Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 24-10-2017
› HARD ONS + SECTS TAPE + BREWED IN BELGIUM (Bruxelles)
› YAK + CHASTITY (Borgerhout)
› Ben ABSINTH (Liège)
› TEME TAN + Esinam DOGBATSE (Leuven)
› WWWATER (Gent)
› DOTAN + Jade BIRD (Bruxelles)
› Gabriel RIOS (Sint-Niklaas)
› KT TUNSTALL + PICTISH TRAIL (Bruxelles)
› INHEAVEN (Bruxelles)
› LEFT LANE CRUISER + Renaud LESIRE (Liège)

Les 7 prochains jours:
25-10 CAST (Verviers)
25-10 STUFF. (Hasselt)
25-10 BRNS + François VIROT + IDALG (Namur)
25-10 META META + BLACK FLOWER (Opwijk)
25-10 SCHOOL IS COOL (Leuven)
25-10 SKINNY LISTER + BEANS ON TOAST (Antwerpen)
25-10 Nicolas GAUL (Liège)
26-10 Juana MOLINA + La DRACHE (Liège)
26-10 KINGS OF EDELGRAN + TOTM (Bruxelles)
26-10 Ben MILLER BAND + MOTHER T and The CHICKS (Gent)
26-10 Frankie ROSE + DAKOTA (Borgerhout)
26-10 Alex LAHEY (Bruxelles)
26-10 MOTORPSYCHO (Sint-Niklaas)
26-10 STUFF. + Bert COOLS (Kortrijk)
26-10 TEME TAN (Gent)
26-10 AQUASERGE + Ricky HOLLYWOOD + FIEVRE (Namur)
26-10 The SELECTER + The BEAT (Leuven)
27-10 STUFF. + CID RIM (Opwijk)
27-10 HUNDRED WATERS + JFDR (Bruxelles)
27-10 JAPANESE BREAKFAST + GIRL RAY (Gent)
27-10 Mura MASA (Bruxelles)
27-10 Emel MATHLOUTHI + Zoe Mc PHERSON (Liège)
27-10 Ian PAICE (Verviers)
27-10 HEARTACHE CIRCUS + CRESCENT SKY (Bruxelles)
27-10 THOT + PUBLIC PSYCHE (Bruxelles)
27-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
27-10 AMBER RUN + FLYTE (Leuven)
28-10 LYSISTRATA + NO METAL IN THIS BATTLE + RINCE-DOIGT (Liège)
28-10 FISHBACH + Isaac DELUSION + PALE GREY (Namur)
28-10 LOW ROAR (Hasselt)
28-10 Rebeka WARRIOR + Mathilde FERNANDEZ (Liège)
28-10 LUDUS FESTIVAL (Amay)
28-10 Jake BUGG (Antwerpen)
28-10 OUR LAST NIGHT + NEW VOLUME + BLESSTHEFALL (Hasselt)
28-10 HUNDRED WATERS + VAGABON (Namur)
28-10 AMENRA + MONNIK (Kortrijk)
28-10 The ZOOMATICS (Liège)
28-10 FATHER MURPHY + JARBOE + VEDA (Bruxelles)
28-10 The SELECTER + The BEAT (Sint-Niklaas)
28-10 CABBAGE (Bruxelles)
28-10 WOLF ALICE + The MAGIC GANG (Bruxelles)
28-10 W.A.S.P. + BEAST IN BLACK (Borgerhout)
28-10 STUFF. + JTOTHEC (Leuven)
28-10 OSCAR AND THE WOLF (Merksem)
28-10 Douglas FIRS + AWKWARD I (Bruxelles)
29-10 MOTORPSYCHO (Bruxelles)
29-10 The UNDERGROUND YOUTH + DUANE SERAH (Liège)
29-10 OTZEKI + MORTALCOMBAT (Namur)
29-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Hasselt)
29-10 Nick MULVEY (Bruxelles)
29-10 HUSKY (Bruxelles)
29-10 STROBES + LAMBERT + Tom ROGERSON (Bruxelles)
29-10 BISON BISOU + A SUPERNAUT + BODA BODA (Namur)
29-10 Julie BYRNE (Brugge)
29-10 BIG THIEF + Katie VON SCHLEICHER (Kortrijk)
29-10 LAMBCHOP (Antwerpen)
29-10 LYSISTRATA + RINCE-DOIGT + NO METAL IN THIS BATTLE (Bruxelles)
30-10 KITTY, DAISY and LEWIS + SCARLETINAS (Kortrijk)
30-10 The UNDERGROUND YOUTH + ANIMAL YOUTH (Gent)
30-10 STARSAILOR + WANTHANEE (Sint-Niklaas)
30-10 RIDE (Bruxelles)
30-10 The NATIONAL (Bruxelles) **ANNULÉ**
30-10 Chuck PROPHET and The MISSION EXPRESS + CURSE OF LONO (Bruxelles)
30-10 SOHN (Bruxelles) **REPORTÉ**
30-10 The SLACKERS + The NICE GUYS (Bruxelles)
30-10 (SANDY) ALEX G (Bruxelles)
31-10 The IRON MAIDENS + MAGNETICA (Kortrijk)
31-10 Chad VANGAALEN + MAUNO (Gent)
31-10 SLEEPING WITH SIRENS (Borgerhout)
31-10 The NATIONAL (Bruxelles) **ANNULÉ**
31-10 CURIOSITY (Liège)
31-10 Milo MESKENS + Emil LANDMAN + Josefien DELOOF (Gent)
31-10 VAGABON (Bruxelles)
31-10 LAMBCHOP (Hasselt)
31-10 AMENRA + ALL SHADOWS AND DELIVERANCE + MONNIK (Bruxelles)

Mois en cours:
Octobre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 


Anniversaires

  • Jiles Perry Richardson (1930)
  • Bill Wyman (1936)
  • Ted Templeman (1944)
  • Jerry Edmonton (1946)
  • Edgar Broughton (1947)
  • Dale Griffin (1948)
  • Debbie Googe (1962)
  • Monica Arnold (1980)
  • †Merl Saunders (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6791 membres.
- En ligne, nous sommes 166 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
104 762 630
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BLUES EXPLOSION - Damage
/ paru le 18-10-2004 /

Jon Spencer, voix, guitares, claviers, Judah Bauer, guitare, voix, et Russell Simins, batterie, voix, en sont à leur septième album. Ils ont changé leur nom, The Jon Spencer Blues Explosion, en Blues Explosion, tout simplement, ce qui rend le groupe plus collectif. Cela semble leur donner du punch supplémentaire.

Leur musique, c’est d’abord un son très vite reconnaissable, comme celui de Black Rebel Motorcycle Club. Leur style se caractérise par une attaque très agressive à la guitare et un jeu de batterie dévastateur très syncopé qui n’hésite pas à utiliser le contretemps. On doit cela à Jon Spencer, chanteur, auteur-compositeur et producteur (il n’est pas le seul sur cet album) et à Russell Simins, le batteur. En concert, ils n’ont pas leur pareil pour mettre le feu.

Après un début hésitant bourré de distorsions, c’est par une attaque franche à la batterie et à la guitare que « Damage » entre dans le vif du sujet de ce mid tempo destroy, avec une batterie frappée sec entrecoupée de cris et de crissements. Ayant participé à la composition du morceau, Phil Hernandez et Chris Maxwell chantent et le dernier nommé joue de la guitare. Le line-up est complété par les trois membres permanents du groupe.

Le rythme de « Burn It Off » est bien plus rapide et le morceau laisse une grande place aux guitares. C’est un blues rock assez classique et Steve Jordan, qui produit ce titre, chante avec Jon Spencer, qui joue aussi du tack piano (piano adapté pour un son plus percutant).

Débutant tout en douceur et semblant sortir de nulle part, « Spoiled » ressemble rapidement à ce que faisait Iggy Pop avec ses Stooges et ça sonne très « vieux rock », avec une large place réservée aux guitares, mais par moments, ça évoque aussi Sonic Youth par certains aspects, notamment les divers bruitages dûs à Pete Locket mais aussi en partie à la présence de Martina Topley-Bird (Tricky) au chant. Ce mélange détonant est une pure merveille. A noter pour la première fois la présence de la basse, jouée par Tim Lefev.

« Crunchy » voit apparaître Chris Shaw à la basse et à la Chamberlain et Moogy Klingman au piano Wurlitzer, tandis que, en plus de son rôle normal de chanteur et guitariste, Jon Spencer s’occupe de la Bass Station. Sa voix se situe quelque part entre Lou Reed et Mick Jagger et il joue de la guitare dans le style de Keith Richards. Devinez la filiation …

Sur « Hot Gossip », c’est Chuck D, pour rendre le titre plus actuel, qui chante avec Jon Spencer, qui joue du piano, de la guitare et du theremin (un instrument sur lequel les notes ne sont pas fixées d’avance et sur lequel on peut changer le timbre et le caractère des sons). Cela ressemble pourtant furieusement au style d’Iggy Pop. On ne signale pas qui joue de l’harmonica sur ce titre. On s’en consolera.

Pas d’invités pour une fois sur « Mars, Arizona », produit par Steve Jordan, qui joue du Fender Rhodes et du clavinet (ce sont des pianos électriques). Judah Bauer joue de la guitare, Russell Simins de la batterie pendant que Jon Spencer chante, joue de la guitare et tient les synthés. Le style du morceau en est d’autant plus dépouillé et fait la part belle à la guitare. Cela marque le contraste avec le rap du titre précédent.

« You Been My Baby » est rehaussé de la présence de Martina Topley-Bird au chant et de Tim Lefev à la basse. Quelqu’un joue de l’harmonica mais cela n’est renseigné nulle part. On entend des voix bizarres trafiquées chantées par Jon Spencer. Le très bon travail de Russell Simins à la batterie est pour le moins musclé et percutant.

Une section cuivre composée de Scott Zillitto (saxo baryton), Matt Kelly (sax ténor), Will Hoffman (trompette) donne une couleur très particulière à « Rivals », où Jess Wallace (conga) et Jay Braun (claviers) complètent le tableau. Cela a un petit air de « Lust For Life » chanté par Iggy Pop. On doit mentionner que ces cuivres rendent le morceau assez pompeux.

C’est sur un rythme irrésistible que se déroule l’excellent « Help These Blues », dont le line-up comporte un bassiste nommé Daryl Palumbo. Chris Shaw joue des synthés et Danny Madorski de l’orgue Hammond. La voix de Jon Spencer ressemble à celle de Mick Jagger. La basse est proéminente, suivie de la batterie, que Russell Simins frappe comme un sourd, puis des guitares. Chaque instrument de base est ainsi mis en valeur de façon presque linéaire.

James Chance joue du saxo, DJ Shadow s’occupe des beats & scratches hip hop sur « Fed Up And Low Down », ce qui lui impose un rythme syncopé où la batterie martelée sans ménagement joue les vedettes. Jon Spencer utilise aussi une Talk Box. Le rythme s’accélère ensuite pour faire apparaître des cris stridents, des bruitages et des distorsions qui illustrent bien toute la folie du monde. Tout ce petit monde se déchaîne sur la fin, comme si on voulait exorciser une menace potentielle.

Sans conteste, « Rattling » est le meilleur titre de l’album. Très déroutant, il est produit par Steve Jordan et se décline sur un rythme tribal souligné par la voix parlée, comme une incantation. Simon Chardiet joue remarquablement de la basse, très bien mise en valeur et qui apporte un plus incontestable, tandis que Alan Moulder joue du Kaoss Pad, de même que Jon Spencer (petite table tactile très fragile qui permet de produire et de moduler des effets à l’aide de samples). Les voix s’éloignent ensuite pour laisser la place à des improvisations très créatives et surprenantes par rapport au reste de l’album sur un thème rock ‘n’ roll classique qui semble sorti tout droit d’une chanson d’Elvis Presley. Quatre minutes dix-sept secondes de pur bonheur, où le classique s’allie à l’électronique pour produire une musique des plus intéressantes.

Steve Jordan chante comme Iggy Pop et Jon Spencer comme Mick Jagger sur « Blowing My Mind », un mid tempo orienté blues rock qui met l’accent sur la batterie. Walter Sear joue du synthé Moog.

Ce qui est remarquable sur cet album, c’est son unité, malgré le nombre de producteurs différents et les influences évidentes du Velvet Underground, des Rolling Stones et des Stooges avec Iggy Pop. Mais ces influences sont totalement assimilées et contrôlées. De plus, au lieu de faiblir vers la fin, l’album a plutôt tendance à s’améliorer. Les meilleurs titres et les plus percutants se situent vers la fin, même s’il n’y a pas de vrai point faible. « Plastic Fang » (2002) était déjà un bon album mais celui-ci est bien meilleur encore.

Blues Explosion sera à l’Ancienne Belgique le mardi 19 octobre. Vous savez ce qu’il vous reste à faire … s’il n’est pas trop tard.

MM
Pays: US
Mute Records 07243 866341 0 8
Sortie: 2004/09/27


Lu: 1887
Partager sur :
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

kevin
le 18/10/2004 | mon évaluation:
Fantastique album! Je serai là demain pour les voir en vrai...
stephanecar
le 20/10/2004 | mon évaluation:
Vus hier à l'AB. Concert assez inégal. Ont mis une bonne vingtaine de minutes pour se rendre compte qu'ils n'étaient pas accordés. Manquaient parfois de cohésion, difficulté à entretenir les grooves,.....Quelques bonnes claques aussi, et un concert qui aura duré 1h3/4. Au final, j'y ai passé du bon temps même si je leur ai trouvé un côté amateur (depuis le temps, ils eurent pu bonifier).

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium