Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 22-09-2018
› DE BELOFTEN 2018 : FINALE (Gent)
› BRUTAL SPHINCTER RELEASE PARTY (Liège)
› Xavier RUDD + Newton FAULKNER (Bruxelles)
› EVIL INVADERS + SPOIL ENGINE + CARNATION (Borgerhout)
› LA LUZ (Bruxelles)
› Julien TASSIN TRIO + Michel HATZI (Bruxelles)
› Odetta HARTMAN (Bruxelles)
› PISTOL PETE WEARN (Liège)
› REVERIE (Gent)

Les 7 prochains jours:
23-09 MAYAN + CARTHAGODS + VEIL OF MIST + SOMOS DE VUELTA (Chapelle-lez-Herlaimont)
23-09 WEAPON UK (Lens)
23-09 Xavier RUDD + Newton FAULKNER (Bruxelles)
23-09 MADENSUYU + TJENS MATIC (Kortrijk)
23-09 The TURBO A.C.S + YOUR WILD YEARS (Arlon)
24-09 GREAT NEWS (Bruxelles)
24-09 THE STORY SO FAR + CITIZEN + ALL GET OUT (Borgerhout)
24-09 José GONZALEZ and The STRING THEORY + BARBAROSSA (Brugge)
25-09 SUN JUNE (Bruxelles)
25-09 DEAFHEAVEN + INTER ARMA + SONS OF A WANTED MAN (Borgerhout)
25-09 MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Gent)
26-09 SEXTILE + PUBLIC PSYCHE (Borgerhout)
26-09 WINTERFYLLETH (Sint-Niklaas)
26-09 SON LUX + SK KAKRABA (Borgerhout)
26-09 THEY MIGHT BE GIANTS (Antwerpen)
26-09 MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Bruxelles)
26-09 YO NO SE + CHICKEN LEG (Gent)
26-09 STONED JESUS + MOTHERSHIP + ELEPHANT TREE (Bruxelles)
26-09 TRISTAN (Bruxelles)
27-09 BLACK MIRRORS (Bruxelles)
27-09 José GONZALEZ and The STRING THEORY + BARBAROSSA (Hasselt)
27-09 THE TALLEST MAN ON EARTH (Antwerpen)
27-09 YEW + ATOME (Liège)
27-09 EMPYRIUM + HELRUNAR + SUN OF THE SLEEPLESS (Sint-Niklaas)
27-09 COLDSORE (Borgerhout)
27-09 TINY MOVING PARTS + HAPPY ACCIDENTS (Borgerhout)
28-09 CAUSA DE MUERTE (Gent)
28-09 The DERELLAS + FIXATOR (Liège)
28-09 Al DOUM and The FARYDS + NAH (Liège)
28-09 BAD SOUNDS (Bruxelles) **ANNULÉ**
28-09 Moses SUMNEY (Bruxelles)
28-09 The ADICTS + DEMENTED SCUMCATS + CRIM (Sint-Niklaas)
29-09 WHY THE EYE? + LE PRINCE HARRY + The GLUCKS + BODA BODA + BABY FIRE (Bruxelles)
29-09 BLACKUP + The SPECTORS + HYPER! + BOBBY C (Gent)
29-09 MITSKI + EERA (Borgerhout)
29-09 NO COMPROMISE METAL FEST VI (Chapelle-Lez-Herlaimont)
29-09 Mikaela DAVIS (Bruxelles)
29-09 MADENSUYU + BABYLON TRIO (Bruxelles)
29-09 Mylène L. CHAMBLAIN (Liège)
29-09 PASSENGER + Lucy ROSE (Borgerhout)
29-09 SAINT-JAZZ FESTIVAL (Bruxelles)

Mois en cours:
Septembre 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930


Anniversaires

  • Catherine Ribeiro (1941)
  • Mike Patto (1942)
  • David Coverdale (1951)
  • Debby Boone (1956)
  • Johnette Napolitano (1957)
  • Nicholas Edward Cave (1957)
  • Peter Jones (1957)
  • Joan Jett (1960)
  • Adam Cairns (1965)
  • †Israel Baline (1989)
  • †John Du Cann (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 182 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
113 547 579
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


AGITATION FREE - Shibuya nights
/ paru le 19-11-2011 /

Au cours des années 70, la scène rock allemande a connu une véritable révolution. Des dizaines de groupes ont pullulé dans des genres aussi variés que le hard rock, le progressif planant, le texte politique, le psychédélisme expérimental, le jazz-rock feutré ou les incursions dans la musique orientale. Dans ce dernier genre, on peut admettre qu’Agitation Free fut un des groupes les plus représentatifs. En seulement quelques années d’existence (1967-74) et deux albums ("Malesch" en 1972 et "2nd" en 1973), Agitation Free a défini un secteur entier du Krautrock, fait de chevauchées tranquilles dans des espaces musicaux planants et orientalisants, construit sur des élaborations magistrales de l’orgue et de la guitare, avec l’aide d’une section rythmique capable de briller sur n’importe quel tempo.

On doit cette réussite à un line-up changeant qui gravitait autour du noyau composé de Lutz Ulbrich (guitare), Michael Günther (basse), Michael Hoenig (claviers), Gustav Lütjens (guitare, sur le second album) et Burghard Rausch (batterie et percussions). Cette équipe réalise en deux albums une musique à mettre au même niveau que celle de ses contemporains germains Ash Ra Tempel, Tangerine Dream, Amon Düül II ou Can.

À la différence de ces derniers, Agitation Free est resté plus confidentiel, sans doute à cause de sa faible production discographique et de son existence éphémère. Mais tel le phœnix, Agitation Free a su renaître de ses cendres. Une première reformation a lieu en 1998, sans Michael Hoenig mais qui donnera lieu à un nouvel album du nom de "River of return" en 1999. Puis Agitation Free replonge en léthargie jusqu’en 2007, lorsque le line-up mentionné plus haut se reconstitue une nouvelle fois et part jouer quelques concerts au Japon.

Cette tournée aboutit finalement à un album live qui ne sort qu’en 2011 sous la houlette du label Esoteric Recordings : "Shubaya nights", sorte de concentré de la fine fleur de la musique d’Agitation Free. On trouve en effet quatorze titres dans ce disque incluant cinq morceaux de "Malesch" et cinq de "2nd", auxquels on ajoute deux extraits de "River of return" et deux nouveaux morceaux. Le voyage qui s’offre à nous lors de ces concerts japonais va tout simplement être extraordinaire. Les albums originaux d’Agitation Free de 1972 et 1973 étaient déjà costauds du point de vue musical, mais les musiciens à l’époque n’avaient encore qu’une vingtaine d’années. Aujourd’hui, ce sont de respectables sexagénaires qui ont engrangé de nouvelles expériences musicales et ont peaufiné leur technique. Autant dire que les nouvelles versions de leurs anciens morceaux prennent ici un caractère de chef-d’œuvre. La production et le son sont impeccables et les musiciens ont la maîtrise totale de leurs instruments. Ceci permet de découvrir ou redécouvrir de fabuleux morceaux instrumentaux comme "You play for us today", "In the silence of the morning sunrise", "First communication", "Ala tul" et le plus grand de tous, "Layla", formidable montée vers un Everest musical magnifié. Les morceaux qui défilent invitent au recueillement, à la méditation et à la tranquillité heureuse, un vrai bain de jouvence et un retour dans l’esprit des années 70.

On ressort de là en imaginant l’injustice qui a frappé Agitation Free dans son histoire, puisqu’il n’a pas eu l’occasion de durer bien longtemps et de composer plus d’albums. Mais les errances du passé sont réparées ici avec ce "Shubaya nights" qui vient refermer le chapitre du Krautrock des années 70, resté inachevé jusqu'alors.

François Becquart
Pays: DE
Esoteric Recordings EAGFCD 1001
Sortie: 2011/10/31


Lu: 1867
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 37
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium