Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 382
7 derniers jours:
News en vrac : volume 380
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • David Ruffin (1941)
  • David Greenslade (1943)
  • Mark Collie (1956)
  • Tom Bailey (1957)
  • Jeremy Healey (1962)
  • Dan Spitz (1963)
  • Jonathan Davis (1971)
  • Crispian Mills (1973)
  • †Kate McGarrigle (2009)
  • †Dallas Taylor (2015)
  • †Glenn Frey (2016)
  • †Mike Killie (2017)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 196 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 661 589
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BAREFOOT AND THE SHOES - Exit out of Dreamland
/ paru le 09-09-2011 /

Mais qui est ce Barefoot And The Shoes ? Ce sont quatre jeunes, entre 16 et 19 ans, dont les deux leaders, Barefoot Lynnfield et Sander Cliquet, ont débuté alors qu'ils étaient à Louvain, vivant par hasard dans la même maison. Il n'en fallait pas plus pour réunir nos deux compères. Barefoot a 16 ans et chante comme un bluesman expérimenté avec une voix bien mûre et intense. Il joue aussi de la guitare et a été batteur (il en a gardé les pieds nus). Sander a 19 ans. Il est guitariste, mais assure aussi les parties de claviers. Le duo d'auteurs-compositeurs est rejoint par le batteur Dirck Vandenbulcke et le contrebassiste Cyrille Obermüller. Barefoot And The Shoes est né.

Nos quatre compères sortent ici leur tout premier opus. On y découvre un groove intense qui n'a rien à envier à un Triggerfinger, pas plus qu'aux pointures internationales tel Seasick Steve. Parmi leurs influences, on découvre à l'écoute de "A Cloud Over The Land" un côté Hendrixien. Il y a même dans ce titre un passage Floydien. Et que dire des choeurs puissants de "Prospèr" au rythme dépouillé, plus des percussions en fait.

Ils savent aussi nous distiller une bonne dose de mélancolie. Écoutez "Ronny" et son ambiance acoustique minimaliste. Sur "No Time To Waste", ils ont invité Steven De Bruyn qui y joue de l'harmonica. Il accompagne un Barefoot à l'expressivité intense et au grain rocailleux.

Parmi leurs influences, il y a aussi Led Zeppelin. Cela se découvre sur la pièce maîtresse (près de 14 minutes !) "An Old Man Turns His Head", intrigant et même expérimental par ses sonorités. Un peu de Doors aussi. Et puis, ces jeunots se penchent déjà sur le temps qui passe, évoquant le vieux dans sa maison attendant la mort. Mais il garde espoir en y invitant des musiciens et tous ensemble jouent à n'en plus finir.

Ce premier opus de Barefoot And The Shoes est étonnant à plus d'un titre. Ce groupe belge swingue et groove, et on aime çà ! Pas de doute qu'avec un tel album les portes de l'international s'ouvrent à eux. La voix incroyable du jeune chanteur n'y est certainement pas pour rien ! Un régal ! Foncez acheter cette rondelle !

JPL
Pays: BE
Sonicangel
Sortie: 2011/05/27


Lu: 3022
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 6
• Semaines de présence au Top 30: 11
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium