Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 367
7 derniers jours:
News en vrac : volume 365
30 derniers jours:
Un album pour Last Call

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 12-12-2017
› OH WONDER + IDER (Bruxelles)
› HIGH HI (Leuven)
› LONDON GRAMMAR + LO MOON (Merksem)
› The GODFATHERS (Verviers)

Les 7 prochains jours:
13-12 K's CHOICE + HELSINKI (Bruxelles)
13-12 DUO A L'ENCRE + CHASING PENGUINS + Frederic LEROUX (Bruxelles)
13-12 TINARIWEN (Sint-Niklaas)
13-12 BRNS + WHITE WINE (Liège)
13-12 The PICTUREBOOKS + The LORANES (Borgerhout)
13-12 Constanza GUZMAN (Liège)
13-12 CHANNEL ZERO (Leuven)
14-12 Trudy LINN featuring Steve KRASE and The ÖZDEMIRS (Hasselt)
14-12 ISOLDE (Sint-Niklaas)
14-12 BERAADGESLAGEN + COMPRO ORO + SCHNTZL (Bruxelles)
14-12 TJENS MATIC + PJDS (Kortrijk)
14-12 FIVE FINGER DEATH PUNCH + IN FLAMES + OF MICE and MEN (Merksem)
14-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Liège)
14-12 DAAU (Hasselt)
14-12 SON LITTLE (Bruxelles)
14-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
14-12 NAZARETH (Verviers)
14-12 The PROSPECTS (Borgerhout)
15-12 Antoine PIERRE + Jean-Paul ESTIEVENART (Bruxelles)
15-12 Sacha TOOROP + MOER (Verviers)
15-12 IDYL (Bruxelles)
15-12 DAAU + SLUMBERLAND (Antwerpen)
15-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Borgerhout)
15-12 TRIGGERFINGER + HONG KONG DONG (Bruxelles)
15-12 TJENS MATIC (Leuven)
15-12 LAST TRAIN + FITZ ROY (Bruxelles)
16-12 TAXIWARS + BLACK FLOWER + BRZZVLL + De BEREN GIEREN + AAN/EOP + The MECHANICS (Bruxelles)
16-12 Jay-Jay JOHANSON (Bruxelles)
16-12 LIL’RED and The ROOSTER (Liège)
16-12 Charles BRADLEY and His EXTRAORDINAIRES (Antwerpen) **ANNULÉ**
16-12 TJENS MATIC + PJDS (Liège)
16-12 CHANNEL ZERO + EVIL INVADERS + KING HISS (Kortrijk)
16-12 SOLSTAFIR + MYRKUR + ARSTIDIR (Bruxelles)
17-12 Melanie DE BIASIO + HOERA. (Bruxelles)
17-12 HOERA. (Bruxelles)
17-12 BARELY AUTUMN + Wouter DEWIT (Bruxelles)
17-12 LANY (Bruxelles)
18-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 Jasper STEVERLINCK (Gent)
19-12 Melanie DE BIASIO (Bruxelles)
19-12 TRICKY (Leuven)

Mois en cours:
Décembre 2017
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Anniversaires

  • Frank Sinatra (1915)
  • Dionne Warwick (1940)
  • Terry Kirkman (1941)
  • Mike Heron (1942)
  • Albert Lee (1943)
  • Dickey Betts (1943)
  • Grover Washington (1943)
  • Rob Tyner (1944)
  • Tony Williams (1945)
  • Clive Bunker (1946)
  • Ray Jackson (1948)
  • Dan Baird (1953)
  • Sheila Escovedo (1959)
  • †Tommy Bolin (1976)
  • †Ian Stewart (1985)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 177 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 282 049
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AGITATION FREE - Shibuya nights
/ paru le 19-11-2011 /

Au cours des années 70, la scène rock allemande a connu une véritable révolution. Des dizaines de groupes ont pullulé dans des genres aussi variés que le hard rock, le progressif planant, le texte politique, le psychédélisme expérimental, le jazz-rock feutré ou les incursions dans la musique orientale. Dans ce dernier genre, on peut admettre qu’Agitation Free fut un des groupes les plus représentatifs. En seulement quelques années d’existence (1967-74) et deux albums ("Malesch" en 1972 et "2nd" en 1973), Agitation Free a défini un secteur entier du Krautrock, fait de chevauchées tranquilles dans des espaces musicaux planants et orientalisants, construit sur des élaborations magistrales de l’orgue et de la guitare, avec l’aide d’une section rythmique capable de briller sur n’importe quel tempo.

On doit cette réussite à un line-up changeant qui gravitait autour du noyau composé de Lutz Ulbrich (guitare), Michael Günther (basse), Michael Hoenig (claviers), Gustav Lütjens (guitare, sur le second album) et Burghard Rausch (batterie et percussions). Cette équipe réalise en deux albums une musique à mettre au même niveau que celle de ses contemporains germains Ash Ra Tempel, Tangerine Dream, Amon Düül II ou Can.

À la différence de ces derniers, Agitation Free est resté plus confidentiel, sans doute à cause de sa faible production discographique et de son existence éphémère. Mais tel le phœnix, Agitation Free a su renaître de ses cendres. Une première reformation a lieu en 1998, sans Michael Hoenig mais qui donnera lieu à un nouvel album du nom de "River of return" en 1999. Puis Agitation Free replonge en léthargie jusqu’en 2007, lorsque le line-up mentionné plus haut se reconstitue une nouvelle fois et part jouer quelques concerts au Japon.

Cette tournée aboutit finalement à un album live qui ne sort qu’en 2011 sous la houlette du label Esoteric Recordings : "Shubaya nights", sorte de concentré de la fine fleur de la musique d’Agitation Free. On trouve en effet quatorze titres dans ce disque incluant cinq morceaux de "Malesch" et cinq de "2nd", auxquels on ajoute deux extraits de "River of return" et deux nouveaux morceaux. Le voyage qui s’offre à nous lors de ces concerts japonais va tout simplement être extraordinaire. Les albums originaux d’Agitation Free de 1972 et 1973 étaient déjà costauds du point de vue musical, mais les musiciens à l’époque n’avaient encore qu’une vingtaine d’années. Aujourd’hui, ce sont de respectables sexagénaires qui ont engrangé de nouvelles expériences musicales et ont peaufiné leur technique. Autant dire que les nouvelles versions de leurs anciens morceaux prennent ici un caractère de chef-d’œuvre. La production et le son sont impeccables et les musiciens ont la maîtrise totale de leurs instruments. Ceci permet de découvrir ou redécouvrir de fabuleux morceaux instrumentaux comme "You play for us today", "In the silence of the morning sunrise", "First communication", "Ala tul" et le plus grand de tous, "Layla", formidable montée vers un Everest musical magnifié. Les morceaux qui défilent invitent au recueillement, à la méditation et à la tranquillité heureuse, un vrai bain de jouvence et un retour dans l’esprit des années 70.

On ressort de là en imaginant l’injustice qui a frappé Agitation Free dans son histoire, puisqu’il n’a pas eu l’occasion de durer bien longtemps et de composer plus d’albums. Mais les errances du passé sont réparées ici avec ce "Shubaya nights" qui vient refermer le chapitre du Krautrock des années 70, resté inachevé jusqu'alors.

François Becquart
Pays: DE
Esoteric Recordings EAGFCD 1001
Sortie: 2011/10/31


Lu: 1717
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 37
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium