Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
Mails en vrac
7 derniers jours:
Lacuna Coil au Moonlight Music Hall
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Professor Longhair (1918)
  • Chas Chandler (1938)
  • Sam Andrews (1941)
  • Keith Richards (1943)
  • Bobby Keys (1943)
  • Martha Johnson (1950)
  • Elliot Easton (1953)
  • Grant Marshall (1959)
  • †Jimmy Nolan (1983)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 161 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 473 325
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FILKINS, Sean - War and Peace & other short stories
/ paru le 16-11-2011 /

L'ancien chanteur de Big Big Train sort son premier opus solo. Sean Filkins avait rejoint le groupe en 2003. Il aura participé aux albums "Gathering Speed" (2004) et "The Difference Machine" (2007). Alors qu'il travaillait à son album solo, il est écarté du groupe en 2009. Voilà l'occasion qu'il attendait pour lancer sa carrière solo. Il participe à "Black & White" de Lee Abraham, puis enregistre son disque avec Lee comme producteur et mixeur.

Pour ce premier opus, Sean Filkins a fait appel à quelques pointures. C'est ainsi qu'on retrouve Dave Meros (Spock's Beard), Gary Chandler (Jadis) et John Mitchell (Arena, Frost, It Bites). Bref, du beau monde ! Le tout nous est présenté avec un livret très complet contenant toutes les paroles.

Pour débuter, Sean nous invite à prendre le thé. Voilà une façon bien excentrique et toute british d'introduire le premier morceau, un titre varié et énergique doté d'une guitare puissante. Après cet encas, on passe à un épique d'une demi-heure, "Prisoner of Conscience", divisé en deux parties. Un début aux tons asiatiques nous dévoile un sitar. Puis la tension s'installe. Il faut dire que le sujet est la seconde Guerre mondiale et son grand-père maternel qui y a disparu corps et âme. Sa mère a toujours pensé que son père était vivant quelque part. C'est pourquoi on sent ce désespoir. L'ambiance nous rappelle un peu celle de "Clutching At Straws" de Marillion et le solo final du guitariste Darren Newitt est splendide. Pour la seconde partie, les tons passent à IQ avec une grande mélancolie qui représente bien le chagrin de sa mère à qui le père a bien manqué.

"Epitaph For A Mariner" nous parle du monde des marins. Un drame se joue en mer alors qu'un des sauveteurs ne peut partir avec ses camarades, car sa femme est en train d'accoucher. En fait, il s'agit de l'histoire de l'arrière grand-père de Sean. Le bateau fera naufrage et il perdra plusieurs de ses amis. Entre joie d'être père et tristesse de perdre ses collègues, la toile se tisse lancinante et nous captive, nous imprégnant du drame. Filkins terminera en douceur et sérénité avec "Learn How To Learn".

Ce premier opus de Sean Filkins est une pure réussite. Les amateurs de rock progressif seront aux anges, surtout ceux qui aiment le grand Genesis de Peter Gabriel ainsi que des groupes comme Marillion et IQ.

JPL
Pays: GB
Festival Music 201103
Sortie: 2011/04/11


Lu: 1868
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 21
• Semaines de présence au Top 30: 3
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium