Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 165 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 262
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BYRD'S ATLANTIS RISING, James - Beyond The Pillars
/ paru le 31-08-2011 /

Un peu moins célèbre qu’Yngwie Malmsteen, Vinnie Moore, Tony MacAlpine ou Chris Impellitteri, James Byrd n’en est pas moins un véritable ‘guitar-hero’ des eighties.

Originaire de la région de Seattle, le six-cordiste connaît son heure de gloire entre 1983 et 1987, alors qu’il fait partie de l’excellent Fifth Angel, un combo power métal au sein duquel militait aussi le fameux batteur Ken Mary (TKO, Chastain, Alice Cooper, House Of Lords). Évincé du groupe début 1988, Byrd est récupéré par Shrapnel Records, le refuge des plus grands shredders de l’époque (Mary Friedmann, Jason Becker, Greg Howe Howe, Ritchie Kotzen, Vinnie Moore et bien d’autres y ont fait leurs classes). En 1990, son premier opus solo, l’éponyme "James Byrd’s Atlantis Rising" connaît un certain succès dans nos contrées ainsi qu’au Pays du Soleil Levant. Le musicien publie par la suite une série impressionnante d’albums sous les patronymes variés de The James Byrd Band, James Byrd, Byrd et bien sûr James Byrd’s Atlantis Rising. Il participe également à divers disques ‘tribute’ tels que le "Frank Marino Tribute", le "Jimi Hendrix Tribute", le "Uli Jon Roth Tribute" et le "Jason Becker Tribute". En parallèle à sa carrière d’artiste, Byrd possède sa propre marque de guitares : les ‘Byrd Guitars’. Sa six cordes ‘customisable’, la 'Super Avianti'®’ s’inspire de ses deux instruments préférés : la Fender Stratocaster et la Gibson Flying V.

Dire que "Beyond The Pillars" est un nouvel album serait un pieux mensonge. Les quatorze titres qui le composent, écrits par Byrd en 1987, auraient figuré sur le second opus de Fifth Angel si le guitariste n’avait pas été ‘invité’ à quitter prématurément le groupe. Sept de ces compositions, réenregistrées pour l’occasion, ont d’ailleurs atterri sur le "James Byrd’s Atlantis Rising" de 1990. Les sept autres, inédites à ce jour, le seraient probablement restées si Freddy Krumins, le vocaliste d’Atlantis Rising, n’était pas tombé, par hasard, sur les bandes originales en faisant du rangement. Début 2011, Byrd est agréablement surpris par la qualité de ces ‘vieilleries’ mises en boîte il y a près d’un quart de siècle. Enthousiaste, il les propose à son label actuel, Lion Music, qui ne se fait pas prier pour les publier.

Enregistré en 1987 et probablement pas (ou peu) retouché, "Beyond The Pillars" sonne comme un album de 1987. La production ‘datée’ est loin d’égaler les standards actuels. Ce détail (important) mis à part, l’exhumation de ces bandes perdues fait figure de véritable régal pour les fans de Fifth Angel ainsi que pour ceux et celles qui ont suivi de près la carrière solo de James Byrd. On reconnaît ici le mélange intéressant de power métal à l’américaine et de hard rock mélodique européen qui avait fait le succès du ‘Cinquième Ange’. La voix haute-perchée de Krumins, mise en valeur par quelques refrains accrocheurs qui n’auraient pas fait tâche sur des compositions de Dokken ou de Stryper et les descentes de manche virtuoses de Maître Byrd apportent une saveur assez unique aux compositions du groupe. Partagé entre la technique d’un Malmsteen et la sensibilité des idoles de sa jeunesse (Uli Jon Roth, Michael Schenker), Byrd impressionne autant qu’il séduit.

"Beyond The Pillars" ne révolutionnera probablement pas le monde des accros à Trivium, Bullet For My Valentine et Meshuggah. Il pourrait cependant apporter son lot de plaisirs humides aux nostalgiques d’une époque où sensibilité et mélodie primaient encore sur puissance et brutalité.

Liste des morceaux (58’58) :

  1. Chasing The Shadows Away (5’25)
  2. Fallen Warrior (4’56)
  3. I Don’t Believe In Love (Falling In Lust) (3’25)
  4. Fly To The Sun (3’55)
  5. On My Mind (4’26)
  6. Waiting In The Shadow (4’22)
  7. Remember Love (4’12)
  8. Angel Of Mercy (4’37)
  9. After The Fire (4’11)
  10. Eye Of The Storm (3’43)
  11. Stranger In The Night (4’15)
  12. Let It Out (4’45)
  13. Gotta Find You (3’48)
  14. Requiem Atlantis (2’53)
Le groupe :
  • James Byrd : Guitares, Basse
  • Freddy Krumins : Chant, Claviers, Percussions
  • Ken Mary : Batterie
  • Tim Wolf : Basse
Musiciens Additionnels :
  • Jeff Mills : Batterie
  • Andrew Baldwin : Claviers
  • Richard Stuverud : Batterie
  • Gary Thompson : Batterie

Michel Serry
Pays: US
Lion Music LMC304 / Bertus
Sortie: 2011/07/15


Lu: 2001
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 37
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium