Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 172 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 407 368
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


D'ACCORD - Helike
/ paru le 28-09-2011 /

Groupe progressif norvégien, D'AccorD a démarré sa carrière musicale en 2008. Fortement inspirés par les grands groupes des seventies, les membres du band ont souhaité faire perdurer la tradition des Genesis, Pink Floyd, King Crimson ou Jethro Tull. C'est donc dans cet esprit qu'une première autoproduction a vu le jour, offrant ainsi un retour aux sources pour tous les fans de la grande époque progressive. La presse, quant à elle, avait également fait bonne figure suite à cette première réalisation discographique. Vinrent ensuite une série de shows donnés en partie en Norvège et, en partie, en Hollande. Notons au passage que le groupe a ouvert pour Focus, ce qui constitue une référence en la matière. Aujourd'hui, D'AccorD a signé avec le prestigieux label Karisma, ce qui constitue également un gage de valeur. 2011 s'avance et l'exercice du second album arrive donc à grands pas. Exercice souvent périlleux pour les groupes, puisqu'il faut bien sûr confirmer son talent ! Alors pour corser le tout, les Norvégiens ont décidé de nous offrir ici un concept album où il n'y aura que deux longs épiques de plus de 20 minutes ! Basé sur l'histoire et le mythe de la cité de l'Atlantide, D'AccorD nous propose ici une grande fresque musicale où s'entrechoquent tous les grands courants progressifs. Ajoutons que l'opus a été masterisé par Andy Jackson (Pink Floyd), et que la couverture du CD a été élaborée par la même équipe qui aura réalisé les pochettes pour Neal Morse ou Transatlantic.

Le premier épique prendra corps à partir du xylophone pour se diriger vers un jazz-rock bien rythmé, la section rythmique et la trompette donnant le tempo avant que les orgues viennent s'ajouter au décor. Le chant, qui sera haut perché, nous rappellera celui délivré lors des seventies, mais a également un petit air de ressemblance avec les mouvements Grunge et Stoner-rock. Ce même chant se fera à certains moments plus posé et plus calme. La longue composition se fragmentera en plusieurs compartiments où l'on pourra se remémorer effectivement King Crimson, le grand Genesis, ELP, Van Der Graaf Generator et autres mentors de l'époque. On remarquera de très beaux passages à la guitare électrique et également de très beaux passages aux claviers, orgues et piano. Par rapport à cette dernière remarque, on pourra aussi citer comme référence les Doors et Deep Purple. Enfin, il me restera à noter un petit brin d'humour qui ne sera pas sans rappeler les Beatles de la seconde période. Au final, un premier épique de belle facture à la fois technique et mélodique.

Pour la seconde longue composition, si on ressent encore quelques touches du grand Genesis, c'est définitivement le Pink Floyd des débuts qui imprégnera de sa coloration la seconde partie du concept. Le ton psychédélique dominera les débats avec çà et là des avancées vers le jazz-rock. Tout se fera plus expérimental et planant avec des claviers qui virevolteront en tous sens, et une section rythmique appuyée. Le final sera plus calme avec la dominance du trombone et de la trompette.

D'AccorD nous offre donc ici un exercice de style d'un beau niveau, car tout le monde sait que la réalisation d'un album concept n'est pas chose aisée. De plus, élaborer deux grands épiques de ce gabarit est également un chemin semé d'embûches ! Comme Gazpacho, mais surtout comme les Flower Kings ou The Tangent, ces norvégiens nous propose une belle vitrine de leur savoir-faire dans un registre aussi bien technique que mélodique. Que tous les amateurs de progressif se lèvent et apprécient comme il se doit cette oeuvre !

Thirionet
Pays: NO
Karisma Records KAR063CD / Bertus
Sortie: 2011/09/12


Lu: 2331
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 15
• Semaines de présence au Top 30: 7
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium