Une seule n’est pas composée par Jack Bruce, l’excellent « Blues You Can’t Lose » de Willie Dixon, dans lequel il faut souligner le travail du Bluesman Albert Collins et de Nicky Hopkins au piano. Quant à Jack Bruce, il en profite pour reprendre l’harmonica. Joué avec Ginger Baker, « Hey Now Princess » date de l’époque Cream. Il fut rejeté à l’époque (on retrouve la version originale sur le coffret « Those Were the Days »). « Life on Earth » reste le meilleur titre composé par Bruce pour B.L.T. L’interprétation débridée de Vernon Reid, Funk Jazz Metal, n’a plus rien à voir avec celle, Hard Blues, de Robin Trower. Si le résultat est totalement différent, l’intérêt demeure intact. La constatation est identique pour « Make Love », présent sur « Automatic ». Moins Reggae, moins électronique, moins mécanique, il bénéficie ici d’une orchestration cossue.

Parmi les nouveautés, le niveau de qualité est élevé. Au sommet, il faut citer « No Surrender » avec des guitares qui rappellent Paul Kossoff (Free) et un excellent duo basse/batterie ; « Obsession », qui porte bien son nom, avec deux guitaristes issus d’univers opposés (Allan Holdsworth et Vivian Campbell) et la reconstitution de la rythmique de Cream ; « Kwela », probablement le sommet de l’album, frais et saccadé, très percussif, aux accents africains.

Autres bonnes plages, parfois plus typiques du monde de Bruce : « Flying » dans la lignée du début des années septante, « Only Playing Games » qui préfigure la nouvelle voie empruntée par l’ex-Soft Machine Karl Jenkins (« Adiemus », …), « Let Me Be », comme « Kwela », aux couleurs africaines, « A Question of Time », original, dans le ton d’un spectacle de Broadway et « Grease the Wheels », saccadé, un brin répétitif, avec son fils Malcolm responsable d’un bon travail à la guitare.

En définitive, « A Question of Time » apparaît comme le meilleur album solo de Jack Bruce depuis « How’s Tricks » en 1977. Il intègre de nouveaux éléments dans sa musique, fruits de ses collaborations avec Kip Hanrahan et Anton Fier particulièrement. La même année sort la compilation « Willpower », qui reprend deux titres de Cream, quinze de ses albums solos enregistrés dans les années septante et deux nouveautés enregistrées avec Eric Clapton. Les années nonante semblent prometteuses.

La courte tournée de soutien du nouvel album se déroule entre la fin novembre 1989 et la mi-février 1990, uniquement aux États-Unis. Elle comprend Bernie Worrell, Gary « Mudbone » Cooper, le jeune guitariste Blues Saraceno et Ginger Baker. À nouveau, ce dernier se fera remarquer par son mauvais caractère, refusant de jouer certains titres interprétés trop fort à son goût. La solution viendra du roadie Tom Goss, à la manoeuvre pour ceux-là.

Les titres (52’59) :

  1. Life on Earth (Bruce)(3’21)
  2. Make Love (Bruce/Brown)(3’38)
  3. No Surrender (Bruce/Brown)(4’25)
  4. Flying (Bruce/Brown)(4’45)
  5. Hey Now Princess (Bruce/Brown)(3’18)
  6. Blues You Can’t Lose (Dixon)(5’27)
  7. Obsession (Bruce/Brown)(3’55)
  8. Kwela (Bruce)(5’20)
  9. Let Me Be (Bruce/Brown)(4’45)
  10. Only Playing Games (Bruce/Brown)(4’43)
  11. A Question of Time (Bruce/Brown)(5’38)
  12. Grease the Wheels (Bruce/Brown)(3’44)
Les interprètes :
  • Jack Bruce : Basse, Guitare acoustique, Claviers, Synthétiseur, Harmonica, Violoncelle & Chant
  • Jimmy Ripp : Guitares (1, 2, 3, 4, 5, 6, 8, 9, 10, 11, 12)
  • Allan Holdsworth (Ian Carr, Tempest, Tony Williams Lifetime, Soft Machine, Gong, U.K.) : Guitare (7) & Synthaxe (10)
  • Vernon Reid (Living Colour) : Guitare (1)
  • Paul Barrere (Little Feat) : guitare slide (4)
  • Albert Collins : Guitare (6)
  • Vivian Campbell (Dio, Whitesnake) : Guitare (7)
  • Malcolm Bruce : Guitares (12)
  • Bernie Worrell (Parliament, Funkadelic) : Claviers, Piano, Synthétiseurs & Chant (2, 3, 4, 5, 8, 9, 11, 12)
  • Nicky Hopkins (Kinks, Rolling Stones, Jeff Beck, Quicksilver Messenger Service) : Piano (6)
  • Jonas Bruce : Piano (9)
  • Dougie Bowne (Lounge Lizards) : Batterie & Percussions (1, 2, 3, 4, 6, 9, 10, 11, 12)
  • Ginger Baker (Blues Incorporated, Graham Bond, Cream, Blind Faith) : Batterie (5, 7)
  • Tony Williams (Miles Davis, Tony Williams Lifetime) : Batterie (8)
  • Mark Nauseef (Ian Gillan, Gary Moore) : Percussions (2, 5, 8, 9, 10)
  • Steve Jordan : Percussions (2)
  • Zakir Hussain (Shakti) : Tabla & Percussions (8, 11)
  • Gary « Mudbone » Cooper (Funkadelic, Parliament, Bootsy Collins) : Chant (3, 8, 9, 12)
  • The Savage Horns (4, 8, 9)
  • The Golden Gate Boys Choir (10)
  • The SoMa Footlights Chorus (11)

JPS1er
Pays: GB
Esoteric Recordings ECLEC 2270
Sortie: 2011/04/25 (réédition, original 1989)


Lu: 2669
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium