Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Vikki Carr (1941)
  • George Frayne (1944)
  • Allan Gorrie (1946)
  • Brian May (1947)
  • Bernie Leadon (1947)
  • Keith Godchaux (1947)
  • Allen Collins (1952)
  • Kevin Haskins (1960)
  • Leroy Wolfgramm (1966)
  • Ged Lynch (1968)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 173 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 993 782
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


STILLBORN - Los Asesinos del Sur
/ paru le 25-08-2011 /

Un larsen, une sirène d’alarme, un riff gras du bide, une incantation malsaine et un blast-beat. Le ton est donné en trente secondes chrono. Stillborn ne donne pas dans la haute-fidélité contrôlée, mais plutôt dans l’efficacité ultra-brutale.

Contrairement à ce que pourraient laisser croire les titres de ses quatre albums ("Satanas el Grande" 2004, "Manifiesto de Blasfemia" 2007, "Esta Rebelión Es Eternal" 2008 et "Los Asesinos del Sur" 2011), ce quatuor n’est pas originaire d’Espagne ou même d’Amérique du Sud, mais bien de Pologne, de la ville de Mielec (Sud-Est) pour être précis. La création du groupe remonte à 1997. Trois démos et un split-album partagé avec le groupe death polonais Azarath précèdent le premier opus de 2004. Du line-up original, il ne reste désormais que Killer, occupant le double poste de hurleur/six-cordiste.

Dépassant à peine la demi-heure, "Los Asesinos del Sur" évolue entre black métal minimaliste et death métal old school. Autant dire que si vous recherchez l’innovation et la nouveauté, vous vous êtes trompés de chronique. Par contre, si une petite décharge d’adrénaline combinée à une saine critique de la chrétienté vous fait envie, cette plaque dégoulinante de haine et de décibels fera largement l’affaire.

Pas subtile pour un sou, mais hautement jouissive, la musique de Stillborn fera les choux-gras des aficionados d’Angelcorpse, de Morbid Angel ou de Belphegor.

Liste des morceaux (31’19) :

  1. Overture .966 (1’13)
  2. Hymn Of Destruction (3’11)
  3. Diamonds Of The Last Water (2’49)
  4. Antonym (2’40)
  5. Son Of The Holy Motherfucker (2’46)
  6. Blood And Dust (4’06)
  7. Kot Wolanda (1’54)
  8. Los Asesinos del Sur (6’07)
  9. Stillborn II (Singularities Of The Ordinary Vulgar Boor) (3’27)
  10. Whore of the Whores (3’06)
Le groupe :
  • Ataman Tolovy : Basse, Chœurs
  • August : Batterie
  • Rzulty : Guitares
  • Killer : Guitares, Chant

Michel Serry
Pays: PL
Ataman Productions aT002 / Pagan Records
Sortie: 2011/09/01


Lu: 1729
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 43
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium